Michel BUSSI : Le temps est assassin

0
858
France

INFOS ÉDITEUR

Le temps est assassin - michel bussi

Parution aux éditions Presses de la Cité le 4 mai 2016

Parution aux éditions Pocket le 4 mai 2017

Votre été sera corsé !

Eté 1989

La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne.

Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite… et bascule dans le vide.

Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.

Eté 2016

Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.

A l’endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.

Une lettre signée de sa mère.

Vivante ?

(Source : Presses de la Cité – Pages : 400 – ISBN : 978-2258136700 – Prix : 21,50 €)


L’AVIS DE LEA D.

Malgré mon envie de découvrir tous les romans de Michel Bussi, je n’ai lu pour l’instant que N’oublier jamais. Alors quand j’ai eu l’occasion au SDL 2016 d’avoir un SP de Le temps est assassin, je n’ai pas hésité une seule seconde !

Eté 1989 : Clotilde est une jeune adolescente, passant des vacances en Corse avec ses parents et son frère. Des vacances qui se veulent reposantes, mais qui ne fait qu’exprimer certains sentiments latents… Jusqu’au drame, normalement un banal accident de voiture. Un virage, un peu trop de vitesse, et Clotilde est la seule survivante.

Eté 2016 : Clotilde est maintenant adulte, mariée et mère. C’est la première fois depuis la mort de sa famille qu’elle revient sur les lieux du drame. Elle espère de cette manière exorciser son passé, mais surtout comprendre comment son père a pu sortir de la route ainsi. Elle ne se posait pas plus de questions, mais une lettre va tout faire basculer. Une lettre qui serait signée par sa mère…

Le temps est assassin est une lecture que j’ai dévorée rapidement. L’alternance entre 1989 et 2016 permet de garder un rythme soutenu, mais surtout de nous expliquer certains détails. Le fait de situer l’action en Corse et sur la presqu’île de Revellata me rappelle beaucoup de souvenirs, étant donné que j’ai passé un certains nombres de vacances en Corse. De cette manière, je pouvais parfaitement me représenter la plupart des lieux décrits, et surtout d’avoir l’impression d’y retourner une nouvelle fois ! La mentalité Corse et ses traditions sont également parfaitement décrites, on est immergés dans une culture particulière et intéressante.

Quant aux personnages, j’ai particulièrement aimé Clotilde : d’adolescente sauvage et amatrice de Beetlejuice, on la retrouve en femme, avec des questions et des doutes. Le fait de se retrouver sur le lieu de l’accident des années après va la fragiliser, et recevoir une lettre de sa mère morte ne fait qu’empirer les choses. Surtout que son mari et sa fille ne se sentent pas concernés par ses interrogations ! Clotilde a rencontré son mari des années après l’accident, il n’a donc pas eu le temps de les connaitre ; et donc, même si c’est un évènement tragique, il a du mal à se mettre en empathie avec les tourments de son épouse…

Ma deuxième lecture de Michel Bussi, et c’est encore une fois un pari gagnant ! On démarre tout doucement, l’intrigue se met en place lentement… Pour nous bluffer à chaque page ! Le temps est assassin utilise tous les codes du genre, mais parvient à surprendre et à nous embrouiller jusqu’aux dernières pages.

Le temps est assassin est donc une très bonne lecture, et j’espère pouvoir enfin me mettre aux autres romans de Michel Bussi !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici