Jérémy BOUQUIN : Tableau noir du malheur

Jérémy BOUQUIN : Tableau noir du malheur
[amazon asin=2919066927&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

A la suite d’un drame familial, Céline, professeur des écoles, débarque dans une nouvelle ville. Seule avec son ado de fils et son chien, sa vie est devenue un combat, contre son passé, contre les pressions familiales. Pourtant elle s’accroche, sa planche de salut ? Son travail. Ce fameux « pari éducabilité » qui la fait tenir.

Son métier prend la dimension d’une mission dans ce quartier populaire des Murailles, la tache est immense. Sa classe , ses nouveaux élèves, des « grands » de Cours moyens, sont frappés par le déterminisme social et l’échec scolaire. Puis il y a ce gosse étrange, Gary. Un de ces élèves qui refuse d’apprendre. Un môme entouré d’une aura de non-dits, aussi bien de la part de ses congénères que des adultes de l’école.

Céline va déployer toute son énergie pour tenter de comprendre, « sauver » ce gamin malgré lui. Quitte à se perdre elle-même. Un soir, Céline outrepasse ses fonctions…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Caïman
Date 7 septembre 2021
Pages 272
ISBN 9782919066926
Prix 14,00 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Bouquin ne sait pas que dans ce monde, il y a des bons moments. Que l’humain peut rire, sourire, aider son prochain.

Non, Jérémy, lui, il est dans le côté obscur. L’optimisme ne fait pas partie de son vocabulaire. Lui, il veut du noir de chez noir. Du social qui écrase l’homme et la femme.

Et Céline va en baver des ronds de chapeau dans ce roman. Elle fait partie de ces gens qui ont pris pleine face un accident de la vie. Le genre de truc où tu ne te relèves pas comme ça. Et comme c’est Bouquin à la plume, tu peux me croire que personne ne va lui tendre la main. Au contraire, on va plus s’amuser à lui appuyer la tête sous l’eau.

Tu as beau prendre une éponge, frotter, le tableau noir du malheur ne s’efface pas.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

René Frégni : La fiancée des corbeaux

Il faut lire Frégni, un romancier qui dans un même livre va de la blanche à la noire, de la noire à la blanche, avec pour seul bâton de pèlerin sa seule poésie.
Stanislas PETROSKY
Stanislas PETROSKY
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.