Eric FOUASSIER : Le disparu de l’Hôtel-Dieu

0
599
Flag-FRANCE
Eric FOUASSIER - Le disparu de Hotel-Dieu
-
  • Éditions JC Lattès le 24 janvier 2018
  • Éditions Le Masque le 27 février 2019
  • Pages : 580
  • ISBN : 9782702449233
  • Prix : 8,50 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Juin 1515, des hommes vêtus de noir pénètrent, la nuit, dans l’Hôtel-Dieu de Paris et n’hésitent pas à semer plusieurs cadavres derrière eux pour s’emparer d’un mystérieux médaillon. Le jeune Etienne, un enfant intrépide d’une douzaine d’années, hérite par hasard du pendentif. Pris pour cible, il doit se jeter dans la Seine pour échapper à ses poursuivants. Ce qu’il ignore, c’est que le fameux médaillon est en fait une clé permettant de décrypter un code secret vénitien. A la veille de la nouvelle campagne d’Italie projetée par François 1er, sa possession revêt une importance stratégique capitale.

Pour retrouver Étienne, son fils unique, Héloïse Sanglar, femme- apothicaire, doit mener sa propre enquête et se mêler aux affrontements souterrains qui opposent les espions des deux camps. Finalement, en désespoir de cause, elle n’aura d’autre choix que de faire appel au chevalier Bayard, son ancien amour, qu’elle n’a pas revu depuis plus de douze ans. Tous deux devront se joindre aux troupes françaises en route pour l’Italie, où la belle Héloïse aura de multiples occasions d’exercer son art auprès des soldats blessés.

Alternant les chapitres consacrés aux mésaventures du jeune Etienne et ceux dédiés à la quête d’Héloïse et Bayard, le livre est construit comme une montée crescendo qui culmine avec les retrouvailles des trois héros sur le fameux champ de bataille de Marignan. Disparition de cadavres, enlèvements, vol de documents, trahisons, assassinats, guet-apens, poursuites, batailles rangées, joutes amoureuses, les rebondissements sont multiples.

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Tout d’abord un grand merci aux éditions JC Lattès de me donner le privilège de lire le nouveau roman de l’auteur français Eric Fouassier. J’avais découvert la plume du romancier l’an dernier avec « Le piège de verre », dont vous pouvez retrouver la chronique sur le site.

Dès lors, on replonge dans l’époque du Moyen-Age, aux alentours d’une guerre dont on découvre les aboutissants à travers une très célèbre date et ville, une date que nous avons toutes et tous appris à l’école. Premiers instants de lecture et premiers émois devant le souvenir écolier de cette date historique. Sous le royaume de François 1er, la France est en grand conflit. Le chevalier Bayard est sur tous les fronts, menant ses hommes devant une possible victoire. Pendant ce temps, la douce Héloïse Sanglar, apothicaire de son état, car ayant repris la boutique de son père décédé (voir le précédent roman) officie entre son étal pharmaceutique et l’Hôtel Dieu où elle prodigue des soins aux malades. Son jeune fils Etienne, vivote de son côté à travers les allées et couloirs sombres de l’édifice. Mais celui-ci se retrouve bien malgré au cœur d’une machination et la disparition d’un mystérieux médaillon…

Un roman dans un contexte historique très particulier, puisque dit plus haut, cette célèbre bataille consécutive à de nombreux autres combats, va donner un ton singulier au récit. L’étiquette « enquête policière » est mise un peu de côté pour ce nouveau roman, l’intrigue (ou les intrigues) donnant avantage à d’autres ambiances. Tour à tour roman d’aventures, de guerre(s), romance douce et amère, entre joies et peines, pertes et retrouvailles, le nouveau récit chevaleresque de Eric Fouassier est, malgré ce petit bémol d’ambiance d’enquête, un vrai plaisir de lecture : un pur récit d’aventures, avec d’un côté Héloïse et de l’autre les péripéties du jeune Etienne, loin du domaine familial. En découle un récit ponctué de nombreuses scènes d’action, une foule de seconds couteaux, des décors et des endroits propice à l’évasion et surtout un excellent sens du rythme et un suspens bien travaillé pour ce roman historique. Des scènes de batailles fort bien décrites achèvent cet ouvrage qui ravira les amateurs d’histoire et d’aventures, c’est certain.

Je ne peux que vous recommander ce roman et de découvrir aussi le précédent, dont vous pouvez retrouver la chronique sur ce même site.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.