Sebastian FITZEK : Siège 7A

0
80
Sebastian FITZEK : Siège 7A
-

Présentation Éditeur

Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l’avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.

IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D’UN AVION.
AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER…

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra…

Origine Allemagne
Éditions Archipel
Date 5 mars 2020
Éditions Le Livre de Poche
Date 17 mars 2021
Traduction Céline MAURICE
Pages 448
ISBN 978-2253241836
Prix 7,90 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Si tu es sujet au mal des transport, genre tu détestes l’avion, évite ce bouquin. Un huis-clos dont les trois-quarts se déroulent dans Lockheed, ce n’est pas pour toi. Remarque bien que le héros du livre, lui aussi n’aime pas les zincs, et pas qu’un peu, il est même carrément phobique et va vivre son pire cauchemar.

Un thriller fort intéressant pour tout ce qui est côté manipulation mentale, le choix auquel est confronté Mats Krüger, personnage principal et psychiatre de profession. Ça donne un bon suspens.

Après, pour le côté crédible, ça crisse un peu si tu veux. On fait un peu dans le rocambolesque par moment, genre Le Magnifique avec le regretté Bebel. Entre l’appel à son ex d’une nuit qui bosse au FBI, l’ahuri d’animaliste et le twist final, on se risque sur le bizarre comme dirait maître Folace.

Attention hein, je ne dénigre pas. J’adore quand des auteurs se barrent dans des délires, Gendron, Monfils, Bartelt, Philippon, sans te causer de Frédéric Dard, mais ça colle au bouquin. Dans le style, la trame, il n’y a aucun souci, tu pars dans le monde de l’auteur, tu y crois, parce que c’est fait pour.

Là, non, les deux ne collent pas ensemble, la sauce ne prend pas, il n’y a pas d’émulsion.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.