Ilona ANDREWS : Kate Daniels – 10 – Triomphe magique

0
156
Ilona ANDREWS - Kate Daniels - 9 - Lien magique
-

Présentation Éditeur

Kate a parcouru un long chemin depuis ses origines en tant que solitaire en s’occupant de problèmes paranormaux dans l’après-Shift Atlanta. Elle s’est fait des amis et des ennemis. Elle a trouvé l’amour et a fondé une famille avec Curran Lennart, l’ancien Seigneur des Bêtes. Mais sa magie est trop forte pour que les joueurs puissants du monde la laissent être.

Kate et son père, Roland, ont actuellement une trêve difficile, mais quand il recommence à tester ses défenses, elle sait que tôt ou tard, une confrontation est inévitable. L’Oracle sorcier a commencé à voir des visions de sang, de feu et d’os humains. Et quand une mystérieuse boîte est livrée à la porte de Kate, une menace de guerre de la part de l’ancien ennemi qui a failli détruire sa famille, elle sait que leur temps est écoulé.

Kate Daniels ne voit pas d’autre choix que de combiner ses forces avec les alliés les plus improbables. Elle sait que la trahison est inévitable. Elle sait qu’elle ne survivra peut-être pas à la bataille à venir. Mais elle doit essayer.

Pour son enfant.

Pour Atlanta.

Pour le monde.

Origine Flag-ETATS-UNIS
Éditions Ace
Date 28 août 2018
Editions
Pas d’éditions française actuellement
Traduction ..
Pages 336
ISBN ..
Prix 22,00 €

L'avis de Léa D.

J’ai lu Magic Triumphs dès sa sortie en 2018, et pourtant me voilà avec ma chronique deux ans après ! (DEUX ANS ! ! !)

En quelques année, Kate Daniels a parcouru un long chemin : elle est partie de Merc solitaire et cachant son pouvoir à une femme gérant sa propre entreprise, protectrice de la cité d’Atlanta, s’opposant à son père Roland, dans une relation tumultueuse et passionnée avec Curran Lennart, et maintenant mère d’un petit garçon nommé Conlan.

Kate doit faire face à de nouveaux problèmes : non seulement la trêve qu’elle a conclue avec son père repose sur des bases fragiles, mais elle s’inquiète aussi du fait que Roland puisse venir prendre Conlan. Dans le même temps, on lui demande son aide pour une enquête très particulière : tout les habitants d’un village ont disparu, et tout ce qu’il reste d’eux est de la chair bouilli… La personne responsable de cette atrocité est-elle la même personne qui à laissé à Kate une boîte mystérieuse ?

Kate Daniels, c’est une série que j’ai découverte un peu par hasard en 2009, lorsque le premier tome, Morsure Magique, est paru chez Milady. J’ai rapidement été TRÈS accrochée, et l’addiction a commencée à ce moment. J’ai dévoré les tomes parus en France, jusqu’à ce que Milady décide d’arrêter de publier la série après le tome 4, Blessure Magique. Ô RAGE, Ô DÉSESPOIR, Ô MONDE CRUEL ! Pour moi, c’était le déni total. Comment faire ?! J’avais un niveau déplorable en Anglais : pas-merci à ma prof d’Anglais de 6ème et 5ème qui m’a fait détester l’Anglais ! J’ai malgré tout décidé de lire le tome 5, Magic Slays, dans sa langue originale. RIEN À FOUTRE, JE VEUX CONTINUER À LIRE CETTE SÉRIE !! Je me suis donc lancée dans cette lecture, assez péniblement : c’est un roman que j’aurais dû lire en deux jours en Français, j’ai mis un mois à le lire en Anglais. Mais j’ai réussi ! C’est à partir de ce moment que moi, personne détestant cette langue, à commencer à lire de plus en plus de livres en V.O, à regarder mes films et séries en version originale sous-titrée… Et maintenant, j’arrive à bafouiller à peu près, je le comprends et le lit très bien. Donc, je crois qu’un bon gros BIG-UP s’impose ! Le fait que Milady arrête Kate Daniels m’a permis de prendre goût à l’Anglais, mais je suis surtout très contente que cette série ait pu avoir une deuxième chance en France, étant donné que la maison d’édition MxM Bookmark a décidé de la re-publier. (Et en plus avec des couvertures MA-GNI-FI-QUES !) voir le dossier

Lorsque j’ai commencé la lecture de Magic Triumphs, j’étais à la fois très excitée et très stressée : j’avais hâte de lire la conclusion, mais j’avais peur d’être déçue également…

Je vais parler de la fin du roman, donc attention AUX GROS SPOILERS :

– Je dois avouer que dans un premier temps, j’étais peut-être un peu déçue. Je pensais que l’affrontement entre Kate et Roland serait l’intrigue centrale de ce dernier tome, ce qui n’est pas le cas. Non, l’intrigue se consacre à un autre ennemi, relié malgré tout à Roland et Erra. A la fin de la bataille avec cet ennemi, Roland décide de trahir sa fille, qui réussit à l’emprisonner dans une sorte de « bulle ». Il ne peut plus diriger le monde comme il le souhaite, il n’a plus accès à sa magie… Je trouvais ça peut-être un peu facile. Mais après réflexion et relecture, c’est une fin que j’ai trouvé extrêmement logique. Kate est jeune, encore inexpérimenté, elle n’a pas la même dose de magie que son père et même si elle peut compter sur de nombreux alliés, elle n’a pas encore les capacités pour le tuer ou l’emprisonner définitivement. Je trouve donc, au final, cette fin en accord avec l’ensemble de la série et avec l’évolution de Kate !

– Il y a ensuite la fin avec Julie : la jeune fille a découvert que Kate lui a sauvé la vie en utilisant une magie particulière. Non seulement la magie de Julie a changé, mais en outre elle ne peut pas désobéir à un ordre direct de sa mère adoptive. Chose que Kate a réussit à éviter, jusqu’à la bataille finale… Julie décide donc de partir, à la fois pour se construire une vie pour elle-même, mais aussi pour éviter à Kate d’avoir des remords à chaque fois qu’elle la regarde et enfin pour lui permettre de vivre une vie de famille avec Curran et Conlan. C’est une fin que j’ai trouvé dure et amère : Julie est un personnage que j’apprécie énormément, et la voir partir m’a déchiré le cœur ! Surtout qu’elle part sans Derek… Mais, d’un autre côté, elle part avec Erra ! Et je viens de voir qu’un nouveau livre est prévu par les auteurs : Blood Heir, avec Julie comme personnage principal et se passant huit ans après les événements de Magic Triumphs ! La sortie est prévue pour le 12 janvier 201, autant dire que je me précipiterais dessus dès sa parution.

– Il y a certains rebondissements un peu « facile », comme le fait que Kate soit libérée de la charge d’Atlanta ainsi que Curran de son statut de Dieu. Peut-être qu’Ilona Andrews ne voulait pas partir sur une fin trop sombre – après tout, Kate et Curran méritent un happy end ! Ce sont ces détails qui m’ont le plus freinée – le destin de Roland et de Julie sont très bien traités, je trouve. Mais tout n’est pas parfait, et je pense que j’aurais pas pu être satisfaite à 100 %.

Je tiens à dire que malgré quelques petites ronchonneries, je suis quand même plus que satisfaite de la fin de Kate Daniels. Alors, oui, ce n’est pas parfait. Mais quelles œuvres sont parfaites ? Magic Triumphs clotûre très bien la saga, et je sais que je reviendrais dans cet univers, même si Kate n’est plus le personnage principal. Nous y reviendrons, que ce soit avec le prochain roman sur Julie, ou avec la suite des aventures de Hugh d’Ambray, que j’attends avec impatience !

Merci pour toutes ces années Kate, ce fut un réel plaisir de te rencontrer.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.