Xavier MASSÉ : Némésis

0
300
Xavier MASSÉ : Némésis

Présentation Éditeur

« David… ? C’est moi, c’est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d’enfance… il s’est passé quelque chose… c’est horrible, je n’ai jamais vu ça !… »

Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante…

David et Vincent, deux gosses d’Assieu devenus flics, vont s’immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l’enfer…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Taurnada
Date 5 novembre 2020
Pages 320
ISBN 9782372580762
Prix 9,99 €

L'avis de Hélène B.

Voici un nouveau thriller qui va vous donner des suées et vous faire pousser « ah » d’épouvante… Némésis commence fort avec une scène de crime abominable dont je tairai les détails. Une victime est retrouvée assassinée dans une église par le prêtre d’Assieu, petit village qui semble avoir perdu la sérénité dont elle jouissait il y a des années.

David a grandi à Assieu, il est aujourd’hui flic et son ami d’enfance Vince, flic aussi, l’appelle en catastrophe pour qu’il vienne le rejoindre au village pour l’épauler dans l’enquête.

J’ai retrouvé dans ce roman un peu de Franck Thilliez, et j’ajoute que c’est un compliment. Les thèmes du bien et du mal se mêlent habilement et apportent une réflexion intéressante, aussi bien spirituelle que philosophique. L’intrigue est comme un fil d’ariane qu’il faut suivre. A chaque mort, un indice prédisant le suivant est mis en évidence sur la scène de crime. La ville d’Assieu devient le lieu de toutes les horreurs. La tension entre les habitants et le maire est très palpable. Il y a cette vieille dame vivant recluse après l’enlèvement de son enfant il y a des années. Il y a aussi ces agriculteurs effrayés par une entité qui viendrait roder dans Assieu. Cette ambiance étrange et anxiogène est bien entretenue jusqu’au bout.

Pas de fausses notes pour ce page-turner aussi efficace que diabolique. Le titre Némésis m’a intriguée. Si je me réfère à sa définition, Némésis est la déesse de la vengeance. Une partie de l’histoire vient effectivement le confirmer. Par ailleurs, J’ai apprécié le duo d’amis se retrouvant après des années dans une enquête qui va leur laisser un goût amer. David a quitté la ville à l’adolescence et découvre un village complétement différent de ce qu’il avait connu. Mais il va surtout découvrir des choses bien plus profondes et importantes en revenant à Assieu, des choses dont il n’avait pas conscience quand il était un enfant. Ainsi, Le dénouement est intéressant car il va au-delà de la résolution de l’énigme et de l’arrestation du coupable. En effet, c’est un double dénouement que nous propose l’auteur, laissant au lecteur une impression que rien finalement n’est terminé….

L'avis de Yannick P.

La ruralité chez Taurnada après Et pour le pire, devient une ligne quasi éditoriale. Il n’y a rien de pire que la tranquillité. Sous l’eau boueuse se cache bien des secrets.

Assieu, petit village tranquille qui fait sa mue 2.0, où l’agriculture cède à la modernité, où les traditions, le respect des anciens se frotte au monde moderne. Un village qui cède lorsque le cadavre de bébé atrocement mutilé fait son apparition dans l’église.

Un prologue sous forme d’un coup de boule. Xavier, sous son sourire enjoleur, nous suggère des scènes nauséeuses. Notre imagination fait le reste. La puissance n’a que la limite que l’on veut bien lui donner.

Deux flics, David et son pote d’enfance Vince. Le second requiert l’aide du premier. Il y a urgence. Le village, la région, les pontes, la presse et les villageois s’affolent. Car tout va vite dans ce roman. La dynamique est une des clés.

Némésis, fille de la nuit. Sous les traits de la vengeance divine, elle est la gardienne. Elle se charge de rappeler à chacun sa place dans ce monde. Quitte à le faire brutalement. Et c’est cruel. Entre les champs aux récoltes optimisées et les ruelles des pavillons, dans les creux des forêts alentours, l’auteur nous sommet à des rebondissements multiples. Courir après un meurtrier en pleine campagne demande un physique. Revenir aux sources de son enfance requiert un mental à toute épreuve. Et si rien de tout cela n’était vrai, si cela cachait autre chose.
Némésis est un ouvrage envoûtant et solide. A lire !

L'avis de Stanislas Petrosky

Xavier Massé n’est pas un garçon qui fait dans la dentelle, et à qui je ne confierais pas la garde mes gamins, qui que, vu l’âge qu’ils ont, en un ils n’ont pas besoin, en deux, ils sauraient se défendre… Simplement parce que les auteurs qui flinguent du nourrisson – dans des conditions « spéciales » – moi, je m’en méfie…

Trêve de plaisanterie, c’est un thriller réservé aux amateurs du genre, ceux qui n’aiment point les scènes de tortures ne vont pas être à la fête.

J’aime les lectures réalistes, j’entends par là des respects de procédures, des tortures et crimes possibles et tout le toutim. On va être clair, dans ce roman, ce n’est pas le cas, en revanche, il est addictif, on tourne les pages, on veut comprendre. Puis un livre n’est pas fait, forcément, pour coller au réel, loin de là…

Si je devais trouver un défaut au livre, bon OK, j’en ai trouvé un, c’est pourquoi avoir continué après la révélation ? Certes, ce n’est que mon avis, certainement parce que je m’ancre trop dans la réalité. Il n’est reste que c’est un thriller sympathique.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.