Paul HALTER : Club Van Helsing – La Nuit du minotaure

0
257
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Paul HALTER - Club Van Helsing - La Nuit du minotaure
La nuit du minotaure

Parution aux éditions Baleine dans la collection Club Van Helsing en janvier 2008

Co-directeurs de collection : Guillaume LEBEAU et Xavier MAUMEJEAN.

La France a peur ! Une succession de meurtres ignobles épouvante les habitants de Wingen-sur-Moder, Froeschwiller, Betschdorf, Niederbronn et Neubourg.

Dans le dédale de la campagne alsacienne, une créature maléfique sème la terreur. Alors que la région se soumet au joug implacable d’un monstre cornu, Hugo Van Helsing dépêche l’un de ses plus improbables représentants. Un aventurier dont les seules armes seront l’esprit et. le Picon bière ! Roland Bayard sait que la partie qui va se jouer entre lui et la bête ne sera pas facile. Mais parfois l’énigme ne tient qu’à un fil.

(Source : La Baleine – Pages : 190 – ISBN : 9782842194437 – Prix : 9,90 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Dans la tradition du roman policier français.

Des meurtres étranges sèment la terreur en Alsace. Le Club Van Helsing a envoyé Roland Bayard pour lutter contre le monstre que certains identifient comme étant le Minotaure.

Je trouve que La nuit du Minotaure est bien écrit dans la pure tradition du roman policier français mais il lui manque le petit décalé si typiquement CVH. Le Chasseur tient plus de l’inspecteur traditionnel. La fin est très « Wodunit » (Qui a tué ?) dans l’esprit d’Agatha Christie.

Surprenant après la lecture de Freakshow, je pensais découvrir plus d’infos sur les zones d’ombres d’Hugo Van Helsing.


L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Un livre qui tranche avec les autres de la collection.

En effet, Roland Bayard tient plus du Sherlock Holmes (qui résoud ses affaires grâce à des indices, des déductions) qu’à un véritable chasseur de monstres, toujours sur le terrain, à l’affut.

Néanmoins, j’ai trouvé cet opus très plaisant, sans doute est-ce dû aux références en matière de mythologie grecque, dont je suis très friande.

Le rythme est soutenu, les personnages attachants (Stéphane Baudouin n’est pas sans me rappeler quelqu’un !)

Très agréable !

Advertisement
Lucie Merval est libraire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.