Vincent VILLA : Je mangerai ton coeur

0
172
Vincent VILLA : Je mangerai ton coeur
-

Présentation Éditeur

Un meurtre sordide dans les milieux de la prostitution à Paris, des jeunes femmes assassinées aux quatre coins de la France, un serial killer insaisissable… Le danger est partout et la psychose gagne. Une intrigue complexe menée avec brio. Ecriture ciselée, personnages forts et rebondissements en cascade : un premier roman remarquable. Auteur à suivre !

Au hasard d’une course poursuite en banlieue parisienne, un policier de la BAC découvre dans un immeuble désaffecté le cadavre d’un travesti dont le corps a été supplicié et dépecé. Tout accuse un sans-abri au visage effrayant, surnommé « le monstre ». Un coupable trop évident pour le commandant Sophie Lapon, chargée du dossier à la PJ. Dans le même temps, plusieurs femmes sont retrouvées étranglées à leur domicile aux quatre coins de la France. Pas d’infraction constatée, même mode opératoire à chaque fois. Jérôme Blanchard, qui vient d’intégrer l’unité des crimes sériels à l’OCRVP de Nanterre, se lance avec ténacité dans ce dossier hors norme.

Ces deux affaires, qui n’ont apparemment rien en commun, comportent pourtant d’étranges similitudes. C’est du moins le point de vue de Sophie qui multiplie les initiatives pour remonter à la source, jusqu’à mettre en danger sa propre vie et celles de son entourage. Le temps presse, il faut attraper le tueur avant qu’il ne récidive, d’autant que la psychose gagne tout le pays… Un thriller haletant, dans lequel l’auteur mène le lecteur dans un labyrinthe infernal où il semble ne pas y avoir d’issue.

Origine Flag-FRANCE
Éditions 123
Date 10 septembre 2020
Pages 496
ISBN 9782376100799
Prix 19,50 €

L'avis de Clémence

Quand on m’a proposé de livre cet ouvrage, j’ai évidement accepté tant le synopsis m’intriguait. Découvrir un nouvel auteur est toujours un moment inoubliable pour moi. Le stress de ne pas accrocher à la plume est toujours bien présent.

Et ici, j’ai de suite été bluffée par l’intensité de l’écriture. J’ai senti dès les premières pages que cet auteur allait devenir l’une des nouvelles voix du thriller que je suivrai assidûment.

490 pages et pourtant aucune longueur. De l’action constante, ça part dans tous les sens.

Et la qualité de ce roman ne s’arrête pas à son rythme effréné. L’écriture est poétique et Vincent est un fabuleux chef d’orchestre des mots !

Tous ces ingrédients donnent un thriller un peu particulier tant par la noirceur de ce qui s’y déroule que par la beauté que l’auteur distille au fur et à mesure des pages.

Si je devais classer ce roman je dirai qu’il s’agit d’un romantico-thriller tant la plume est belle et l’espoir est présent dans ces funèbres destins.

Pour un premier roman, l’auteur a réussi une véritable prouesse à mon goût et j’ai hâte de lire les prochains .

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
“La lecture agrandit l'âme, et un ami éclairé la console.” (Voltaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.