Pierre-Yves TINGUELY : Codex Lethalis

1
467
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Codex Lethalis - Pierre-Yves TINGUELY

Parution aux éditions Blackmoon en février 2013

Parution aux édition MA éditions en janvier 2014

Une famille est décimée dans le pavillon d’une banlieue tranquille de Los Angeles. Tout porte à croire que le père, Harold Buchanan, aurait tué sa femme et sa fille avant de se donner la mort. Pourtant, l’autopsie révèle que sa mort n’est pas un suicide: son cerveau et ses globes oculaires ont comme bouilli. Un informaticien, chargé d’inspecter l’ordinateur de Buchaman, est pris d’une crise de folie meurtrière. Le massacre est évité se peu. D’autres scènes similaires se succèdent: des gens deviennent fous de rage puis s’effondrent après avoir anéanti leur entourage. Le point commun entre toutes ces personnes à la fois meurtrières et victimes ?

Une vidéo, huit secondes de mort vivante, diffusée sur la Toile et ouverte d’un seul clic sur leur écran…

(Source : MA – Pages : 368 – ISBN : 9782822402842 – Prix : 7,50 €)

L’AVIS DE SANDRA BONNELIE

En fermant certains livres on se demande comment on a pu passer à côté si longtemps, c’est ce qui vient de se produire pour moi avec « Codex Lethalis » ! Dès le premier chapitre on entre dans le feu de l’action avec la mort étrange et sordide d’une famille entière. Tout semble accuser le père mais « il est mort après que son cerveau et se globes oculaires ont bouilli » ! Sympa non comme entrée en matière ?!

À partir de là les morts suspectes s’accumulent et la police mène l’enquête en étroite collaboration avec un détective privé et un ancien homme d’église. Une véritable chasse à l’homme peut alors commencer ! Très vite un point commun apparaît dans l’histoire : une vidéo de 8 secondes semble être à l’origine de toutes ces morts violentes… Toutes les questions sont alors permises : pourquoi ? Qui sera le prochain ? Et surtout COMMENT cela est-il possible ? Au travers de ces questions l’auteur arrive à mener le lecteur par le bout du nez et ce pour le plus grand plaisir de ce dernier !

Des chapitres courts confèrent un excellent rythme à l’histoire. Le très bon dosage entre dialogues et descriptions lui donne une dimension passionnante. Vous l’aurez donc compris, on est là face à un livre que je qualifierais de véritable « tuerie » ! On sent bien le travail de recherche fourni par Pierre-Yves Tinguely tant en matière de technologie que de théologie, à tel point que je me suis surprise au court de certains passages à effectuer des recherches supplémentaires sur le Net…

Je ne révélerai cependant pas ce qu’est le Codex Lethalis car je trouve intéressant de le découvrir au fil des pages, l’occultisme n’étant pas présent dès le départ du roman mais amené de façon habile et progressive par une plume d’une grande qualité. Les pièces du puzzle se mettent en place au fur et à mesure sans le moindre temps mort et dans un très bon dosage qui permet au lecteur d’être tenu en haleine jusqu’au bout !

Au court de cette lecture j’ai ressenti de la sympathie pour les personnages, voire même une certaine empathie, et c’est un atout supplémentaire de ce livre. L’angoisse va crescendo et l’adrénaline ne retombe qu’une fois le point final posé ! Pierre-Yves Tinguely signe ici un excellent premier roman et je n’ai qu’une hâte : me plonger dans la suite avec « L’axe de sang » !

(Petite précision: « Codex Lethalis » peut très bien être lu comme un « one shot » car c’est une histoire à part entière avec un début certes, mais aussi une fin, cependant je ne garantis en rien que vous ne ferez pas comme moi : vouloir découvrir une suite et l’évolution de l’écriture de l’auteur dans un deuxième opus)

Sandra Bonnelie « blog Passion Thriller »


L’AVIS DE JUSTINE

Codex Lethalis est resté dans ma WL pendant un bon moment. Je ne saurais plus dire comment j’ai connu ce livre, car il ne fait pas partie des best-sellers, mais le synopsis m’intriguait beaucoup et j’ai fini par craquer en le voyant d’occase chez Gibert.

Finalement, ce que j’en retiendrai, c’est surtout l’intrigue. Le style de l’auteur est agréable mais plutôt quelconque, pas désagréable mais passe-partout et sans vraiment de saveur. Les personnages m’ont paru tous complètement interchangeables, je ne me suis attachée à aucun d’entre eux, j’avais du mal à me rappeler qui était qui, les relations entre chacun. Un peu dommage donc.

L’enquête en revanche n’est pas dénuée d’intérêt. L’auteur y a inséré un peu de fantastique (même si l’essentiel de l’intrigue est policière) et en général c’est un mélange qui me plait beaucoup. Là, comme le résumé le précise, on se retrouve face à un homme mort après que son cerveau ait bouilli suite au visionnage d’une vidéo (ce qui n’est pas sans rappeler le scénario de The Ring). Le responsable est identifié rapidement, et tout l’enjeu du roman va être de l’arrêter. Si j’ai trouvé les justifications du tueur un peu faiblardes vu l’ampleur de sa réaction, j’ai bien aimé l’insertion de démons +/- bibliques dans le récit, je trouve toujours ça fascinant.

Pas un polar inoubliable malheureusement, mais plutôt sympa à lire malgré tout, avec de bonnes idées 🙂

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.