Salon du Livre de Paris 2008

0
148

salon-du-livre-Paris-2008Salon du livre de PARIS du Vendredi 14 au Mercredi 19 mars 2008

Israel est l’invité d’honneur

Pendant deux jours, l’équipe de Zonelivre s’est amusée à jouer les « envoyés spéciaux » sur le Salon du livre de Paris.

J’étais avec Jérome tandis que Lucie faisait équipe avec Eponine. Vous découvrirez des regards croisés sur cet événement.

Le salon du livre de Paris vu par Sophie

Arrivée à 10 h au salon, cela nous a permis découvrir les différents stands. Sur la droite du salon, les univers Manga et Bd comptaient déjà des files d’attentes même si les auteurs n’étaient pas encore présents. Au fond, se trouvaient les stands de littératures étrangères, un espace décoré avec goût accueillait la littérature israélienne. Le coeur du hall était l’hôte des « grandes maisons d’édition » : Albin Michel, Univers Poche (Fleuve Noir, 10/18, Pocket…), La Martinière…..

A 11h, rencontre avec les auteurs du Club van Helsing : Johan HELIOT et Catherine DUFOUR. J’avais été séduite par leurs romans, je l’ai été également par leurs personnalités. Johan HELIOT est très ouvert, passionné également par le cinéma. Catherine DUFOUR est une véritable incarnation de la littérature fantastique : elle allie lyrisme, sensibilité, énergie.

Face aux éd. Albin Michel, un stand incontournable : éd. Le Passage avec sa dynamique équipe. Vincent EUDELINE nous a accueillit, cela a été également l’occasion de revoir la brillante Gilda PIERSANTI, échanges passionnants sur ses écrits, sur Rome et sur la littérature. Tout à coup Franck THILLIEZ apparait, embrassades……. C’est la magie du salon du livre de Paris à la fois macrocosme et microcosme. Cet événement qui fait apparaitre pour quelques jours la plus grande librairie de France peut sembler gigantesque mais l’univers du livre regroupe peu d’élus. Il faut être concentré sur les propos à échanger car il n’est pas rare qu’un auteur, qu’un membre d’une autre édition apparaisse pour saluer ses confrères.

C’est l’occasion de rencontrer les auteurs mais également de découvrir les différentes lignes éditoriales, de parler du travail des photographes, des graphistes… qui donnent envie aux lecteurs de prendre un livre dans les mains et d’aller plus loin dans la lecture. Discussion très enrichissante à ce sujet sur le stand des éd. Diable Vauvert (qui accueillait Philip LE ROY, Pierre BORDAGE…)

Il y a des livres que je n’avais pas amené sur le salon pensant ne pas pouvoir approcher leurs auteurs, j’ai eu tord, il faut juste passer au bon moment pour pouvoir profiter d’un échange privilégié. Cela a été le cas pour Alain BAUER qui a éclairci plusieurs de mes interrogations sur l’histoire de la Franc-maçonnerie.

Les discussions sur l’univers du livre se sont poursuivies autour d’un bon repas avec l’auteur Jean-Luc BIZIEN.

L’après-midi a été un moment d’émotions pour ma part car j’ai enfin pour rencontrer l’auteur qui me permettait de m’évader entre des cours sérieux à la Fac : Graham MASTERTON. Ce grand maitre de la littérature fantastique anglo-saxonne est d’une grande simplicité, c’est un homme adorable et il a su s’adapter avec mon « anglais complètement rouillé ». C’est un fan d’histoire de mythologie et d’histoire.

A ses côtés, la jeune Mélanie FAZI qui a déjà produit un travail de traduction important et qui a également écrit des nouvelles qui viennent de sortir aux éd. Bragelonne. Je suis en train de lire Notre-Dame-des-Ecailles et c’est comme si certaines scènes prenaient vie sous mes yeux. Il y a une intensité et une sensibilité dans ces textes qui frappent le lecteur.

Le festival a aussi un aspect OFF : c’est l’occasion de retrouver des auteurs en visite. Des news de la part de l’auteur Raphaël CARDETTI sur ses titres à venir…

Echange rapide mais toujours plaisant avec Xavier MAUMEJEAN qui nous a présenté les nouveaux titres de sa collection aux éd. Mango.

Samedi soir : repos bien mérité pour une partie de l’équipe tandis que Lucie et Eponine partageaient une soirée mémorable avec l’équipe et les auteurs des éd. Bragelonne….

Dimanche matin, 10 h, les familles sont plus nombreuses dans les allées du salon. Petit détour par le stand de la Martinière pour saluer Jean-Luc BIZIEN et Guillaume LEBEAU. Jean-Luc Bizien sera par la suite sur le stand de Gründ pour une dédicace avec l’illustrateur Ephémère. Puis rencontre avec Clémence et Jimmy des éd. Jigal, il est agréable de mettre un visage sur des noms : nous avions échangé de nombreux mails et des appels téléphoniques. Les couvertures des éd. Jigal forment une salade niçoise très colorée. La présentation donne envie de picorer différents titres mais le temps s’écoule trop vite et nous repartons à la découverte du salon.

Dans un stand tout rose où trônent les titres qui ont bercé mon enfance : bibliothèque rose, bibliothèque verte, je vois Georges CHAULET, le papa de Fantômette !!! Cet auteur adorable comprend très bien qu’il a fait rêver de nombreuses petites filles qui se sont imaginées endosser le costume de son héroïne. J’ai depuis toujours aimé la littérature policière et je n’ai pas oublié Oeil de lynx, Françoise, Boulotte et Ficelle…. C’est un plaisir de vous voir qu’il a une véritable complicité avec toutes les générations !

Côté OFF : rencontre avec l’auteur de Vincent GRAHAM ,auteur de Saigon brûle-t-il ? Autour d’un café, nous échangeons sur nos différentes lectures, sur ses techniques de travail….

La magie du net permet de créer des liens avec des personnes qui ont les mêmes affinités littéraires et qui habitent aux quatre coins de la France, voir au-delà des frontières. Juste avant de partir nous avons le plaisir de rencontrer Nico de Polars Pourpres. C’est un plaisir de rencontrer nos petits camarades de la Toile.

Une autre rencontre me tenait à coeur, je voulais rencontrer Jean-Marc SOUVIRA auteur du roman Le Magicien, son livre m’a vraiment touché, j’avais envie de lui poser des questions.

J’ai rencontré un homme charmant, passionnant, à la fois, auteur, commissaire et père de famille. Il se dégage de sa personne la même force et la même pudeur que son héros. J’aurai aimé écouter pendant des heures ses explications sur ses techniques de travail….mais le temps s’écoule très vite.

A ses côtés, la charmante Karine GIEBEL qui donne une dimension psychologique très importante à ses romans de suspense. Une auteur dont on entendra de plus en plus parler et qui est d’une grande gentillesse.

J’ai pu échanger avec l’équipe Fleuve Noir. Il est intéressant de découvrir tout le travail qu’elles fournissent pour que nous puissions découvrir de nouveaux talents sans oublier les auteurs confirmés qui écrivent depuis plusieurs années pour leur maison.

Un phénomène très drôle à voir dans ce salon : les mini-émeutes que provoquent les stars. Amélie NOTHOMB, Marc LEVY, Guillaume MUSSO, Bernard WERBER…….

Les flashs crépitent et les files d’attentes sont très longues.

Harlan COBEN est admirable avec ses lecteurs. Il prend le temps d’échanger, de se faire prendre en photos avec ses fans, tout en affichant un éternel sourire ! Très classe, très pro !

Jean-Louis DEBRE vient de sortir un roman policier, et je suis juste passée au moment de calme, j’en ai donc profité pour lui poser quelques questions. A ses cotés François de Closets est également en dédicace.

L’après-midi était trop court, je n’ai pas pu assister à la séance de dédicace de Gilda PIERSANTI. L’heure du départ avait sonné, pas trop envie de se retrouver dans les bouchons parisiens…. Encore quelques photos… Et tout à coup, ce message « Messieurs, Dames, veuillez écouter le message qui va suivre… pour des raisons de sécurité, nous allons faire évacuer le salon, veuillez sortir dans le calme…. » Il est 17h, un flot discontinu de visiteurs se déverse sur le trottoir devant le parc des Expos. Il semblerait que tout se soit passé dans le calme, sans incidents, c’était juste une alerte à la bombe. L’invité d’honneur étant Israël, la psychose avait déjà gagné une partie de la population, nous avons des échos pendant ces deux jours qu’il y avait moins de monde que les années précédentes.

Un salon à découvrir basé sous le signe de l’échange et de la découverte ! Un très bel événement ! Il y a tellement de stands à découvrir qu’il est préférable de préparer son programme, de choisir un axe de découverte du salon, comme vous l’aviez compris j’ai choisi l’axe du roman policier pour parcourir ce site.

Le salon du livre de Paris vu par Lucie & Eponine

Arrivées en début d’après-midi au salon après une demie-heure d’attente et d’impatience pour rentrer…

Notre priorité, aller voir Pierre Bottero, l’auteur d’Ewilan, qui était présent depuis 10h. Il est toujours là et la foule aussi !

Donc nous découvrons le salon croisant au passage Marc Lévy, Guillaume Musso, Anna Gavalda, Amélie Nothomb, submergés de monde…

Nous tentons d’approcher Henri Loëvenbruck au stand Flammarion pour « Le rasoir d’Ockham », tentative vaine…

Nous sommes ensuite allées voir Philip Le Roy pour acquérir son petit dernier…Toujours aussi agréable !

Au passage, nous rencontrons Mme Le Roy, charmante et super dynamique. Nous traversons le salon avec elle à la recherche de Guillaume Lebeau. On en profite pour parler des livres de son mari, d’expériences professionnelles… Un bon moment !

Je tente ensuite vainement d’approcher Franck Thilliez…

Direction Casterman faire un coucou à Jean-Luc Bizien.

En chemin, nous rencontrons Xavier Mauméjean, toujours aussi intéressant, abordable…

Il nous présente Johan Heliot que nous avions manqué à maintes occasions…

Nous voilà partis tous ensemble au stand Fleurus où nous parlons de la collection « Royaumes Perdus » et de leur collaboration sur « Le bouclier du temps » et bien sûr sur le Club Van Helsing. Très instructif !

Après un tour au stand Bragelonne s’impose (où nous croisons Sophie par hasard) : Masterton, le maître de l’horreur est là en chair et en os !

Nous finissons par refaire un tour dans le salon…Et enfin à pouvoir approcher Pierre Bottero ! Et oui, les grandes gamines que nous sommes étions enchantées de rencontrer ce grand monsieur de la littérature jeunesse. Malgré son succès, c’est un homme très simple, chaleureux, souriant qui nous parle volontiers de ses projets…Une très belle rencontre ! Il nous parle de la sortie future du 2ème tome du Pacte des Marchombres…

Une journée qui se finit donc en beauté !

Et la soirée (chez Bragelonne) a été formidable aussi (Un grand merci à toute l’équipe ! ), il y avait du beau monde mais je ne m’étendrai pas plus sur le sujet, c’est secret défense !

Le dimanche, arrivée à l’ouverture, 9h30 pétantes !

Peu de monde à cette heure-ci, c’est agréable !

Et puis au détour d’une allée, nous croisons un drôle de visiteur, Pierre Bottero himself qui nous a reconnu et nous salue…

C’est ça aussi la magie du salon, rencontrer les auteurs au détour des allées…

A 10h15 (pour une dédicace prévue à 11h) nous sommes chez les éditions Christian Bourgois pour la dédicace d’Alan Lee, le fantastique illustrateur de Tolkien…Mission réussie ! Par contre, pour le dessin, il fallait refaire la file, je n’ai pas eu la patience et surtout j’avais beaucoup de monde à voir !

Nous filons ensuite au stand de la Martinière, faire un brin de causette avec les auteurs du Club Van Helsing (Jean-Luc Bizien et Guillaume Lebeau).

Passage obligé devant le stand où dédicace Harlan Coben que j’ai trouvé très impressionnant !

Au fil de nos détours, nous croisons Nicoletta, Gérard Lenormand en pleine séance de dédicaces…

En début d’après-midi, rdv au stand Flammarion (dédicace prévue à 13h) pour rencontrer Mathias Malzieu (qui est aussi le chanteur du groupe Dyonisos) pour « La Mécanique du coeur ». Et là je suis un peu déçue quand on m’annonce qu’il y a des quotas et qu’il ne dédicacera que les livres achetés sur place (ce qui n’est pas mon cas). Tant pis…

D’ailleurs, je ne sais pas s’il est venu…En tout cas, vers 14h30, il n’était toujours pas là…

Direction Gallimard où j’attends avec impatience la venue d’Erik L’Homme, surtout que le 3ème tome de Phaenomen venait seulement de sortir ! Il est toujours aussi charmant…Je repars avec mes livres dédicacés et une photo avec l’auteur !

Traversée du salon (passant devant le stand Albin Michel où une horde de fans attendent Bernard Werber) pour rejoindre le stand d’Univers Poche où m’attend deux belles rencontres : Jean-Marc Souvira et Karine Giebel ! Tous les deux sont très abordables, charmants…Nous avons pu discuter tranquillement…De son métier et des échos de son premier livre pour Jean-Marc Souvira et de ses différents livres pour Karine Giebel. Un très beau moment !

Nous essayons ensuite (vainement) de rencontrer Catherine Dufour, une des auteurs du Club Van Helsing…

L’heure est ensuite venue de retourner au stand Bragelonne revoir Feist, Masterton, Gudule et de saliver devant les fabuleux livres proposés par l’éditeur. La foule est nombreuse à l’idée de rencontrer ces maîtres du fantastique, de l’horreur, de la fantasy…

Pour finir, je vais à la rencontre de Marin Ledun dont le livre « Modus Operandi » m’a été fortement conseillé. Je découvre un jeune et charmant auteur qui m’explique que ce livre est plutôt un polar et que le suivant sera plus un thriller…

Après un dernier tour de salon, la fatigue s’accumulant, nous repartons chargées de livres et de souvenirs plein la tête…

Le Salon en Photos

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.