Franck THILLIEZ : Il était deux fois

1
597
-

Présentation Éditeur

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.

Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…

Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Origine France
Éditions Fleuve
Date 7 mai 2020
Pages 528
ISBN 9782265144279
Prix 22,90 €

L'avis de Clémence

Pour tous les fans de Franck Thilliez, le moi de mai est important puisqu’il signifie nouvelle sortie littéraire. Cette année un peu particulière aura mis nos nerfs à rude épreuve mais ça y est il est enfin là !

Vous êtes vous déjà imaginé à quoi vous ressembleriez d’ici quelques années ?

Gabriel l’a vécu pour vous. Il se réveille un jour, et se rend compte que 12 longues années ont passé.

Il ne se reconnaît pas dans le miroir et ne reconnaît pas non plus la chambre dans laquelle il se trouve.

Et puis comme si cela n’était pas assez, les ennuis vont commencer pour lui…

Des enquêtes qui vont se télescoper, des découvertes toutes plus hallucinantes les unes que les autres, des personnages hauts en couleur font de ce petit dernier un Grand !

Et si dans l’intrigue principale venait se glisser un ancien livre de Franck Thilliez ? Souvenez vous cette histoire de manuscrit inachevé dans le manuscrit inachevé du manuscrit inachevé… un casse tête ô combien délicieux !

Il s’agit bien ici d’un one shot, mais qui fait écho à un thriller précédent. Pas indispensable à la lecture de ce dernier opus, ce serait vraiment dommage de se priver de cette lecture en amont afin de profiter de tout le jeu subtil et machiavélique de l’auteur !

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque année je me dis que Franck a atteint le summum, qu’il ne peut plus faire mieux et chaque année, il réussit à me bluffer !

Incontestablement le meilleur auteur de thriller à mes yeux !

L'avis de Yannick P.

Dire que Franck Thilliez a du talent revient a enfoncer des portes ouvertes. Rien de neuf. C’est comme clamer qu’une pâtisserie est délicieuse. Être dithyrambique, faire à nouveau l’éloge du garçon ou dévoiler l’intrigue ne rime à rien. Cela a déjà été fait et le sera à nouveau très bientôt.

Alors pourquoi une nouvelle chronique. Parce qu’encore une fois, Franck Thilliez a su me surprendre jusqu’à la fin de son roman. Je suis tombé avec plaisir dans son piège et me suis gavé. J’ai avalé ce livre avec une réelle addiction.

Pour ce qui est de Il était deux fois, exit Sharko. On part sur un One shot. Le thème n’a rien de nouveau. La disparition d’un enfant.
Mais il faut être pétri de talent pour savoir se réinventer tant sur le fond que sur la forme. La disparition d’un enfant. Le flic déchu. Les paysages mortifères. La perversité humaine. Tout cela a déjà été maintes fois mis en abime.

Pourtant, quelle surprise ! Quel rythme ! C’est avec sa maitrise du genre, sa plume et son travail préalable de fou furieux, que Franck Thilliez renouvelle le genre et ligote son lecteur autour de Gabriel Moscato.

Ex lieutenant de gendarmerie, Gabriel a tout perdu. Sa fille, disparue en 2008 à l’âge de 17 ans. Sa femme, Corinne avec qui il a divorcé. Et la mémoire 12 ans plus tard quand il se réveille dans une chambre d’hôtel au fond de la vallée de Sagas. Sagas, personne n’y vient. Cette commune aspire sa population et ses habitant sla rejette. L’absence de soleil à travers un phénomène appelé “mort noire”, tend au augmenter les suicides. Voilà pour le lieu. Ça n’est pas propice au plaisir. C’est même purement anxiogène.

Moscato est un des personnages. Comme les autres, profond et torturé, il est prêt à tout pour aller au bout de sa quête. Quand il revient sur Sagas, il a tout oublié. Il doit réapprendre pourquoi son ami et ancien collègue, Paul, le repousse. Il doit également reprendre l’enquête que la disparition de Julie.

L’auteur prend un malin plaisir à poser une intrigue minutieuse. Il trimballe son lecteur et tandis que ce dernier s’attache aux personnages, il l’amène où il le souhaite.

Dès les premières pages, un mécanisme violent se met en place. Il fige le lecteur et le contraint à aller au bout. Thilliez est violement intelligent. Il parsème ce thriller de rebondissements ahurissants. Rien n’est jamais simple, ni gratuit chez lui. Lorsque l’on pense être sauvé, une autre faille s’ouvre sous vos yeux. Et on accompagne Gabriel dans sa chute. Il était deux fois, parle d’amour, d’amitié et de perversité.

Il était deux fois est sans conteste une réussite et maintient Thilliez sur son piédestal. Le lecteur reste plongé jusqu’aux dernières pages dans cette atmosphère particulière où la tension se renforce sans arrêt. C’est glacial à souhait.

A n’en pas douter, Franck Thilliez se maintient sur une des premières marches du podium des auteurs de thrillers toutes langues confondues. Et c’est pour mon plus grand divertissement.

L'avis de Lea D.

J’ai un peu de retard dans mes lectures de Franck Thilliez, il était temps que je commence Il était deux fois !

Julie a 17 ans lorsqu’elle disparaît en 2008. On ne retrouve d’elle que son vélo… Sagas, petite ville perdue au fin fond des montagnes, est sous le choc. Et son père, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato, est bien décidé à retrouver sa fille, peu importe le prix. Il trouve finalement une piste, qui le conduit dans un hôtel. Il s’y endort, et est réveillé par des impacts : dehors, il pleut des oiseaux morts… Mais ce n’est que le début d’une série d’étrangeté, car au lieu de se réveiller dans la chambre qu’il a pris la veille, il se réveille dans une différente chambre, sous un autre nom. Et on apprend finalement à Gabriel Moscato qu’on est en 2020, et que ça fait plus de 12 ans que sa fille a disparu et n’a jamais été retrouvée !

Comme à chaque fois que Franck Thilliez nous propose un roman, je me suis plongée avec une grande curiosité dans Il était deux fois ! C’est un roman qui se n’inscrit pas dans sa série Sharko & Hennebelle, mais qui a par contre une connexion avec Le manuscrit inachevé. Cependant, si vous n’avez lu ce roman précédent, cela ne vous empêchera pas de vous plonger dans celui-ci.

Dans Il était deux fois, Franck Thilliez utilise de nouveau un thème qui lui est cher : celui de la mémoire, et comment elle fonctionne. Pourquoi Gabriel Moscato a-t-il perdu 12 ans de sa vie ? Va-t-il retrouver ses souvenirs ? Comment vivre dans un monde quand on ne souvient plus d’où on habite, des chiffres essentiels (numéro, carte bleue, sécurité sociale), et des relations avec notre entourage ? Non seulement il va devoir réapprendre tout les petits et gros détails de sa vie quotidienne, faire face à son image vieillie de 10 ans, se remettre à jour dans les interactions avec les gens qui l’entoure, mais surtout encaisser le fait que sa fille n’ait jamais été retrouvée.

Gabriel Moscato était déjà un flic et une personnalité bordeline avant sa perte de mémoire, et cela ne va pas s’arranger maintenant. Il va remonter sa propre trace, comme un Petit Poucet des temps modernes, revoir des personnes qu’il avait vu avant sa perte de mémoire, retrouver des indices qu’il s’était laissé pour lui-même… Tout ce chemin pour essayer de retrouver sa fille, ou d’avoir au moins des réponses. Qui a pu faire ça ? Et pourquoi ? Il était deux fois c’est l’histoire d’un homme et sa mémoire, mais surtout une histoire d’amour pour son enfant et ce qu’on est prêt à faire pour eux.

Franck Thilliez explore une nouvelle fois les tréfonds de l’âme humaine, dans ce qu’elle a de beau et d’horrible. Il était deux fois est une nouvelle histoire très prenante, je recommande !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.