Yana VAGNER : Le lac

0
202
Russie FLAG

Yana Vagner nous implique dans cette histoire par le réalisme qu’elle apporte, on se retrouve happé et bouleversé

INFOS ÉDITEUR

Le lac - yana vagner

Parution aux éditions Mirobole en février 2016

Parution aux éditions Pocket le 9 février 2017

Traduit par Raphaelle Pache

Au terme d’une fuite angoissante à travers la Russie ravagée par un virus mortel, Anna et ses dix compagnons de fortune — hommes, femmes, enfants — ont atteint le but de leur périple : un cabanon sur le lac Vongozero, à la frontière finlandaise, un refuge sûr, coupé d’un monde devenu hostile.Contraints à l’immobilité, ils devront apprendre à vivre ensemble, malgré les tensions permanentes, malgré le froid polaire, malgré le manque de nourriture, le manque de ressources, le manque d’intimité. Le premier objectif est bien de passer l’hiver, terrible. Apprendre à pêcher sous la glace du lac, oser peut-être explorer les isbas désertées sur l’autre rive…Mais ensuite ? Comment s’en sort-on, lorsqu’on est encore plus démuni pour la survie que pour la fuite ?

(Source : Mirobole – Pages : 180 – ISBN : 9791092145489 – Prix : 21,90 €)

L’AVIS DE LAURE CHIRON

Après mon coup de cœur pour « Vongozero« , j’ai été heureuse de reprendre la lecture du Lac, et je remercie les éditions Mirobole de m’avoir permis de connaître la magnifique plume de Yana Wagner.

J’ai retrouvé Anna et sa petite bande avec un plaisir non dissimulé malgré la situation dramatique dans laquelle ils se trouvent, et qui augmente la sensation d’étouffement de ce huis clos d’une intensité psychologique intense.

Tandis que Vongozero était concentré sur leur fuite d’une Russie décimée par un virus mortel non maîtrisé, Le lac est lui concentré sur leur survie au bord d’un lac gelé, en plein hiver, dans une cabane de pêcheurs abandonnée. Un endroit étroit et inhospitalier, qui provoque tensions, désespoirs et incertitudes quant à leur avenir.

Encore une fois, Le lac est un livre magnifiquement écrit et traduit. L’histoire est en effet tout aussi captivante que dans le premier, et je l’ai dévoré presque aussi vite. J’ai aussi réellement apprécié qu’on en apprenne plus sur les personnages secondaires, qui ne sont pas là pour meubler, mais qui ont bel et bien leur part du gâteau dans l’histoire et qui prennent aussi des décisions quant à leur avenir, puisqu’ils n’ont nulle part où aller. Le danger ne vient pas d’une guerre, mais bel et bien des autres êtres humains qu’ils croisent : sont-ils eux aussi contaminés ou sains ? Des situations dramatiques en découlent, on se sent sur le qui-vive à chaque page.

Yana Vagner nous implique complètement dans cette histoire par le réalisme qu’elle apporte, et on se retrouve happé et bouleversé par tout ce qui en découle. Je ne peux que vous conseiller de lire, dans l’ordre (c’est impératif !), Vongozero, puis Le lac, qui sont deux grands livres.

Enregistrer

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici