Vernon SULLIVAN : J’irai cracher sur vos tombes, adaptation en BD

« Boris Vian traite le sujet dans le vif, à l’os sans fioriture mais avec style, on retrouve tout cela dans cette magnifique bande dessinée. »

Vernon SULLIVAN : J'irai cracher sur vos tombes
[amazon asin=234402056X&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

  • D’après l’oeuvre de Vernon Sullivan / Boris Vian
  • Scénariste : Jean-David Morvan
  • Dessinateur : Rey Macutay, Rafael Ortiz, Scietronc

« J’avais toutes les filles les unes après les autres, mais c’était trop simple, un peu écœurant. »

Lee Anderson, vingt-six ans, fils d’une métisse, quitte sa ville natale après la mort de son frère noir, lynché parce qu’il était amoureux d’une blanche. Il échoue à Buckton, petite ville du Sud des États-Unis où il devient gérant de librairie. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire et musicien de blues émérite, Lee parvient sans mal à séduire la plupart des adolescentes du coin. Auprès d’une petite bande locale en manque d’alcool mais très portée sur le sexe, il mène une vie de débauche. Sans toutefois perdre de vue son véritable objectif : venger la mort de son frère.

Bien éloigné des romans habituels de Boris Vian, ce récit est probablement le plus violent, le plus cru et en même temps le plus représentatif du style « Vernon Sullivan ». À travers une histoire âpre où la sexualité, violente, est omniprésente, Vian dénonce le racisme ambiant et la condition précaire des Noirs dans le Sud des États-Unis.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Glénat
Date 11 mars 2020
Pages 112
ISBN 9782344020128
Prix 19,50 €
Vernon SULLIVAN : J'irai cracher sur vos tombes
Vernon SULLIVAN : J'irai cracher sur vos tombes
Vernon SULLIVAN : J'irai cracher sur vos tombes

L'avis de Stanislas PETROSKY

J’avais apprécié le premier opus, Les morts ont tous la même peau, avec un petit bémol pour le dessin, ce second tome me ravit !

L’adaptation est toujours aussi fidèle, et surtout là, je suis dans un trait que j’apprécie beaucoup plus. Cette bande dessinée permet de se souvenir, tout du moins pour mézigue qui a lu Sullivan il n’y a pas loin de trente piges, à quel point c’était noir, violent et parfois pornographique. Vian traite le sujet dans le vif, à l’os sans fioriture mais avec style, on retrouve tout cela dans cette magnifique bande dessinée.

Une mise en page intéressante, pas de fond de case lors de dialogues importants, les couleurs changent selon la violence, la gravité, la sensualité de la scène.

Tu veux que je te dise ? J’ai pas mal de bouquins à lire en retard, mais Glénat m’a filé l’envie de relire du Sullivan, et ça, ça veut juste dire que leur collection est réussie !

Si tu ne lis pas de BD, ce qui n’est pas grave en soi, mais quand même, je ne peux que t’encourager à faire un essai avec celle-ci, tu m’en diras des nouvelles…

À noter, le petit cahier à la fin : « l’Histoire dans l’histoire », avec des reproductions d’époque de la polémique et du jugement.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.
Stanislas PETROSKY
Stanislas PETROSKY
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.