Douglas PRESTON : Biographie et Bibliographie

4
8132
Etats-unis

BIOGRAPHIE

Auteur américain

Douglas Preston est né le 20 mars 1956 à Cambridge, dans le Massachussetts, ville située près de Boston dont elle est séparée par la rivière Charles. Cambridge est le siège de prestigieuses universités, notamment Harvard et le Massachusetts Institute of Technology. Elle est également la ville natale du célèbre romancier Henry James.

Diplômé de la Cambridge School et du Pomona College, il commence sa carrière d’écrivain en 1978 à l’American Museum of Natural History de New-York ( le lieu où se déroule l’action des deux romans Relic et Le Grenier des Enfers ), dans un premier temps comme écrivain et éditeur, puis comme directeur de la publication du catalogue des expositions. .  Il y restera jusqu’en 1986, date à laquelle il s’installe au Nouveau-Mexique afin de se consacrer exclusivement à sa carrière d’écrivain. Pendant cette période, il publiera des articles dans la revue Natural History.

Passionné par l’histoire de son pays et désireux de comprendre les circonstances de la première rencontre entre les Européens et les premiers Américains, il entreprend, en 1986, un long voyage à cheval afin de reconstituer le parcours du conquistador Francisco Vasquez de Coronado à la recherche des mythiques Cités d’Or, au nombre de sept. Il racontera les péripéties de ce voyage long de plus de 1500 kilomètres dans le sud(-ouest des USA dans un ouvrage intitulé Cities of Gold: A Journey Across the American Southwest ( Les Cités d’Or: un Voyage au cœur du sud-ouest américain).

Les années suivantes, Douglas Preston entreprend de nombreux voyages à cheval à la recherche de traces historiques ou préhistoriques. Il participe également à des expéditions dans d’autres régions du monde; par exemple, celle dans le profond territoire Khmer au milieu de la jungle cambodgienne avec un petit groupe de soldats, l’amenant à être le premier occidental à visiter un temple d’ Angkor oublié.

Le mythe des cités d’or :

Bien que les origines de ce mythe remontent au 12 ème siècle, le mythe des cités d’or s’est principalement développé au 16 ème siècle, lorsque les conquistadors explorèrent le Nouveau Monde à la recherche de villes regorgeant d’or et de richesses, plus précisément à partir de 1539 avec le récit du moine franciscain Marcos de Niza, envoyé en exploration en Amérique du Nord. Il raconta aux fonctionnaires coloniaux espagnols, qu’il avait vu les sept cités légendaires du comté de Cibola, au Nouveau-Mexique actuel, réputées immensément riches. Malgré les détails donnés par le moine, elles ne furent jamais identifiées.

Ainsi, la légende raconte que, aux environs de 1150, lorsque les Maures conquirent Mérida en Espagne, les sept évêques quittèrent la ville non seulement pour sauver leurs vies, mais surtout pour mettre ses reliques sacrées à l’abri. Ils auraient fondé les cités de Cibola et Quivira qui devinrent très riches grâce aux gisements d’or et de pierres précieuses qui furent découverts dans la région. De nombreuses expéditions furent organisées les siècles suivants afin de s’emparer de ces richesses. En vain.

Le mythe a ensuite évolué et s’est cristallisé dans l’imaginaire collectif sous forme de légendes parfois confondues avec le mythe de l’Eldorado;  ces légendes ont inspiré de nombreuses œuvres de fiction, littéraires et cinématographiques :

  • Dans le roman Le Fléau, de Stephen King, Randall Flagg ( incarnation du Mal apparaissant dans plusieurs de ses oeuvres ) ordonne à l’un des protagonistes de le rejoindre à Cibola, qui plus tard s’avère être en faitLas Vegas.
  • Dans le roman Thunderhead (les sortilèges de la vallée perdue) coécrit en 1990 par Lincoln Child et Douglas Preston, Quivira est découverte cachée dans une anfractuosité rocheuse et une expédition se rend sur place. L’or tant recherché s’avère être de la poterie à base de mica.
  • Dans son livre  La route de l’or (« The king’s fifth »), Scott O’Dell  fait plusieurs fois référence aux cités d’or, ainsi qu’à Cibola.
  • Voir aussi Les sept cités de Cibola de Léonard Francis Clark, traduction de Léo Lack, (1954, réédité en 1959).
  • Le film Benjamin Gates et le livre des secrets National Treasure 2: the Book of Secrets), sorti en 2008, met en scène un aventurier découvrant la cité de Cibola près du Mont Rushmore.
  • Dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, quand Jones essaye d’expliquer à Mutt l’origine de ses dires, Jones sort un vieux livre de sa bibliothèque pour lui montrer les alignements de Nazca.
  • Dans « Les Mystérieuses Cités d’Or », on peut suivre Esteban, Tao et Zia à la recherche de ces villes de légende.

Écrivain en solo :

Depuis 1986, parallèlement aux livres écrits avec Lincoln Child, Douglas Preston mène une fructueuse carrière d’écrivain: il a écrit plusieurs romans ainsi que des essais traitant principalement de l’histoire du sud-ouest des USA. Il publie également régulièrement des articles dans les magazines « Smithsonian », « The Atlantic Monthly »; il tient une rubrique parlant d’archéologie dans The New Yorker. Il collabore au National Geographic plus sporadiquement.

Duo de choc :

Preston et Child ont débuté leur collaboration au début des années 1990. Vivant à des centaines de kilomètres l’un de l’autre, ils communiquent principalement par téléphone, fax et via Internet. Ensemble, ils ont créé deux séries de thrillers actuellement en cours: la série Aloysius Pendergast et la série Gideon Crew, moins célèbre que la première.

BIBLIOGRAPHIE

Romans avec Lincoln CHILD

  • Cauchemar génétique (Robert Laffont en 1997, Pocket en 2000, L’Archipel en 2011, J’ai Lu en 2014)
  • Le piège de l’architecte (Robert Laffont en 2000, L’Archipel en 2010, J’ai Lu en 2012)
  • Ice Limit (L’Archipel en 2002. J’ai Lu en 2007)
  • Les sortilèges de la cité perdue (Robert Laffont en 2003, L’Archipel en 2012, J’ai Lu en 2015)

Les enquêtes de l’inspecteur Pendergast (Preston et Child)

  1. Relic – Superstition (Pocket en 1997, Robert Laffont en 1999, L’Archipel en 2008, J’ai Lu 2010)
  2. Le grenier des enfers (Robert Laffont en 1999, L’Archipel en 2009, J’ai Lu en 2011)
  3. La chambre des curiosités (L’Archipel en 2003, J’ai Lu en 2005)
  4. Les croassements de la nuit (L’Archipel en 2005, J’ai Lu en 2007)
  5. Le violon du Diable (L’Archipel en 2006, J’ai Lu en 2008) – Trilogie Diogène
  6. Danse de mort (L’Archipel en 2007, J’ai Lu en 2005) – Trilogie Diogène
  7. Le livre des trépassés (L’Archipel en 2008, J’ai Lu en 2009) – Trilogie Diogène
  8. Croisière maudite (L’Archipel en 2009)
  9. Valse macabre (L’Archipel en 2010, J’ai Lu en 2011)
  10. Fièvre mutante (L’Archipel en 2011, J’ai Lu en 2012) – Trilogie Helen
  11. Vengeance à froid (L’Archipel en 2012, J’ai Lu en 2013) – Trilogie Helen
  12. Descente en enfer (L’Archipel en 2013, J’ai Lu en 2014) – Trilogie Helen
  13. Tempête blanche (L’Archipel en 2014)
  14. Labyrinthe fatal (L’Archipel en 2015, J’ai Lu en 2016)
  15. Mortel sabat (L’Archipel en 2016)
  16. Noir Sanctuaire (L’Archipel en 2017)
  17. Nuit sans fin (L’Archipel en 2018, J’ai Lu 2019)
  18. Offrande funèbre (L’Archipel en 2019)
  • Extraction – Nouvelle inédite. Une aventure de jeunesse de l’inspecteur Pendergast (Archipel – EPUB en 2013)

Gideon Crew dans l’univers trouble des services secrets (Preston et Child)

  1. R pour revanche (L’Archipel en 2012, J’ai Lu en 2013)
  2. C pour cadavre (L’archipel en 2013, J’ai Lu en 2014)
  3. S pour revanche (L’Archipel en 2014)
  4. A pour apocalypse (L’Archipel en 2016)

Romans

  • Jennie (Robert Laffont en 1997, Pocket en 1999, J’ai Lu 2018)
  • Le codex (L’Archipel en 2007, J’ai Lu en 2008)
  • T-Rex (L’Archipel mars 2008, J’ai Lu en 2009)
  • Credo. Le dernier secret (L’Archipel en 2009, J’ai Lu en 2010)
  • Le monstre de Florence. Une histoire vraie (L’Archipel en 2010, J’ai Lu en 2011) avec Mario Spezi
  • Impact (L’Archipel en 2011, J’ai Lu en 2012)
  • Le projet K. (L’Archipel en 2015)
Sponsor

4 Commentaires

  1. Je viens de lire mortel sabbat je voudrais savoir si il y aura une suite si oui quand sortira-t-elle ? Continuez de sortir d’aussi bons livres je me régale toujours. Recevez mes salutations

    • Bonjour Pierrette. Nous n’avons pas encore l’info pour la sortie de ce nouveau tome. Nous vous saluons à notre tour. C’est l’Archipel qui édite les livres. Zonelivre est un site qui présente les biographies et chronique les livres. Vos encouragements sont en tout cas très sympathiques.

  2. Bonjour, C’est vrai que c’est un regal de lire les Aventures d’Aloysius Pendergast. Suite à Mortel Sabbat « Noir Sanctuaire », il me tarde de le livre.
    Je lis également les aventures de Gideon Crew, ces bouquins sont aussi un reel plaisir à suivre.
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici