Bienvenue dans ce dossier sur les romans policiers où l’intrigue se situe en Lorraine, de Verdun à Épinal en passant par Metz.

“La Lorraine est une région culturelle et historique du Nord-Est de la France.

la Lorraine était une région administrative française. Dans le cadre de la réforme territoriale, la région Lorraine a fusionné le 1er janvier 20162 avec les régions Alsace et Champagne-Ardenne pour former une région administrative nommée provisoirement Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.” Source : Wikipedia

Ce dossier comprend les départements de la Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Vosges (88).

Les romans sont classés par villes. Lorsque l’endroit où se déroule l’action n’est pas clairement définis ou si nous n’avons pas l’information, l’ouvrage se trouve classé par département.

Retrouver également d’autres ouvrages autour du roman noir.

Liste non exhaustive, alors n’hésitez pas à nous faire part de vos lectures, de vos écrits ou de vos publications.


EPINAL (88)

  • Pierre PELOT : Grives noir (La Branche) Epinal de nos jours : un journaliste nommé Le Gerbier se rend sur les lieux d’une fusillade qui a fait une victime, une jeune fille nommée Véline, aussi superbe que mystérieuse. 

METZ (57)

  • Jean-Marie MULOT : Vengeance d’automne (Bastberg) Metz… Un homme est retrouvé poignardé dans son appartement. Le lieutenant Saget est vite convaincu qu’il s’agit d’une vengeance implacable.

NANCY (54)

  • Jean-Claude BAUDROUX : La môme caillou (Bastberg) La vocation d’assassin est venu à Axel lors d’une bagarre au cours de laquelle il a reçu un violent coup de boule, en plein visage.
  • Jean-Claude BAUDROUX : La môme caillou (Bastberg) Elle est chauve, elle est belle comme ce n’est pa permis, elle tue comme elle respire, naturellement ! Bref, la môme Caillou est un monstre fascinant !
  • Pierre BRASSEUR : Je suis un terroriste (Après la Lune) Maude Meyer a trente ans et vit chez ses parents, mais elle rêve encore d’une carrière de grand reporter.
  • Jean-Pierre SCHACKIS : Double Je fatal (Bastberg) Martial Leybel, un gendarme enquêteur de la brigade de recherches départementale de Nancy, est retrouvé mort chez lui.

PHALSBOURG (57)

  • Claude PEITZ : De guerre Lasse (Bastberg) À peine muté au Lycée de Phalsbourg, Claude Lemmy, conseiller principal d’éducation, trébuche (par hasard ?) sur le cadavre d’un homme qu’il a connu jadis.

SAINT-DIE-DES-VOSGES (88)

  • Jean-Claude BAUDROUX : Géographie d’un meurtre (Bastberg) On vient de retrouver le cadavre d’un savant sous la Tour de la Liberté. Son corps a été torturé sans pitié.

TOUL (54)

  • Jean-Claude BAUDROUX : Tueur sentimental (Bastberg) Lors de la pose de la première pierre du nouveau Commissariat de Police de Toul, la tête d’un officier de police explose, aspergeant les personnalités présentes de sang et de débris de cervelle…

VOSGES (88)

  • Anne BASC : La maison du silence (Bastberg) Non loin de Gérardmer, au Hohneck, Sarah Frantza déniché une maison isolée où soigner une dépression naissante. Curieuse demeure, si calme et tellement silencieuse…
  • Christine DAUX : Le garçon perché (Bastberg)
  • Grégoire GAUCHET : Le bal des ours (Bastberg) Quand la mafia slovaque et son avocat chargent Serge Kalbuzinki, un détective strasbourgeois, de rechercher une belle de nuit en cavale, mieux vaut pour lui ne pas décevoir…
  • Grégoire GAUCHET : La fille qui mourait dans l’aube (Bastberg) Il ne fait pas bon se promener dans les Vosges en cet été 2006. Des écologistes radicaux chahutent les fossoyeurs de la biodiversité tandis qu’un tueur en série traque les femmes de couleur.
  • Nicolas MATHIEU : Aux animaux de la guerre (Actes Sud) roman noir du déclassement, des petits Blancs qui savent désormais que leurs mômes ne feront pas mieux et qui vomissent d’un même mouvement les patrons, les Arabes, les riches, les assistés, la terre entière.

LORRAINE

  • Dominique MANOTTI : Lorraine connection (Rivages) À pondange en Lorraine, l’usine du groupe Daewoo, seule source d’emplois dans cette ancienne région sidérurgique complètement sinistrée, personne n’est très regardant sur les conditions de travail. Jusqu’au jour où une révolte éclate. L’usine prend feu. Mais cet incendie est-il vraiment accidentel ?

Sources : Bastberg

Mise a jour : Mars 2016

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici