Jax Miller : Les lumières de l’aube

0
79
Jax Miller : Les lumières de l'aube
-

Présentation Éditeur

Le retour de Jax Miller avec un True crime addictif, dans la lignée de Breaking Bad et De sang-froid de Truman Capote.

30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux balles dans la tête.

L’affaire est restée non résolue et les jeunes filles n’ont jamais été retrouvées.
Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? Entre règlement de compte sur fond de trafic de drogue, vengeance, corruption et négligence policière, Jax Miller nous plonge dans les villes oubliées de l’Amérique profonde, loin des lois, là où les plus sombres secrets peuvent s’épanouir.

Origine Etats-unis
Éditions Plon
Date 8 octobre 2020
Traduction Claire-Marie CLÉVY
Pages 384
ISBN 9782259268219
Prix 22,00 €

L'avis de Léa D.

Merci à Plon !

30 décembre 1999, dans une petite ville de l’Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, deux jeunes filles de 16 ans, passent la soirée ensemble. Le lendemain matin, le mobil home des Freeman est en feu, et on retrouve les parents d’Ashley, décédés tout les deux et de manière violente. Les jeunes filles, elles, sont introuvables…

Devant l’incompétence des personnes qui mènent l’enquête, c’est la famille de Lauria Bible qui va tenter de mener l’enquête, qui va s’impliquer le plus en entraînant beaucoup de voisins et de proches avec eux. Quelques années après ce drame, Jax Miller elle-même va s’intéresser à cette affaire, tentant de dépeindre un portrait fidèle de la tragédie, naviguant entre règlements de compte, trafic de drogues, corruption et vengeance.

Les lumières de l’aube me fait penser à Addict, de James Renner, dans le sens où ces deux romans sont des histoires vraies, et où les deux auteurs sont devenus des détectives, cherchant à élucider le mystère d’une disparition. Celles de Lauria Bible et Ashley Freeman pour Jax Miller, et celle de Maura Murray pour James Renner.

Jax Miller à passé des années à enquêter sur la disparition de Lauria Bible et Ashley Freeman, jusqu’à l’épuisement, dans le stress et souvent la peur. On assiste avec elle aux fausses pistes, les fouilles infructueuses, les faux espoirs… Car aujourd’hui, malgré toute la volonté de la famille, on n’a toujours aucune nouvelles. Les jeunes filles sont très probablement mortes, mais par qui ? Où ont été cachés leurs corps ? Ce qui m’a le plus révolté, c’est bien sûr le destin tragique de Lauria et d’Ashley, mais également par les « erreurs » ahurissantes commises par la police et les personnes chargées de l’enquête. Entre le retard de certaines procédures, certains indices qui n’ont pas été ajoutés au dossier, l’acharnement sur une personne parce que son profil convenait au meurtrier… C’est juste à se taper la tête contre les murs et à vouloir commencer à donner quelques coups de batte dans des genoux.

Mais Les lumières de l’aube n’est pas un « simple » témoignage de la disparition de deux jeunes femmes, c’est aussi l’occasion de se plonger dans l’Amérique profonde – plus précisément l’Oklahoma – et de montrer la pauvreté, la pollution minière, la dépendance aux drogues (spécialement à la méthamphétamine)… Jax Miller décrit avec beaucoup de talent les problèmes sociaux de cette partie des États-Unis, la violence et la peur qui habitent ces endroits désolés.

Je connaissais déjà Jax Miller pour son premier roman, Les Infâmes, un titre que je conseille ! Et je dois toujours lire son deuxième roman, Candyland, dont on m’a dit le plus grand bien.

Je vous conseille donc vivement les romans de Jax Miller, une autrice que j’ai apprécié de redécouvrir avec Les lumières de l’aube !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.