France

Interview

La librairie Jonas, située non loin du métro Tolbiac, 14-16 rue de la Maison Blanche, est une librairie indépendante née en 1957 dans un XIIIe arrondissement de Paris assez différent d’aujourd’hui.

Découvrez son histoire et l’équipe actuelle grâce à Audrey A. qui vous parle de ce lieu qu’elle aime et de son métier de libraire.

Comment pourriez-vous définir votre métier de libraire ?

C’est avant tout un métier de passion ! J’aime nous voir comme des passeurs, nous conseillons, transmettons des mots, des émotions… Nous faisons partie de la vie du quartier.

Pouvez-vous nous présenter votre librairie ?

La librairie Jonas, située non loin du métro Tolbiac, 14-16 rue de la Maison Blanche, est une librairie indépendante née en 1957 dans un XIIIe arrondissement de Paris assez différent d’aujourd’hui. Quartier ouvrier (usines Beghin-Say et Panhar Levassor), l’arrondissement est à la recherche de lieux dédiés à la culture. Les années 1960 sont les années chansons : livres, disques et chanteurs se succèdent dans le ventre de la baleine. Les années 1970 et 1980 s’articulent autour des résistances variées : soutien aux peuples en luttes, constitution de forts liens avec le réseau associatif du quartier. Puis les années 1980, les années noires : trois attentats ravagent la librairie, les réseaux se mobilisent et Jonas renaît de ses cendres.

C’est donc forte de cette histoire riche de solidarité, d’amitié et de rencontres que la librairie Jonas continue son chemin, bien ancrée dans son quartier et dans son temps avec la volonté d’être un lieu de réflexions et d’échanges. Depuis 1995, une nouvelle équipe et un nouveau responsable, François Chabin, entretiennent la flamme. Aujourd’hui, nous sommes trois, François, le responsable, Camille, ma collègue et moi-même.

La Librairie Jonas est ouverte du mardi au samedi de 10h à 19h et le lundi de 11h à 19h (nous sommes aussi ouverts quelques dimanches par an pour les fêtes de fin d’année par exemple).

Etes-vous spécialisé(e) dans un domaine particulier ?

La Librairie Jonas est une librairie généraliste, avec un fonds plus important en littérature, sciences humaines et jeunesse.

Pouvez-vous nous présenter votre journée type ?

Nous ouvrons le magasin à 10h, nous réceptionnons les livres, les rangeons, et ensuite cela dépend des jours. Par exemple, jeudi dernier, nous avons reçu deux classes de maternelle d’une école du quartier (environ 45 enfants) pour faire la nouvelle vitrine pour la rencontre avec l’illustratrice Justine Brax. Nous réfléchissons aussi aux prochains événements, et à leur organisation : autre exemple, dans le cadre de la Semaine de la Francophonie, nous allons recevoir, le 28 mars, MissTic et une classe d’élèves non-francophones qui travailleront autour des jeux de mots dans l’art par rapport à ses pochoirs muraux dans le quartier.

Tout au long de la journée, nous renseignons et conseillons nos clients.

Nous avons aussi des rendez-vous réguliers avec les représentants des différentes maisons d’éditions avec lesquels nous travaillons les nouveautés, nous passons les commandes pour les clients, pour les collectivités, les forums, tables rondes… Il faut s’occuper du courrier, des courriels, des mises à jour du site internet, refaire les vitrines régulièrement, les retours…

Il y a beaucoup de manutention, on vit dans les cartons et les livres, il y a toujours quelque chose à faire, on ne s’ennuie pas ! Nous sommes vraiment polyvalents, touchons à tout, ce qui est d’autant plus intéressant, et même si nous avons chacun nos domaines préférés, nous essayons d’être au fait pour chaque rayon et de bien connaitre ce que nous avons en magasin.

Quel est votre parcours professionnel ?

Lettres et surtout l’INFL, Institut de Formation de la Librairie avec un apprentissage de 2 ans chez Jonas, où je suis depuis maintenant plus de 8 ans.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait exercer votre profession ?

D’être passionné bien sûr ! D’avoir du courage aussi… Et d’être motivé !

Comment vivez-vous la mutation du marché du livre ?

La librairie va mal, le métier évolue, il va falloir évoluer avec… On se pose beaucoup de questions sur l’avenir, d’autant plus quand il s’agit de l’avenir des petits commerces de quartier… C’est de plus en plus difficile. La surproduction, la vente en ligne…on coule petit à petit et sommes de plus en plus dans la survie. On attend aussi de voir ce que les élus proposeront pour la sauvegarde des lieux de culture qui font aussi la richesse de nos quartiers. On a eu des paroles, on attend des actes.

Mais, on ne baisse pas les bras, avec des amis et notre groupe de libraires sur internet, nous avons créé un Prix Littéraire, le Prix SOS Libraires, un autre moyen de défendre nos coups de cœur. On continue notre métier en évoluant, et tant que les clients nous suivent, nous serons là !

Quels sont vos livres cultes ?

Il y en a trop ! et puis, je ne parlerais pas de livres cultes mais de livres qui sont arrivés au bon moment, des coups de cœur, de foudre : Lettres à un jeune poète de Rilke, Don Quichotte de Cervantès, Woolf, Arthaud, L’éloge de l’ombre de Tanizaki, je continue d’être émerveillée par des albums jeunesse, des contes… en fait, il y en a tellement !

Avez-vous d’autres passions que la lecture ?

Bien sûr ! Mais je les garde pour moi ! 😉

Avez-vous un site internet ou/et une page facebook ?

Les deux ! Site internet : www.librairiejonas.fr et www.facebook.com/librairiejonas13

Merci à Audrey A. de nous avoir accordé cette interview.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici