Robin WALTER : KZ Dora

Robin WALTER : KZ Dora
[amazon asin=2917237775&template=image&title=-]

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Inspiré par l’histoire vraie de Pierre Walter, prisonnier à Dora de 1943 à 1945.

KZ Dora : Camp de concentration basé en Allemagne, destiné à la fabrication d’armes secrètes, les missiles V1 et V2, en fonctionnement de 1943 à 1945.

Au matin du 1er septembre 1939, l’Allemagne d’Hitler attaque la Pologne. Cinq personnages, Paul, élève officier français, Émile, jeune résistant insouciant, Hans, SS issu des jeunesses Hitlériennes, Bastian, officier SS d’expérience, et Michael, ambitieux scientifique allemand travaillant sur les missiles V2, armes secrètes d’Hitler, voient leur destin se croiser au camp de concentration de Dora.

L’histoire emmène aussi le lecteur dans le terrible camp d’Ellrich, un sous-camp de Dora, nous montre les premiers tirs réussis des missiles V2 sur la région parisienne et nous dévoile comment les 2 déportés tentent de survivre, chacun à leur manière, chacun avec leurs armes, la ruse ou la chance.

– Prix Griffe Noire 2010 de la première BD
– Prix du public au Salon du Bourget 2012
– Nominé pour le Prix des Lecteurs 2011 du Festival BD de Massillargues-Atuech
– Nominé pour le Prix jeunesse « Raconte-moi l’Histoire » 2014 du Centre Mondial de la Paix à Verdun

Origine Flag-FRANCE
Éditions Ronds dans L’O
Date 19 mars 2015
Pages 241
ISBN 9782917237779
Prix 24,00 €
Robin WALTER - KZ Dora
Robin WALTER - KZ Dora
Robin WALTER - KZ Dora
Robin WALTER - KZ Dora

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Rien qu’avec le titre tu as compris de quoi cette bande dessinée cause, sinon c’est que tu es véritablement l’empereur des boulets…

Le grand-père de Robin, Pierre, a été déporté à Dora. Dès qu’il fut libéré, il a écrit ses souvenirs de cette période douloureuse, juste pour lui, comme un travail de deuil. Pendant des années, ils sont restés à l’abri des regards, puis un jour il les a confiés à son fils Michel, qui lui-même les a transmis à son Fils Robin.

Le talentueux dessinateur en a fait un album remarquable, pour ne jamais oublier. Un devoir de mémoire, pour son aïeul bien sûr, mais aussi pour tous ceux qui ne sont pas revenus, qui sont mort sous le joug allemand, pour se souvenir que ce n’était il n’y a pas si longtemps.

Ce sujet me touche, et tu le sais, j’ai trouvé cette BD fascinante, sobre, chargée de vérités et d’émotion.

Il ne se passait pas la même chose dans tous les KZ, Konzentrationslager, les monstrueux camps de concentration. Dans certains c’était les expériences médicales, dans d’autres les travaux forcés, d’autres encore exterminaient tout simplement. À Dora, on faisait fonctionner la machine de guerre : on fabriquait, expérimentait les fameux V1 et V2, de vergeltungswaffe : arme de représailles en Allemand, les premiers missiles de « croisière » de l’histoire de l’aéronautique.

Les dessins en noir et blanc sont sobres, beaux.

À la fin, on retrouve la retranscription d’une partie des carnets de Michel, des croquis et la chronologie du camp.

Un album hommage fort, intéressant à découvrir absolument

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

René Frégni : La fiancée des corbeaux

Il faut lire Frégni, un romancier qui dans un même livre va de la blanche à la noire, de la noire à la blanche, avec pour seul bâton de pèlerin sa seule poésie.
Stanislas PETROSKY
Stanislas PETROSKY
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.