Patrice DARD : Nouvelles aventures de San-Antonio – Contre X

0
683
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

san antonio - contre x - patrice dard

Parution aux éditions Fayard en février 2013

Couverture de François Boucq

Tome 24

Une reine du cinéma X vient d’être assassinée d’une manière si cruelle qu’elle entrera dans les an(n)ales. Puis une autre hardeuse subit le même sort, en plus sauvage encore.

San-Antonio part en chasse, flanqué de son irremplaçable Béru, devenu pornstar pour la circonstance.

Et voilà qu’un nouvel X se profile : celui de l’inconnu. Pourquoi cette jeune fille possède-t-elle à la fesse la même marque en X que la juge d’instruction ? Pourquoi les enquêteurs ne connaîtront-ils jamais le fin mot de l’histoire alors que le lecteur, lui, en saura tout ?

Réponse dans le plus angoissant, le plus mystérieux, le plus cocasse et le plus torride de tous les San-Antonio.

(Source : Fayard – Pages : 288 – ISBN : 9782213671307 – Prix : 6,90 €)

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Nous étions le samedi 3 mars 2013, j’étais heureux, je venais de passer la journée au boulot, mais j’étais heureux, un grand sourire illuminait mon visage qui te donne des montées d’hormones ma caille[1]. Oui, en plein bonheur, et tu sais pourquoi ?

Non, pas parce que nous étions le premier samedi du mois, et que Canal+ offre ce soir là son pain de fesses vidéo, pas du tout, je n’ai pas canal…Quoi que, t’es pas si loin, tu es même moins couillon que je ne le pensais. Parce que je ne vais pas mater un film où les acteurs n’ont pas eu la subvention costume, mais comment te dire ?

Tiens si, il y a quelques années, en 1986 plus exactement, Frédéric Dard écrivait : «  Fais pas dans le porno », chacun sait qu’un fils, malgré lui parfois, où pour faire chier, comme moi, fait tout le contraire de se que fait son père. Si Frédéric à pas fait dans le porno, Patrice, lui, vient de faire dans le porno.

Et ce pour la bonne cause, c’est-à-dire le rire, car je peux te dire que même si toi, tel que je te connais, tu as lu certains passages d’une seule pogne, l’autre s’activant sur ta « colonne vent d’homme », moi, je me suis poilé, tout au long du bouquin. On sent que notre bon Patrice a décidé de se marrer, de nous offrir du rire dans ce monde si…Je fais quoi là ?

Pardon, je reviens…Donc oui, Contre X est un San-Antonio bourré d’humour, comme c’est souvent le cas, une intrigue qui tiens la route, un univers qui attise la curiosité, si soyons honnête, le cul fait vendre, suffit de regarder les programmes de TF1 et de M6.

Mais surtout ce que nous on cherche dans les nouvelles aventures de San-Antonio, ce sont NOS personnages, on cherche à retrouver notre play-boy de la police nationale, notre vieux crouton encore plus chiant que l’oncle Albert à la communion du petit dernier, les flatulences de Béru et sa turgescence olympique, la foune padiraquienne de Berthe, puis aussi les petits nouveaux crées par Patrice, cette garce de bru que ça me fait chier d’avoir deux garçons à la maison, pourvu qu’ils n’en récupèrent pas une comme ça !

Bref une fois de plus Patrice avait tous les ingrédients en pogne, une fois de plus il a su les mélanger avec brio et nous faire une aventure du commissaire comme on les aime, rien que pour cela, MERCI Patrice !

Bon, j’ai aimé d’accord, mais y en a peut être un d’entre vous qui ne l’a pas encore lu, alors je vais vous faire une tite résumance[2] du book :

Une papesse du hard vient d’être assassinée d’une d’une façon qui restera dans les an(n)ales. Puis une autre actrice impudique se fait dézinguer à son tour, et que ça monte crescendo dans le vilain.

San-Antonio enquête, et Béru…en quéquette, car l’enflure va en profiter pour devenir Porn-Star, Gillio[3] et Siffredi n’ont cas bien se tenir !

Mais le X, ce n’est pas que du cul, ben non, faut pas exagérer non plus, faudrait pas que tu colles toutes les pages de ton bouquin comme un con, non le X c’est aussi la naissance sous X, et ça c’est une enquête dans l’enquête…Mais je t’en dis pas plus, et te laisse découvrir la dernière œuvre de l’ami Patrice.

Bref, ce n’est pas encore le printemps, mais cet opus là de San-Antonio, il a comme des bouffées d’hormones !

Sébastien MOUSSE pour Le Monde de San-Antonio
[1] Je l’appelle ma caille, car elle finira sur le canapé.
[2] Ami correcteur, si tu n’as fait crocodile en seconde langue, il y a peu de chance que tu connaisses ce mot, mais il existe, si je te jure, n’importe quel bourré vers 3/4h00 du morninge utilise ce genre de néologisme, puis le lecteur du MSA est très érudit, il comprendra.
[3] Procure-toi très vite ce film amateur « Le Barbu des quatre pattes » chef d’œuvre du gonzo Belge, sur un scénario de Paul Colize.
Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.