Véronique de HAAS : La Muse Rouge – Prix du Quai des Orfèvres 2022

0
316
Véronique de HAAS : La Muse Rouge - Prix du Quai des Orfèvres 2022
[amazon asin=2213721327&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

Prix du Quai des Orfèvres 2022

Paris 1920. À son retour des tranchées, Victor Dessange, ancien de la Mondaine, intègre la brigade Criminelle. L’ambiance à la capitale est électrique – entre grèves à répétition et affrontements entre communistes et anarchistes d’un côté et royalistes de l’Action française de l’autre. Des clandestins de l’Internationale affluent de partout, tandis que les empires coloniaux se fissurent.

Dans un tel contexte, les meurtres successifs de plusieurs prostituées peinent à apparaître comme des affaires prioritaires. Jusqu’à ce que ce soit non plus une belle-de-nuit, mais un client, représentant officiel de la République de Chine, qui trouve la mort dans une maison close. Chargé de l’enquête, Victor tente de démêler un écheveau qui le mènera d’une colonie pénitentiaire pour enfants en Bretagne à l’attaque d’un convoi d’or au Maroc, dont ni les coupables ni le butin n’ont jamais été retrouvés.

Mère de quatre enfants et professeur de lettres pendant quarante ans, Véronique de Haas a toujours été passionnée par l’histoire du XXe siècle, et particulièrement par la période de l’entre-deux guerres. Elle considère que l’enquête policière et l’univers de la police sont des filtres efficaces pour observer et comprendre les multiples facettes de la société. La Muse rouge est née de cette démarche.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Fayard
Date 3 novembre 2021
Pages 448
ISBN 9782213721323
Prix 8,90 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Un roman policier historique qui remporte le Prix du Quai des Orfèvres, je ne sais pas si cela a déjà été fait. Souvent les œuvres primées sont dans le contemporain. Là, on t’emmène te balader dans le Paris de 1920, la Grande Guerre vient de se finir, les anarchistes donnent de la voix, les empires coloniaux se fissurent et les apaches sont encore dans les rues.

De quoi donner une intrigue plus que fournie et bien foutue.

Au départ, ce sont les filles de joie qui se font trucider dans les rues de Paris, puis dans la douceur feutrée d’un bordel, c’est un représentant officiel de la République de Chine qui est assassinée, et c’est là qu’on entre dans le « dur »…

L’Historique est véritablement travaillée, passionne le lecteur sur des sujets pas des plus connus, mais forts intéressants.

Tout le talent de l’auteure est d’ailleurs là, le contexte géopolitique de l’époque est assez complexe, mais en aucun cas ne ralenti nullement l’intrigue.

Un PQO grandement mérité…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.