Vincent VILLEMINOT : La brigade de l’ombre – Tome 3 – Ne compte que sur les tiens

0
190
France

INFOS ÉDITEUR

Vincent VILLEMINOT - La brigade de ombre - Tome 3 - Ne compte que sur les tiens
La Brigade de l'Ombre T3 – Ne Compte Que Sur les Tiens

Parution aux éditions Casterman en octobre 2017

Début d’été. La Brigade est dispersée depuis six mois. Bosco, à la tête de l’unité parisienne, fait « tourner la boutique ».

Léon s’est installé en Corse, avec ses filles et Antonin, dans une maison perdue dans la montagne. Diane et Jimi parcourent l’Europe, à la découverte du Mal pur.

Un soir, Fleur est agressée par de petits voyous. Quelques jours plus tard, deux d’entre eux sont retrouvés morts, horriblement déchiquetés. Meurtre de goule ? Les soupçons se portent sur Léon Markowicz, seule « créature » répertoriée de l’île. A-t-il tué ?

(Source : Casterman – Pages : 300 – ISBN : 9782203122185 – Prix : 15,90 €)

L’AVIS DE HELENE B.

Le tome 1 de la brigade de l’ombre m’avait agréablement surprise puisque son auteur avait réussi à utiliser le personnage de la goule, ce monstre effrayant, dans un polar très convaincant.

Je n’ai pas lu le deuxième tome, ce que je regrette puisque beaucoup de choses importantes se sont passées. Le commissaire Markowicz a été contaminé, il décide de tout quitter pour la Corse, et vit dans une maison, isolée de tout. Fleur, son aînée suit les cours au lycée en ville et vit dans un foyer. La cadette, toujours aussi truculente, vit avec lui. Quand il sent les symptômes de la transformation surgir, il s’enferme dans sa chambre, s’isolant de ses filles afin de les protéger le temps de la crise. Les brigades de l’ombre sont des romans destinés à un public jeune certes mais l’intrigue du tome 3 est pour moi un cran au-dessus. J’ai vraiment beaucoup aimé ce tome dans lequel l’intrigue est très bien ficelée. Les personnages sont approfondis. Il y a un vrai temps pour l’action et un temps pour la réflexion et l’enquête. Dans ce troisième tome, Fleur, l’aînée est agressée avec son petit ami sur une plage. La description de la scène est violente et ne manque pas de réalisme ; je pense en particulier à la fuite de Fleur qui m’a tenue en haleine sur plusieurs pages. Son père, l’ex commissaire Markowicz n’en restera pas à la déposition de sa fille et de la plainte qu’elle a déposée. Il compte bien mener son enquête et régler tout ça par lui-même. Quand les agresseurs de sa fille sont retrouvés morts devant chez lui, son ancien collègue dit « le pygmée » est appelé pour traiter l’affaire. Markowicz a disparu et on craint que ce soit lui (lors d’un épisode de goule)) qui ait commis ces crimes. Et là on se régale car les personnages sont vraiment excellents. Le pygmée est atypique, la cadette Adélaïde est un mélange de franc-parler et de d’une grande intelligence. Elle surprend par ses réponses décalées. Diane et Jim, deux ex collègues de Markowicz, viennent compléter le tableau. Ils sont mystérieux, et toujours prêts à en découdre. Seule Fleur semble être le personnage le plus normal de cette histoire. Elle est amoureuse, étudie, sort avec ses amis. Elle mène une vie normale, mais est entourée de personnes vivant en décalage avec la société. Je pense que c’est aussi cela qui fait la force et l’originalité de ce roman.

L’auteur a fait de chaque personnage un personnage important de l’intrigue et je pense que c’est cela qui fait la réussite de ce tome. On termine cette trilogie avec une bonne impression, dommage qu’à priori, il n’y ait pas de suite.

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici