Sylvie ALBOU-TABART : Destin… et tout peut basculer !

0
183
France

Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l’art de la novélisation.

INFOS ÉDITEUR

Sylvie ALBOU-TABART - Destin et tout peut basculer

Parution aux éditions Lokomodo le 22 février 2010

Parution aux éditions Lokomodo en mai 2010 avec une nouvelle couverture

Méfiez-vous : votre destin peut basculer à tout instant !

Comme celui de cette jeune écrivain au redoutable talent ou celui de la voisine d’à côté, vous savez, celle qui râle tout le temps.

De cet homme prêt à tout pour se faire connaître, y compris au pire.

Ou de cet enfant qui à trop se vouloir sorcier finit par obtenir ce qu’il désire.

Et quel serait le destin des femmes si les hommes venaient vraiment d’ailleurs ? Ou le vôtre si, comme Louis, vous étiez condamné à vivre l’enfer?

Sous la plume de l’auteur, le destin de ces personnages presque ordinaires bascule dans l’inconnu, l’étrange, l’horreur parfois. Sylvie Albou-Tabart nous plonge ainsi dans le fantastique, en le saupoudrant avec maestria d’une bonne dose de suspense, d’angoisse et d’humour noir.

(Source : Lokomodo – Pages : 116 – ISBN : 9782359000177 – Prix : 8,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

La quatrième dimension au féminin

Que se passe-t-il pour une jeune auteur qui désire ardemment être publiée lorsque l’éditrice fait la sourde oreille ?

Comment gérer une voisine qui ne supporte pas le bruit de votre tondeuse ?

Peut-on passer sans danger de la vie de bureaucrate à celle de Robinson Crusoé ?

Comment gérer les moqueries des autres lorsque vous êtes un jeune garçon et que ma sorcière bine-aimée est votre modèle ?

Est-il vrai que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, la réalité du mariage bascule-t-elle vers le fantasme ou vers une routine servile ?

Quelles seront les conséquences pour Louis de son accident de voiture, sa vie de couple pourra-t-elle y survivre ?

A la manière de Dino BUZZATI dans « Le K », Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l’art de la novélisation.

Des scènes du quotidien très réalistes qui basculent tout à coup dans le fantastique ou dans l’horreur. La chute se fait crescendo et on est souvent bluffé par la fin. J’aime particulièrement « Enfer et Condamnation ».

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.