La série consacrée à Kay Scarpetta comprend 24 romans, rédigés de 1990 à 2016. L’originalité de cette série réside dans le fait que les enquêtes criminelles sont racontées du point de vue de Kay Scarpetta, médecin expert général (médecin légiste) ; en théorie, le médecin légiste n’intervient dans une enquête criminelle que pour les autopsies. Néanmoins, le docteur Scarpetta collaborant avec le lieutenant de police Pete Marino, parfois officieusement, elle participe de manière active à de nombreuses investigations, le lieutenant ne manquant jamais de la tenir étroitement informée des développements auxquels elle n’a pas accès, en tant que légiste.

Les Romans

Les Romans

  1. Postmortem (Le Masque 1992, Éditions des Deux Terres 2011) – Postmortem 1990
  2. Mémoires mortes (Le Masque 1993) – Body of Evidence 1991
  3. Et il ne restera que poussière… (Le Masque 1993) – All That Remains 1992
  4. Une peine d’exception (Le Masque 1994) – Cruel and Unusual 1993
  5. La Séquence des corps (Le Masque 1995) – The Body Farm 1994
  6. Une mort sans nom (Le Masque 1996) – From Potter’s Field 1995
  7. Morts en eaux troubles (Calmann-Lévy 1996) – Cause of Death 1996
  8. Mordoc (Calmann-Lévy 1997) – Unnatural Exposure 1997
  9. Combustion (Calmann-Lévy 1999) – Point of Origin 1998
  10. Cadavre X (Calmann-Lévy 2000) – Black Notice 1999
  11. Dossier Benton (Calmann-Lévy 2001) – The Last Precinct 2000
  12. Baton Rouge (Calmann-Lévy 2004) – Blow Fly 2003
  13. Signe suspect (Éditions des Deux Terres 2005) – Trace 2004
  14. Sans raison (Éditions des Deux Terres 2006) – Predator 2005
  15. Registre des morts (Éditions des Deux Terres 2008) – Book of the Dead 2007
  16. Scarpetta (Éditions des Deux Terres 2009) – Scarpetta 2008
  17. L’Instinct du mal (Éditions des Deux Terres 2010) – The Scarpetta Factor 2009
  18. Havre des morts (Éditions des Deux Terres 2011) – Port Mortuary 2010
  19. Voile rouge (Éditions des Deux Terres 2012) – Red Mist 2011
  20. Vent de glace (Éditions des Deux Terres 2013) – The Bone Bed 2012
  21. Traînée de poudre (Éditions des Deux Terres 2014) – Dust 2013)
  22. Monnaie de sang Éditions des Deux Terres 2015) – Flesh and Blood 2014
  23. Inhumaine (Éditions des Deux Terres, 2016) – Depraved Heart 2015
  24. Chaos (Éditions des Deux Terres, 2017) – Chaos 2016

Genèse du personnage

inspirée de la directrice de la morgue de l’Institut Médico-légal de Richmond, en Virginie, pour lequel Patricia Cornwell a travaillé en tant qu’informaticienne. ».

Caractéristiques du personnage

Kay Scarpetta, médecin expert général du Commonwealth de Virginie; professeur au VMC ; 40 ans, divorcée, catholique, d’origine italienne d’une famille pauvre; bien qu’ayant vécu sa jeunesse à Miami, elle a fait ses études à Washington. Elle fume et boit beaucoup; 1m67, taille 40. Consciencieuse et humaine, Kay s’implique énormément dans son travail, beaucoup trop de l’avis de ses proches, notamment de son ami Pete Marino. Il est vrai que sa vie privée se réduit à la portion congrue. Excellente anatomo-pathologiste, très bonne administratrice, rien ne lui échappe. Passionnée et ignorant les risques que comportent certaines enquêtes, elle se met parfois en danger, ignorant délibérément les conseils de prudence lorsqu’elle suit la piste d’un criminel. Aime la Virginie, sauf en hiver.

Une enfance compliquée lui a forgé un caractère bien trempé, qu’elle dissimule derrière une épaisse carapace, ayant appris dès son plus jeune âge à lutter pour sa survie, plus morale et émotionnelle que physique : « J’avais été incapable de pleurer lorsque mon père était mort. Il était malade depuis tant d’années que j’étais devenue experte dans l’art de réprimer mes émotions. Mon père était resté alité presque toute mon enfance. Un soir, il avait fini par s’éteindre à la maison, et le chagrin dévastateur de ma mère m’avait poussée vers un détachement plus grand encore. C’était de là, de ce refuge en apparence plus protégé, que j’avais cultivé à la perfection l’art de contempler le naufrage familial. Armée d’une réserve censément imperturbable, j’avais regardé progresser le chaos entre ma mère et ma jeune sœur, Dorothy. Depuis le jour de sa naissance, ma cadette n’avait cessé de faire un éblouissant étalage de son narcissisme et de son irresponsabilité. Je finis par m’extraire en silence des disputes et des affrontements, des hurlements qui les opposaient, tandis qu’intérieurement je luttais pour ma survie. » (Mémoires Mortes, page 184).

Travail du légiste

Patricia Cornwell ayant travaillé quelques années à l’Institut médico-légal de Richmond, les passages relatifs au travail de Kay, aux moyens usités sont particulièrement bien décrits, même si certains peuvent paraître aujourd’hui obsolètes (n’oublions pas que Postmortem a été écrit en 1990) donnant au roman une touche de réalisme très appréciable, impression renforcée par le récit à la première personne : « Un officier de l’IJ était occupé à répandre de la poudre à empreintes noire sur les moindres surfaces, tandis qu’un de ses collègues filmait la pièce en video… Je m’approchai du lit avec précaution, posai ma mallette par terre et en sortis une paire de gants chirurgicaux. Ensuite, je pris mon appareil photo et fis quelques clichés du corps. » (Postmortem pages 14-15).

A voir aussi...

medecin legiste

L'enquête de police

Bien que les investigations soient relatées par le médecin légiste, il n’en reste pas moins que la partie dévolue à la police reste bien documentée et tout à fait crédible, relayée par le sergent Marino qui transmet à Kay les informations auxquelles elle n’a pas accès : « Il a laissé aucune trace, comme s’il avait essuyé derrière lui pour pas laisser d’empreintes sur le chiotte ou le carrelage. Il a quand même plu toute la journée, hier…Il devait avoir les chaussures mouillées, boueuses. » (Page 14). Remarque encore plus vraie pour le travail du profiler quand il dresse le portrait psychologique du tueur.

Évolution du personnage

Dans le quatrième roman, « Une peine d’exception », Kay collabore activement avec Wesley Benton, profiler au FBI, donnant lieu à de nombreuses discussions passionnantes au cours desquelles ils tentent d’élaborer un portrait psychologique du tueur qu’ils traquent, chacun se basant sur son expérience et les affaires sur lesquelles ils ont travaillé par le passé.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.