Sophie HÉNAFF : Série Poulets grillés – 01 – Poulets grillés

1
1145
-

Présentation Éditeur

Le 36 quai des Orfèvres s’offre un nouveau patron. Faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu’on ne peut pas virer et qui encombrent les services : tel est le but de la manœuvre.

Nommée à la tête de ce ramassis d’alcoolos, de porte-poisse, d’homos, d’écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis… il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés !

Un polar original, nerveux, et désopilant.

Origine France
Éditions Albin Michel
Date 8 avril 2015
Éditions Livre de Poche
Date 30 mars 2016
Pages 336
ISBN 9782253095248
Prix 7,30 €

L'avis de Léa D.

Encore une découverte grâce au Salon du Livre de Paris !

Anne Capestan est commissaire de police. Après plusieurs bavures, elle est finalement mise de côté. Lorsque Buron, son mentor et directeur de la PJ, la rappelle au bout de quelques mois, c’est pour la réintégrer. Mais pas à son ancien poste, non ! Elle va diriger une section, avec comme équipe tous les policiers que les dirigeants ne peuvent pas renvoyer mais souhaitent mettre en placard, pour une raison ou une autre.

Il va y avoir Torrez, un flic qui porte la poisse ; Lebreston, un veuf homosexuel ; Eva Rosière, grande gueule et qui écrit des scénarios ou des livres policiers ; Merlot, un policier alcoolique… Et ce n’est qu’une partie de la bande !

L’équipe ? Des bras cassés. Leur bureau ? Un ancien appartement. Leur mission ? Réétudier des affaires non résolues. Les deux affaires sur lesquelles ils vont se pencher sont le meurtre d’une vieille dame et l’exécution d’un marin. A cause de cette mise au placard et de leur réputation, l’équipe va devoir se passer des moyens dont dispose habituellement tout policier digne de ce nom. Pas de financement, pas de sirène, pas d’information… A cause de toutes ces portes qui leur claquent au nez, ils vont être obligés de prendre des chemins de traverse, de se faufiler, mais ça va être également l’occasion de pouvoir faire ce qui ne pouvait pas faire avant : enquêter. Fini les contrôles aux coins des rues, fini la surveillance des alcooliques… Ils vont pouvoir se consacrer à 100% à l’élucidation de leurs enquêtes !

Je vous l’avoue, je ne connaissais absolument pas Sophie Hénaff avant que Poulets Grillés me tombe entre les mains. Merci à Albin Michel et au Salon du Livre pour ce SP ! Car c’est une excellente découverte, et même plus que ça. Un mini coup de cœur, même ! Il y a tout ce qui faut dans ce livre : des enquêtes, une équipe de personnages tous plus intéressants les uns que les autres (mention spéciale à Capestan et Torrez), l’humour et la légèreté qui alterne avec le sérieux… Poulets Grillés se révèle donc un savoureux mélange, oscillant parfaitement entre les différents genres. L’intrigue est captivante et fonctionne très bien : on est happés dès le début, et les pages se tournent beaucoup trop vite ! L’intrigue policière tient la route, les personnages sont tous parfaitement décrits, et l’humour tient la dragée haute. Sophie Hénaff a reçu le prix « Polar en séries » pour ce titre, et je dois dire que je suis entièrement d’accord avec ce choix, surtout que c’est un premier roman ! On est en droit d’espérer d’aussi bonnes choses pour la suite.

Suspense, humour, un polar qui devrait plaire à tout le monde, j’ai eu un réel coup de cœur, à la fois pour le livre, mais aussi pour l’auteur ! Qu’attendez-vous pour le dévorer ?

L'avis de Stanislas Petrosky

Sophie Hénaff m’a épaté…
Pardon, je te jure, je ne t’en ferais plus d’aussi mauvaise, c’était plus fort que moi, un calembour moi le mou de mauvais genre.

Comment se débarrasser de tout ce que la crim « compte de rebuts ? Pas compliqué, suffit mettre tous ceux dont elle ne veut plus dans un placard, avec des enquêtes oubliées, irrésolubles et comme ça on a la paix !

On y fourre le poissard, l’alcoolo, l’homo de service, l’écrivain détesté des collègues et zou, l’tour est joué… sauf que les poulets soi-disant grillés ne le sont pas encore tout à fait et pour ton plus grand plaisir, ils vont foutre un joyeux bordel au sein de la police !

Entre humour et dérision, la fine équipe va finir par faire ses preuves.

C’est frais, amusant, la commissaire Capestan n’a besoin de te le dire deux fois pour t’emmener dans sa folle aventure…

“— T’es marié ? questionna Rosière en désignant les anneaux d’argent sur la main gauche de Lebreton.
— Veuf.
— Oh, désolée. Depuis longtemps.
— Huit mois et neuf jours.
Rosière eut un raclement de gorge gêné, mais son tempérament l’incita à pousser un peu.
— Elle s’appelait comment ?
— Vincent.
— Ah.
Ça ne ratait jamais. Ce ‘Ah’ à la fois étonné et soulagé. Là, on ne parlait pas de famille brisée, aucun drame véritable. Lebreton avait vécu douze ans avec Vincent, mais le monde semblait penser qu’il ne souffrait pas vraiment, en tout cas, pas pareil. Louis-Baptiste avait l’habitude, mais chaque ‘Ah’ plantait une banderille de plus. Il finirait l’année avec un dos de porc-épic. Dans cette brigade comme ailleurs.”

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis en FAC de médecines, et je cherchais un livre pour me détendre après les cours, une amis ma conseillé ce livre et j’en suis devenu accro, j’ai lu les suivants et j’en suis point déçu.
    Je vous le recommande vivement malgré le prix élevée (ça vaut le cout).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.