Jérémy BOUQUIN : Sois belle et t’es toi !

0
246
France

INFOS ÉDITEUR

Sois belle et t es toi - jeremy bouquin

Parution aux éditions Lajouanie le 20 mai 2016

C’est l’histoire de Sam, 32 ans, enquêteur dans une boîte renommée de sécurité. En règle générale, il traque avec brio les espions, les arnaqueurs en cols blancs, les traders en ruptures de ban, les cadres peu scrupuleux… Cette fois son boss l’envoie sur une affaire minable, une éventuelle arnaque à l’assurance en Dordogne !

Une histoire classique en somme. Sauf que Sam n’est pas enquêteur, mais enquêtrice ! Enfin il, elle voudrait l’être. Il, elle s’évertue à se transformer, à quitter ce corps d’homme, ces tenues masculines, ces attitudes macho. Alors tout en se gavant de produits pour faire pousser les seins, tomber les poils, changer la voix, Sam fait le job… et mène l’enquête dans ce Bagdad Café brivois. Routiers testostéronnés comme jamais, pute en fin de parcours, VRP-dessinateur, tenancier mutique plus mafieu qu’il n’en a l’air et gendarmes bornés, les êtres curieux et originaux ne manquent pas. Et c’est heureux pour Sam qui tout en pensant à la belle petite robe rouge, qu’il pourra bientôt enfiler, dénoue les fils d’une intrigue bien plus complexe et surprenante qu’il n’y paraît.

Sam est le premier héros transsexuel normal. Ici pas de voyeurisme malsain, pas de revendication outrancière, pas de combat… juste les états d’âme d’un être mal dans sa peau d’homme ! Ce malaise ne l’empêche bien évidemment pas, et c’est heureux, de se comporter comme une parfait salaud ou comme la pire des salopes, en cas de besoin.

(Source : Lajouanie – Pages : 256 – ISBN : 9782370470706 – Prix : 18,00 €)

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Qu’est-ce qu’il fait qu’un livre va vous marquer plus qu’un autre ?

L’intrigue, le style, l’histoire, mais aussi et surtout les personnages, le héros central.

Et là Jérémy Bouquin (d’ailleurs avant que tu ne me le demandes, Bouquin, c’est son vrai blase, pas un pseudo, ça ne s’invente pas… Un peu comme si j’avais été brasseur… tu vois le genre ?) fait très fort.

Déjà son détective bosse pour les assurances, ce n’est pas un grand privé à l’américaine, type Marlowe, non juste les assurances, mais pas que…

Samuel, l’enquêteur n’est vraiment pas bien dans sa peau, tellement pas bien qu’il veut en changer. Samuel veut devenir Samantha, et ce n’est pas une simple lubie, non Sam a entamé sa « transformation ». Tout au long de son aventure on va comprendre son mal-être, les effets indésirables de son traitement, le regard des autres sur « le monstre ».
Mais ce n’est pas le tout, il n’y a pas simplement Sam et sa vie, Sam et sa déprime, Sam et son envie d’être une femme, il y a aussi les autres.

Édouard, son patron qui a honte de Sam, honte de ce mec qui veut devenir une gonzesse, pourtant c’est son meilleur enquêteur…

Karen, l’ancienne maitresse de Samuel qui devient la copine de Samantha.

Karl, patron bourru de ce restaurant de routier échoué au fin fond de la Corrèze, son boui-boui subit moult dégradation, l’assurance flaire du louche et envoi Sam.

Doriane, la vieille pute sur le retour qui finit sa carrière dans sa caravane en fin de vie amarrée sur le parking du rade de Karl.

Jean-Claude, client du motel, artiste raté mais salaud réussi…

Il y a tout ce petit monde qui croupi, qui survit en Corrèze.

Sam, c’est un peu de Fantasia chez ploucs de Gérard Pirès dilué dans 20 centimètres de Ramon Salazar, c’est un roman noir provocateur teinté d’humour noir.

Qui sont-ils tous ? Ces dégradations ne sont-elles que des simples arnaques à la prime d’assurance ? Qui est qui ?

Une écriture sombre, parfois crue, souvent drôle, qui heurte et émeu.

Une fois de plus, outre l’écriture, je tiens à saluer le talent de Caroline Lainé, pour cette splendide couverture qui colle tant à Sam.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici