Christophe ROYER : La quatrième feuille

0
184

« Harcèlement et de la manipulation, La quatrième feuille, de Christophe Royer, nous rappelle que le harcèlement peut avoir des conséquences terribles et funestes. »

Christophe ROYER : La quatrième feuille
[amazon asin=2372581007&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

Aujourd’hui, Sophie a tout pour être heureuse : un mari aimant, une famille attentionnée, une amie fidèle, un travail qu’elle adore et une belle maison sur les rives du lac d’Annecy.

Pourtant, à la veille de sa première exposition photo, plusieurs faits troublants vont faire ressurgir des événements tragiques de son passé… Un flic détruit par sa première affaire, une bande de copines inséparables, un amour toxique…

Et si le cauchemar recommençait ?

Un thriller glaçant inspiré de faits réels.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Taurnada
Date 17 mars 2022
Pages 320
ISBN 9782372581004
Prix 9,90 €

L'avis de Hélène

Sophie est photographe et s’apprête à exposer son travail pour la première fois. Accompagnée de son mari et sa meilleure amie Carole, elle devrait connaître un succès dans tout Annecy sauf que le passé ou plutôt une personne a décidé de jouer les trouble-fêtes. Une cascade d’évènements cherchant à intimider la jeune-femme vont surgir l’obligeant à reprendre contact avec le policier qu’elle avait déjà rencontré lors d’une première affaire qui avait eu lieu lorsqu’elle était lycéenne.

Thriller palpitant qui exploite parfaitement tous les mécanismes psychologiques du harcèlement et de la manipulation, La quatrième feuille, de Christophe Royer, nous rappelle que le harcèlement peut avoir des conséquences terribles et funestes.

Les personnages qui gravitent autour de Sophie sont intéressants : il y a évidemment la vieille amie toxique qui va refaire surface, il y a le frère, handicapé, junkie et ignoré par le reste de la famille, il y a aussi ce policier qui n’a pas su l’aider au moment de la première affaire et qui rongé par la culpabilité est devenu névrosé, anxieux et est délaissé au sein de sa brigade. La narration alterne les époques et le lecteur se trouve au cœur de l’adolescence de Sophie, adolescence marquée par l’amitié sincère qu’elle entretenait avec Carole et Béatrice.

Cependant, l’arrivée d’une quatrième fille Maud va casser cet équilibre. L’auteur décrit tout à fait bien la folie destructrice qui s’empare de Maud. Le profil du manipulateur se vérifie au fur et à mesure des pages, Maud passant du statut de séducteur au statut de victime en passant par toutes les stratégies d’intimidation et d’humiliation. C’est effrayant dans un roman alors on imagine très bien ce qu’ont pu vivre les victimes de ces personnes. Le roman est bien rythmé, la situation initiale est sereine, idéale… mais ensuite tout va très vite, c’est l’enchaînement et les actes malveillants s’accumulent.

La tension est particulièrement maîtrisée pendant le vernissage, je suis restée accrochée à chaque mot attendant l’inévitable attaque de Sophie mais… Je n’en dis pas plus, et vous laisse découvrir ce thriller captivant.

L'avis de Hélène B. B.

Christophe ROYER obtient un doctorat en biologie animale avant de se lancer dans l’informatique puis dans un projet d’écriture de science fiction, le Projet Sapience. A partir de 2019, il change de genre et s’attaque au roman policier avec Lésions intimes en mettant en scène le capitaine Nathalie Lesage. La quatrième feuille est son cinquième roman et la place est laissée au brigadier Julien Mercier.

Sophie fait une exposition de ses propres photographies pour la première fois de sa vie et sait qu’elle peut compter sur Caroline, sa meilleure amie, pour que tout soit réussi. Cependant, Caroline est agressée dans la galerie, un incendie s’y déclare, puis survient une succession d’événements très troublants…

Le point positif c’est que Christophe Royer maîtrise l’art du suspense à la perfection. En revanche, le lecteur pourra éprouver un certain ennui à la lecture de la deuxième partie dont l’analepse nous amène aux années lycéennes de Sophie. Non seulement cette partie semble longue, mais elle dévoile trop de l’enquête. Autant Une arête dans la gorge était une vrai réussite, autant là le lecteur risque de rester une petit peu sur sa faim.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Enseignante de lettres, une formation en Analyse criminelle et comportementale. Grande lectrice de polars depuis des années...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.