Bruno GALLET : L’aigle de Bonelli

0
522
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

aigle de Bonelli - gallet

Parution aux éditions Anne Carriere en février 2015

Après avoir cambriolé l’entreprise de son père, David choisit de passer la frontière par la montagne afin d’écouler son butin en France.

Pour tromper son monde, et aussi pour une raison personnelle impérieuse, il a prévu d’emprunter dans sa fuite la face nord de l’Innominata, sommet mythique et redoutable.

Mais rien ne se passe comme prévu, et l’aventure se transforme en une implacable course-poursuite à travers rocs, neige et glace.

Roman à l’aboutissement inattendu, L’Aigle de Bonelli n’est pas un livre d’alpinisme, mais un getaway épique, un thriller haletant ayant pour décor grandiose la haute montagne.

(Source : Anne Carriere – Pages : 344 – ISBN : 9782843376696 – Prix : 20,00 €)

L’AVIS DE HELENE B.

En refermant ce roman de Bruno Gallet, une question m’est venue à l’esprit. Est-ce que le vol de diamants et la tentative de les faire passer la frontière en empruntant une voie réputée difficile ne serait pas un prétexte pour faire de l’alpinisme et de la montagne le vrai sujet de ce roman ?

L’intrigue est simple mais haletante et pleine de rebondissements. Pourquoi simple ?  Pas de crimes sordides, ni de psychopathes assoiffés de sang aux trousses du personnage principal. Il n y a pas d’enquête à proprement parler puisque le volé sait que c’est son fils David qui a commis ce larcin.

Alors l’aigle de Bonelli c’est quoi ? C’est une histoire d’hommes et de femmes amoureux de la montagne, et de l’alpinisme. C’est aussi une histoire de secrets enfouis et des blessures psychologiques personnelles qui vont se révéler au fur et à mesure du roman. Dès le début du roman, l’auteur nous  invite dans le monde de l’alpinisme puisque David s’introduit dans l’entreprise paternelle à l’aide de baudriers, mousquetons etc. le ton est donné, quelques pages suffisent pour retrouver David et son ami Zacharie guide de haute montagne (ignorant tout de son vol)  sur la voie Bonelli. Les deux personnages,  David et Zacharie, sont tous deux des hommes meurtris : Zacharie par la perte accidentelle de sa fille en montagne, David par le décès de sa mère et l’absence d’affection paternelle. La montagne, décor grandiose, rend ces hommes encore plus fragiles ; se mélangent alors vulnérabilité force et courage. Cependant, leur expédition se transforme en course poursuite puisque la petite amie du père de David, elle-même alpiniste, décide après la découverte du vol, de retrouver David. Les amateurs de grands espaces, d’aventure seront comblés. Bienvenue dans le monde de la haute montagne : glaces, neige, rocs, parois vertigineuses, crevasses, la peur de voir tomber David et Zacharie vous prend à chaque passage difficile… Jusqu’à cette chute spectaculaire dans une crevasse où j’ai eu l’impression que l’auteur nous entraînait dans la descente  des malheureux ….

Vous aimez les aventures humaines dans des lieux à hauts risques, Vous voulez sentir l’effroi de David lorsqu’il se sent poursuivi par sa «  belle-mère », vous voulez vous émerveiller comme Zacharie devant la beauté des cristaux que la montagne offre dans sa grande générosité, et enfin vous voulez goûter à la béatitude qu’offre l’Himalaya , il ne vous reste qu’à découvrir ce très bon thriller de Bruno Gallet. Vous voyagerez des Alpes à l’Himalaya avec ce roman. Ce roman original, sortant des sentiers battus, ferait un très bon scénario pour le cinéma.

Enfin, pour en revenir à mon interrogation initiale, je pense que l’auteur a trouvé le très juste équilibre entre thriller et alpinisme. En effet, l’alpinisme est au service de l’intrigue, il  en intensifie la portée dramatique.

Advertisement
Lectrice qui voyage des grands classiques au roman policier en passant par les auteurs russes et nordiques que j'affectionne particulièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.