Olivier DESCOSSE : Le couloir de la pieuvre

0
81
France

INFOS ÉDITEUR

Olivier DESCOSSE - Le couloir de la pieuvre
Le Couloir de la pieuvre

Parution aux éditions Stock en avril 2003

Parution aux éditions Livre de Poche en janvier 2005

Porquerolles : un cadavre, dévoré par les crabes, est découvert sur une plage. La disparition soudaine du corps après l’autopsie brouille les cartes. Par fidélité au passé, un homme et une femme vont chercher à savoir : Paul Cabrera, flic marseillais aux allures de loubard, et Meredith O’Brien, sœur de la victime et psychanalyste américaine. Tout les oppose. La peur va les réunir.

Des cités de Marseille aux couloirs feutrés du pouvoir parisien, de Tahiti aux langues de sable des atolls oubliés, les vérités vont surgir une à une, dérangeantes, terrifiantes. Un jeu de piste macabre où les certitudes voleront en éclats jusqu’à la révélation finale. Olivier Descosse nous plonge dans un univers violent, d’un réalisme à couper le souffle.

(Source : Livre de Poche – Pages : 512 – ISBN : 9782253110071 – Prix : 7,10 €)

L’AVIS DE MURIEL LEROY

Olivier Descosse une fois encore dans ce roman fait fort et ne ménage pas notre cerveau…
Son personnage Cabrera que l’on retrouve dans une trilogie est un personnage attachant, qui n’est pas torturé, vivant au sein d’une famille aimante… Il croise sur sa route une américaine tout aussi touchante… Tous deux partent en quête de la vérité mais laquelle là est la question…

L’auteur dans ce livre nous mène de fausses pistes en fausses pistes tous comme ses héros. Dur de découvrir la fin, tellement cela se complexifie au fur et à mesure rendant les protagonistes désespérés par intermittence… La folie est sans limite mais ne s’agit-il que de cela ?

C’est un livre dense, intense qui fait froid dans le dos quand on découvre la raison de tous ces meurtres, cette barbarie…

Olivier DESCOSSE sait comme personne manipuler le lecteur, ses histoires sont toujours bien construites et le style toujours aussi bon, rien n’est jamais laissé au hasard et je ne peux donc que le conseiller, vous ne le regretterez pas !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici