Patricia CORNWELL : Enquête de Kay Scarpetta – 21 – Trainée de poudre

0
385
Flag-ETATS-UNIS

INFOS ÉDITEUR

Patricia CORNWELL - Trainee de poudre
Traînée de poudre: Une enquête de Kay Scarpetta

Parution aux éditions de 2 Terres en mars 2014

Parution aux éditions Livre de Poche en septembre 2015

Traduit par Andrea H. Japp

À la suite d’une enquête sur une tuerie de masse, Kay Scarpetta reçoit un appel des plus troublants. Le corps d’une jeune femme a été découvert sur le campus du Massachusetts Institute of Technology, à Boston. La victime, jeune et riche diplômée du MIT, est morte moins de deux semaines avant son procès contre la très confidentielle société fiduciaire Double S. Son corps est positionné de manière particulière et recouvert d’un résidu fluorescent de couleur rouge sang, vert émeraude et bleu saphir. Ces deux indices semblent lier l’affaire à une série d’homicides sur lesquels travaille Benton, agent du FBI et mari de Kay. Le docteur Scarpetta découvre un univers sordide de corruption et de meurtre. Avec comme seul fil conducteur pour traquer le meurtrier, quelques traînées de poudre.

(Source : Les 2 Terres – Pages : 480 – ISBN : 9782848931692 – Prix : 21,50 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Première découverte en lecture pour ma part et j’avoue avoir pris un bon plaisir à lire cette enquête certes assez classique dans le sujet (meurtres et affaires de corruption) et donc l’ensemble baigne dans une atmosphère tendue et froide… Cette enquête racontée à la 1re personne par le docteur Kay Scarpetta, héroïne de l’auteure américaine Patricia Cornwell donne un certain cachet à l’histoire, et permet en ce qui me concerne à bien appréhender ce personnage principal de médecin légiste dont l’écrivain écrit depuis de nombreuses années les enquêtes.

Une enquête particulière dans l’atmosphère, très froide et très clinique, presque pourrait-on dire sans émotions palpables, bien que celles ci soient pourtant présentes tout au long de ce roman de 478 pages, mais noyées dans la noirceur des meurtres que le docteur Scarpetta avec l’aide de son ancien collègue Marino et de son mari Benton, agent spécial du FBI, va devoir résoudre.

Faisant preuve d’une écriture très technique (on se croirait presque dans un épisode de la série des « Experts », « Bones », ou autre « Body of Proof ») mais ce serait oublier le passé de l’auteure US qui a oeuvré elle même en tant que médecin légiste, c’est dire si elle connait son sujet.

Et elle le prouve avec force détails sur les pratiques d’investigation, de recherches d’empreintes, d’ADN etc… Bien évidemment, raconté par Patricia Cornwell, le tout sonne beaucoup mieux et surtout plus réaliste que les fameuses séries TV mentionnées plus haut.

Ce qui donne aux enquêtes de Kay Scarpetta un ton très particulier et surtout une ambiance et une direction de lecture originale à mon sens. C’est la première fois que je lis un polar de cette manière, où la recherche et les investigations soient aussi précises (mise à part peut être dans certains des romans de MM. Chattam et Thilliez, nos deux auteurs français spécialistes du genre)

Certes, comme on me l’a fait remarquer, j’arrivais en terrain inconnu concernant les personnages : en effet, ceux ci sont une histoire depuis une douzaine de romans, et je risquais en effet d’être un peu « largué » : pourtant à ma grande surprise (et le récit raconté à la 1re personne par le personnage principal y a contribué) je me suis de suite pris au jeu pour m’attacher au personnage du docteur Kay Scarpetta et des autres acteurs qui gravitent autour d’elle lors de ses enquêtes. J’ai aimé son caractère, et prenant connaissance rapidement d’éléments de son passé, j’ai voulu en savoir plus et ce sera fait très bientot car je lirai notamment son avant dernier roman de l’écrivain américaine, sous fond de tuerie de masse appelé « Vent de glace », une enquête dont Scarpetta n’est pas sortie indemne.

Cette lecture fut donc très agréable, avec cette enquête menée tambour battant, sur un rythme certes lent mais toutefois bien prenant et donc on a envie de tourner les pages pour connaitre le fin mot de l’histoire. Patricia Cornwell fait évoluer ses personnages de bonne manière tout au long de son roman et le tout bien dosé en révélations.

Certes peu d’action dans ce roman, mais on est dans un polar et non dans un thriller. Les frissons sont ailleurs…

Franchement convaincu par cette première enquête en lecture du Docteur Scarpetta, je reviendrais certainement un jour au Centre de sciences légales de Cambridge pour être à côté d’elle lors de sa (ou ses) prochaine(s) autopsie(s) !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.