Gilles CAILLOT : Réminiscence

0
629
France

INFOS ÉDITEUR

gilles caillot-reminiscence

Parution aux éditions Eds du Polar en septembre 2008

Âmes sensibles accrochez-vous ! Et ne décrochez pas. Après « L’ange du mal » (Éditions du Polar), voici sa suite et le début d’une traque au psychopathe qui mènera l’inspecteur Massimo Zanetti aux portes de la folie.

Gilles Caillot nous entraîne à nouveau dans le sillage de Zanetti à la poursuite du kidnappeur de son frère, au fil d’une enquête haletante. Il ne disposera que de 48 heures pour le retrouver. Traque d’autant plus éprouvante que le capitaine devra affronter les mêmes horreurs que dans sa précédente aventure.

L’auteur nous plonge dans l’univers terrifiant de psychopathes à l’âme inventive d’une noirceur insondable. Un monde de fous barbares, de tortures, de souffrances et de massacres. Malgré l’atmosphère oppressante de « Réminiscence », il nous est impossible de ne pas accompagner le policier dans cette course contre la montre jonchée de cadavres. Un parcours qui le mènera au bout de l’enfer.

(Source : Eds du Polar, Pages : 290, ISBN : 9782355680298, Prix : 19,00 €)

L’AVIS DE BRUNO CHANSON

Et voilà mon 5ème livre de Gilles Caillot terminé. On pourrait croire que je ne suis pas objectif vu que je suis un grand fan du monsieur mais je vous rassure ce n’est pas du tout le cas. 5ème opus et 5ème coup de coeur après l’ange du mal, bas-fonds, lignes de sang, l’apparence de la chair, et maintenant, réminiscence.

Gilles Caillot fait partie de ces grands auteurs de thriller et mériterait beaucoup plus de reconnaissance. Certains auteurs ont un style qui ressemble à d’autre mais pas Gilles Caillot. Il a un univers bien à lui. Un univers unique en son genre qu’on ne trouve nulle part ailleurs: Ambiance ultra-glauque et très sombre, des meurtres particulièrement atroces, de très petits chapitres qui donnent au récit un rythme infernal. Gilles me terrifie à chaque fois que j’ouvre un de ses livres. Et réminiscence, 2ème volet des aventures de Massimo Zanetti, ne fait pas exception à la règle. Massimo est une fois de plus plongé dans les abîmes profondes de l’horreur.

Une histoire déroutante même si la palme d’or revient incontestablement à l’ange du mal qui est de loin le plus violent des livres de notre auteur vedette.

On rentre dans le vif du sujet dès les premières pages. Action, suspense et horreur jusqu’à la dernière page.

Gilles CAILLOT est un surdoué de l’écriture. Un homme qui reste simple et très proche de ses fans ce qui explique l’exceptionnelle qualité de ses histoires. Je suis impatient de retrouver Massimo dans de nouvelles aventures: Immondanités et Les ailes arrachées des anges.

Monsieur Gilles Caillot, je ne suis pas près de vous lâcher !!!!!!

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici