Alexis AUBENQUE : Halloween night – Le Manoir

0
65

Entre Riverdale et American Horror Story, Alexis Aubenque détourne avec brio les code du fantastique dans Halloween night.

Alexis AUBENQUE : Halloween night
-

Présentation Éditeur

Seattle, USA.

Six étudiants convaincus de n’avoir peur de rien louent pour Halloween un manoir perdu au milieu de nulle part et que l’on dit hanté.

Le clou de la soirée ? Une séance de spiritisme, « pour rire ».

Pour Brian, quarterback de l’équipe de foot de la fac et autoproclamé sale gosse de la bande, c’est l’occasion de pimenter encore un peu plus un week-end qui s’annonce torride avec sa petite amie, Mandy, qui n’a pas non plus froid aux yeux.

Le « good guy » Luke et sa copine Kelly, eux, ne sont pas contre une expérience mystique ; ces vieux murs s’y prêtent tellement ! Surtout après la découverte par Kelly des étranges carnets de l’ancien propriétaire des lieux…

Quant à Melvin, le geek de la bande, il est prêt à tout pour séduire Courtney, la gothique à mèche bleue, et se déniaiser enfin. Et tant pis si tout cela lui fait bien plus peur qu’il ne le laisse paraître.
Mais la séance va rapidement se révéler beaucoup moins paisible que prévu : les esprits qu’ils invoquent n’apprécient visiblement pas du tout d’être dérangés. Bientôt, c’est tout le manoir qui semble conspirer contre ces invités indésirables. Et la peur s’invite alors que la nuit tombe et que d’inquiétantes poupées de porcelaine semblent prendre vie…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Hugo & Cie
Date 21 octobre 2021
Pages 237
ISBN 9782755692129
Prix 7,60 €

L'avis de Stanislas Petrosky

J’ai vu que c’était Alexis, j’ai lu suspense sur la couvrante, j’ai acheté sans chercher plus loin…

Mais de polar que nenni !

Nous sommes à la limite du roman horrifique, que j’ai pris au départ pour un livre dédié aux young-adult comme l’on dit de nos jours. Mais s’il y a de ça, il y a aussi un côté détournement de plusieurs films, séries, qui m’a pas mal plus, un peu d’Américan Horror Story, de The Puppet Master, du Scream, et des codes du fantastique. Sans oublier quelques clins d’œil à sa saga River Fall.

Bossé comme une série Netflix, avec de l’action, de l’angoisse, des histoires d’amour et de l’humour. Une lecture sympathique, qui pulse, un peu plus de deux cents pages, premier opus d’une série.

Un exercice de style sympathique qui ravira les amateurs du genre !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.