Pascal MARTIN : Va manger tes morts

0
43
Pascal MARTIN : Va manger tes morts
-

Présentation Éditeur

Elle s’appelle Romane, elle est Gitane. Dans cette brasserie parisienne, elle vient de flinguer un sale type d’une balle en pleine tête. Lui, c’est Rio, il venait juste de prendre sa défense face aux gifles de ce mec. C’est là qu’elle l’a pris en otage, enfin presque… Et que tout a commencé !

Il est enquêteur pour les assurances. Elle, elle se débrouille comme elle peut… Et plutôt bien. Mais quand le temps vire à l’orage, ils décident ensemble de décamper au plus vite…

Elle est jeune, belle, insouciante. Elle a la rage de vivre, là, tout de suite… Lui, pour la première fois de sa vie, il n’a plus qu’une envie, exister et la suivre…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Jigal
Date 25 septembre 2021
Pages 232
ISBN 9782377221387
Prix 18,00 €

L'avis de Jean-Marc VOLANT

Pascal Martin nous revient avec un road-trip assourdissant, bien trempé, bien calibré. Une attention particulière chez l’auteur de chez Jigal, qui nous a donné toujours de très bons romans noirs, nageant entre le pur polar et le social. Dans celui-ci, il met en scène Rio, un jeune assureur qui bosse pour une grande boîte : il s’occupe de vérifier les possibles fraudes à l’assurance en cas de vol, incendies, etc. Une tâche qu’il exerce avec talent, son boss est content de lui. Donc tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais quelquefois, il faut un grain de sable pour que la machine s’enraye : ce grain de sable se prénomme Romane, qui descend un de ses compatriotes gitan, en plein restaurant. La donzelle prend notre assureur en otage et là, le début des emmerdes commence…

C’est court, c’est nerveux, ca vibre sur un très bon rythme, on ne s’ennuie pas, même les moments de calme apparent sont qu’une apparence. Une histoire avec de bons personnages, comme toujours chez l’auteur, principaux ou secondaires (chacun tire son épingle du jeu dans ce récit fiévreux) et un récit qui fuse et qui fait plaisir en bouche.

N’hésitez pas à découvrir les romans de Pascal Martin, c’est de la bonne came et ça, on peut le consommer sans modération.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.