Daniel O’MALLEY : Au service surnaturel de sa majesté – 02 – Agent double

1
737
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

Daniel O'MALLEY - Au service surnaturel de sa majeste - 02 - Agent double
Agent double (2)

Parution aux éditions Super 8 en juin 2017

Traduit par Valérie LE PLOUHINEC

Quand, après des années de combats acharnés, deux organisations secrètes et rivales sont contraintes d’ allier leurs forces, une seule personne semble en mesure de les aider à conclure cette paix nécessaire : Myfanwy Thomas.

D’un côté, la Checquy, organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne britannique.

De l’autre, les Greffeurs, une société de peu recommandables alchimistes belges adeptes de manipulations génétiques en tous genres.

Mais c’est sans compter les mystérieux Antagonistes, qui tentent par tous les moyens de faire échouer les négociations.

Goules anthropophages, sous-marins informes, prodiges permanents et monstres en tous genres… Entre Jasper Fforde et James Bond, Douglas Adams et les Men in Black, le lecteur retrouvera avec un immense plaisir l’incroyable univers de The Rook, boosté à la terreur sourde et à l’ humour survolté. Un voyage dont on ne revient pas indemne !

(Source : Super 8 – Pages : 816 – ISBN : 9782370560810 – Prix : 23,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Un livre que j’attendais avec une TRÈS grande impatience !

Après les événements survenus dans The Rook, la Checquy et les Greffeurs concluent une paix fragile, et entament des pourparlers. Une trêve menacée par les siècles de guerres et d’histoires qui séparent ces deux organisations. La Checquy, même si elle n’a aucune fenêtre publique, est une organisation dépendant du ministère et chargée de protéger la Couronne Britannique contre toutes forces surnaturelles menaçante. De leur côté, les Greffeurs ont vécu dans l’ombre, d’abord à cause de leurs expérimentations – qui suscitent aussi bien l’envie que la peur – mais aussi pour avoir été décimés il y a des siècles. Pour que ces deux organisations puissent vivent et travailler ensemble, elles doivent régler leur passé commun : que ce soit pour la Checquy ou pour les Greffeurs, les jeunes ont souvent été élevés dans l’idée que l’autre était le Croque-Mitaine, le monstre et l’ennemi. Dépasser des idées et des peurs comme celles-ci ne pourra pas se régler facilement ! Surtout lorsqu’un mystérieux groupe appelés les Antagonistes semble bien déterminer à faire échouer les négociations…

The Rook est un de mes gros coups de cœur de l’année 2015, et je piaffais d’impatience à l’idée de lire la suite, qui a mis énormément de temps à venir ! Mais, malgré tout, l’attente valait le coup, car Agent Double est une pure pépite, aussi bon que le premier tome. Daniel O’Malley reprend les éléments de The Rook, et les approfondit dans Agent Double. Délirant, farfelu, complètement déjanté… Et plus encore ! L’histoire est à la fois perché et cohérente, très dense, et les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres.

Du côté de l’histoire, on a donc un mélange d’histoire gouvernementale et de fantastique, un mélange qui a toutes les chances de retomber comme un vieux soufflé si elle n’a pas bien maîtrisée. Mais Daniel O’Malley écrit à la perfection, et tout est parfaitement mené et clair du début à la fin. LE TALENT, mesdames et messieurs ! Parlons un peu des personnages maintenant. Dans The Rook, nous suivions seulement Myfanwy Thomas, la Tour de la Checquy. Mais dans Agent Double, Daniel O’Malley fait les choses différemment et introduit deux nouveaux personnages principaux : d’abord Odette, qui fait partie des Greffeurs et de la délégation de paix ; et ensuite, il y a Felicity, une employée de la Checquy qui va être affectée à la protection et à la surveillance d’Odette. Et c’est le gros point fort de Agent Double, car même si Myfanwy Thomas reste mon personnage préféré, le fait d’introduire Odette et Felicity permet d’emmener l’histoire à un autre niveau. Car le fait de pouvoir avoir accès aux pensée d’Odette permet de mieux comprendre les Greffeurs. Dans The Rook, on les considérait comme les « méchants » de l’affaire, les ennemis. Mais pour eux, ce sont la Checquy l’ennemi. Car si les Greffeurs ont beau avoir tenté d’envahir le pays et avoir des améliorations corporelles pour le moins surprenante et (souvent) dangereuses, ils restent humains et ont simplement avancés la technologie à un niveau jamais égalé. De leur côté, les employés de la Checquy disposent de capacités surnaturelles, totalement inconnues et mystérieuses, ce qui fait d’eux les vrais « monstres ». Deux histoires, deux points de vue, deux pensée différente… Le plus délicat va être de déconstruire ces pensées, de montrer qu’ils sont tous particuliers, à différents niveaux, mais tout aussi intéressants à connaître. Bref, un gros travail à accomplir, surtout si la paix doit être maintenue !

Je pourrais continuer encore longtemps, mais je dirais simplement ceci : QU’ATTENDEZ-VOUS POUR LIRE CES LIVRES ?! En seulement deux tomes Daniel O’Malley s’est imposé comme un de mes auteurs préférés, et je compte bien suivre. C’est délirant, complexe, jouissif, formidable, captivant, absolument phénoménal, quoi.

Maintenant, je veux le tome 3, de suite !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.