Sonja DELZONGLE : Quand la neige danse

0
328
France

Une sombre affaire de fillettes disparues traitée avec pudeur sans jamais tomber dans le sordide

INFOS ÉDITEUR

Quand la neige danse - Sonja DELZONGLE
Quand la neige danse

Parution aux éditions Denoël en avril 2016

Parution aux éditions Folio le 6 avril 2017

Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée.

Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l’affaire les dépasse, tous deux appellent à l’aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu’un s’en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières? Sont-elles encore en vie?

(Source : Denoël – Pages : 432 – ISBN : 9782207132845 – Prix : 20,90 €)

L’AVIS DE PEPITA SONATINE

Sonja Delzongle revient en force avec un petit bijou littéraire, « Quand la neige danse », que je ne saurais que trop vous conseiller.

Un talent confirmé après la sortie de son premier thriller  »Dust« , que nous avions déjà adoré et qui vient de paraître en poche chez Folio.

Une sombre affaire de fillettes disparues traitée avec pudeur sans jamais tomber dans le sordide, un synopsis glacial mêlant suspens et rebondissements et surtout le bonheur de retrouver l’excellente profileuse Hannah Baxter aux talents atypiques…

L’intrigue prend ses marques dès les premières pages, s’accélère, patine, redémarre pour s’achever sur un final renversant, le tout sous la plume alerte de l’auteur.

Un énorme coup de coeur pour moi !!!

Sonja Delzongle, une grande Dame du thriller qui s’installe dans la cour des meilleurs Auteurs de Polar français.


L’AVIS DE YANNICK P.

Sonja Delzongle signe avec Quand la Neige Danse, un thriller pur et dur, un roman intense et palpitant. Retrouver Hanah Baxter après Dust est un véritable plaisir. Âmes et lecteurs sensibles, attachez vos ceintures. Aucun temps mort ne vous sera permis.

Sonja a su poser une intrigue intelligente portée par un rythme soutenu par de multiples rebondissements, quelques cliffhangers bienvenus et plusieurs fausses pistes. Tout cela forge dans un sentiment d’angoisse avec ce qu’il faut de violence sous-tendue, rien n’est gratuit. On ne traite pas de la violence faite aux enfants à la légère.

Quand la Neige Danse offre un suspense qui met en exergue les émotions ressenties par les personnages et la folie qui accompagnent certains. L’écriture est soignée. Mais revenons à l’intrigue. La folie, une femme disparait d’un hôpital psychiatrique. Quelques années plus tard, Crystal Lake, lointaine banlieue de Chicago. Plein hiver. Il fait un froid de gueux. 4 gamines ont disparu. La police n’a que très peu de pistes pour retrouver ces fillettes. Lorsqu’en plus les parents reçoivent des poupées à l’effigie de leur progéniture, que l’enquête piétine, une privée fait appel à Hanah Baxter, personnage atypique dans sa façon d’enquêter. Elle va peut-être leur être d’un grand secours.

Côté personnages, le coup de force de Sonja est de faire évoluer son héroïne, Hanah Baxter. Une enquêtrice hors norme, au passé douloureux et aux sens surdéveloppés. Après Dust, elle devient une protagoniste attachante. Mais surtout, Sonja sait l’entourer par une palanquée d’autres, qui trouvent leur place à la perfection. Joe Lasko, médecin, privé de sa fille de 4 ans, Lieserl subit le retour de son frère Gabe l’ex-gloire déchue. Son amie d’enfance Eva Sportis, détective privée locale reprend l’enquête, Alec Stevens, le chef de la police, qui se révèle ouvert aux méthodes d’Hanah. Et Pupa… Tous même les parents des fillettes ont une faille, un passé trouble. Sonja ne joue pas dans la caricature. Leurs passés leurs confèrent une texture particulière. La narration se porte sur chacun d’eux sans en privilégier un, ce qui fait que le lecteur cherche à appréhender le mal et la peur qui flotte autour d’eux.

Ce thriller est cohérent avec ce côté décalé – un thriller à l’américaine par une plume française. Il se dévore et fait que vous adorez vos enfants à la fin.

Retrouvez là sur sa page Facebook : Sonja Delzongle Perso

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici