Tag : Editions Hugo et Cie

Jack JAKOLI : La détresse des roses

Jack Jakoli s’empare du dépeceur de Mons, une affaire qui a défrayé la chronique dans les années 90, pour un faire un thriller de bonne facture.

Ghislain GILBERTI : L’évangile de la colère

L’évangile de la colère ne démord pas à la règle, de Ghislain Gilberti, te scotche !

Denis ZOTT : La dame blanche

Du rythme, des rebondissements, des personnages hauts en couleur, bien dans le ton, dans La dame blanche, thriller au rythme effréné

Ellery LLOYD : Suivie

Quand votre vie s'étale sur les réseaux sociaux, quoi de plus simple que de vous tendre un piège ?

Alexis AUBENQUE : Halloween night – Le Manoir

Entre Riverdale et American Horror Story, Alexis Aubenque détourne avec brio les code du fantastique dans Halloween night.

Sandrine DESTOMBES : Le dernier procès de Victor Melki

Un polar intelligent qui tient la route. Des personnages intéressants. Un thème qui pose question et nous confronte à notre conscience.

Roy BRAVERMAN : Pasakukoo

Pasakukoo est servi par des dialogues ciselés qui confère une sacrée dynamique

B.A. PARIS : Le cercle Finsbury

Le talent de B.A. PARIS à manipuler le lecteur, dans Le cercle de Finsbury, sa maîtrise de l'art du suspense est véritablement bluffante !

News

Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot : L’été en pente douce

L‘été en pente douce adapté en BD, d'après le roman culte de Pierre Pelot. A ne rater sous aucun prétexte !

Constance DEBRÉ : Offenses

Offenses, c’est l’histoire du meurtre d’une vieille dame qui n’avait rien demandé à personne...

Gelli : Mangez-le si vous voulez d’après le roman de Jean Teulé

Roman graphique adapté de l’œuvre de Teulé, Gelli n’utilise que le noir et blanc, teinté de rouge pour la victime.

Carl PINEAU : Nuits Nantaises – Greg Brandt

1976. Un braquage particulièrement sanglant met la ville en émoi, les gangsters ont assassiné deux convoyeurs de fond à l’arme lourde.

Mélissa Boufigi, Robert Hébras et Agathe Hébras : Le dernier témoin d’Oradour-sur-Glane

Dans les ruines du village, Robert Hébras emmène Agathe, sa petite-fille, dès son plus jeune âge, et lui raconte Oradour.