René MANZOR : Les âmes rivales

Manzor, c’est un conteur, comme Brussolo. Il n’écrit pas un roman que tu vas lire, il te raconte une histoire

Rene MANZOR - Les ames rivales

Présentation Éditeur

Nouvelle-Orléans, 1975. Dans la pénombre de l’église, une fillette supplie le prêtre de l’aider : un homme étrange qui se dit son ami la suit partout, mais elle est la seule à le voir, personne ne la croit ! Elle s’appelle Cassandre, elle est terrifiée, et le prêtre ne trouve pas les mots… la fillette s’enfuit. Dix ans après, à New York, quand Cassandre tombe follement amoureuse, la peur revient : le fantôme qui la hante depuis son enfance n’acceptera jamais de rival…

 » On s’accroche à ce roman comme à une furieuse envie de vivre. René Manzor prouve en signant ce récit qu’il est de la trempe des plus grands auteurs de thrillers anglo-saxons. «  Le Figaro littéraire

Origine Flag-FRANCE
Éditions Kero
Date 10 mai 2012
Éditions Pocket
Date 6 octobre 2016
Pages 384
ISBN 9782266233613
Prix 7,10 €

L'avis de Clémence

Vous connaissez certainement René Manzor. René n’est pas un auteur comme les autres, puisqu’avant tout réalisateur de films. 3615 Code Père Noël vous connaissez ? Et bien c’est lui !
Et puis depuis quelques années, il s’est imposé avec brio dans l’écriture.

« Les âmes rivales » est donc son premier roman.

Le fantastique pur n’est pas pour moi, vous le savez, vous commencez à me connaître. Mais là, connaissant déjà la plume de l’auteur, je n’ai même pas hésité une seconde avant de me jeter dans ce thriller fantastique !

Plongeons dans le milieu fantomatique et découvrons les pouvoirs de réincarnation.

L’auteur vous baladera entre plusieurs époques, passant de l’une à l’autre afin de semer la pagaille dans l’esprit du lecteur. Les thrillers trop faciles, très peu pour René !

Pas question de vous faire peur avec des silhouettes fantomatiques. L’auteur vous prouvera sa sensibilité, son humanitude, et sa délicatesse dans son écriture.
Tout en psychologie, il modernise le triangle amoureux avec ces trois âmes qui ne cessent de s’affronter et de se rencontrer.
L’amour fait souffrir dans tous les sens du terme. Avouons que le romantisme n’est pas fréquent dans ce style de roman. René a réussi le pari d’allier suspens, rebondissements et sensibilité dans son premier chef d’œuvre littéraire..

Et si l’amour, le vrai , triomphait toujours ?

Thriller fantastique romantique qui réchauffe les cœurs …

Je remercie René Manzor pour sa gentillesse, sa confiance et son immense générosité.
Merci d’avoir soigner mes maux par tes mots !

L'avis de Stanislas Petrosky

Manzor, c’est un conteur, comme Brussolo. Il n’écrit pas un roman que tu vas lire, il te raconte une histoire, du genre de celle qui te faisait frémir quand tu étais gosse, mais que tu écoutais avec délectation, parce que c’était bon de se faire peur.

C’est peu la vraie version des contes de fées, pas question que sa finisse avec un truc du genre ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant. Non, le loup il bouffe la grand-mère, et fait subir les derniers outrages au petit chaperon rouge !

Avec une touche paranormale, René dépeint une fresque au vitriol de la société américaine, de ses classes sociales. Il est certains qu’il faut que tu laisses de côté cartésien pour te plonger dans ce roman, mais crois-moi, une fois que tu as lâché prise, c’est un sacré voyage que tu vas faire, et pas peinard assis en première classe dans un train de luxe, non, tu vas plus être dans un wagonnet de montagnes russes, tu vas avoir le vertige, en prendre plein les yeux, et te cramponner à la descente…

Les âmes rivales, un très bon thriller, et loin des sentiers battus…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

René Frégni : La fiancée des corbeaux

Il faut lire Frégni, un romancier qui dans un même livre va de la blanche à la noire, de la noire à la blanche, avec pour seul bâton de pèlerin sa seule poésie.
Stanislas PETROSKY
Stanislas PETROSKY
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.