Jean-Marc DHAINAUT : Les pierres de sang

0
49
France
Jean-Marc DHAINAUT - Les pierres de sang
-
  • Éditions Taurnada le 5 juillet 2018
  • Pages : 230
  • ISBN : 9782372580441
  • Prix : 9,99 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu’une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n’avait pas perdu la mémoire…

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

J’ai découvert Alan Lambin, profession chasseur de fantômes, dans un première roman « la maison bleue horizon » qui avait su combler toutes mes attentes en matière de paranormal. Si je tire une lecture plutôt agréable de ce deuxième roman, je reste un peu moins convaincue par l’histoire. Le juste équilibre entre paranormal et rationnel que j’avais apprécié dans le premier roman, n’est plus aussi présent dans Les prières de sang. J’ai trouvé que les trop nombreuses visions d’Allan et de Mina alourdissaient la lecture et étiraient l’intrigue.

Dans Les prières de sang, Alan part en Normandie avec sa chère assistante Mina qui possède des capacités médiumniques. Céline, une jeune femme enceinte, vit un cauchemar dans sa propre maison. Des pleurs de bébés, des cris de femmes, des objets qui volent… toute porte à croire que sa maison soit concernée par des phénomènes de hantise depuis l’acquisition d’une vieille armoire dans une brocante. Le lecteur qui a déjà lu La maison bleue horizon sait qu’Allan considère toujours dans un premier temps que les phénomènes étranges trouvent souvent une explication rationnelle. Allan n’est ni un fanatique ni le gourou d’une secte, il agit méthodiquement et scientifiquement. Cependant, force est de constater que cette enquête va complétement bouleverser ses convictions et il va bien devoir admettre qu’une force obscure et malveillante tente de déstabiliser la propriétaire des lieux.

L’auteur nous invite à nouveau dans la grande histoire et évoque les templiers, leur histoire et leur rôle. Il ne semble alors n’y avoir plus qu’un pas entre spiritualité et spiritisme puisque l’enquête nous entraîne dans un monastère occupé désormais par un seul moine accueillant et hospitalier. Le monastère est la clé du mystère, Allan devient de plus en plus ouvert à accepter ses dons de médium. Les passages évoquant les visions d’Allan et Mina, les phénomènes paranormaux sont d’une grande violence psychologiquement et parfois physiquement. On sent que les personnages perdent pied par moment, Allan en arrive à confondre la réalité avec les visions subies. Il est évident que l’auteur réussit à entretenir le mystère et l’angoisse tout au long de l’intrigue et je reconnais aisément que le rythme de l’action est soutenu et captivant. Par ailleurs, le personnage d’Allan m’a paru plus intéressant que dans le premier. Les sentiments qu’il porte à Mina sont forts et bien réels mais sa timidité et sa maladresse l’empêchent de faire le premier pas tant attendu par mina et par le lecteur. Dans ce deuxième roman, Allan n’est pas que l’enquêteur et le chasseur de fantôme, il se dévoile petit à petit et est touchant et attachant.

Ce roman est une lecture agréable malgré la trop grande succession de phénomènes paranormaux, le duo Allan / Mila est bien exploité dans cet épisode et promet d’autres enquêtes savoureuses.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici