Morgane CAUSSARIEU : Rouge Venom

1
58
France
Morgane CAUSSARIEU - Rouge Venom
-
  • Éditions ActuSF le 16 mai 2019
  • Pages : 350
  • ISBN : 9782366299908
  • Prix : 14,90 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Irrésistible. Venimeuse. Cannibale.
Son sang ensorcelant est un poison.
Elle nous appâte comme la plante carnivore les mouches.
Elle n’existe que pour nous dévorer jusqu’au dernier.
Tant mieux. Nous sommes des monstres.

Elle, c’est Barbie.
Barbie, contre les vampires.

Et moi, Faruk, je l’aime à en mourir.

Plus impitoyables, sensuels et déjantés que jamais, les vampires de Morgane Caussarieu reviennent secouer le mythe. Aiguisez vos canines, ça va saigner !

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Il y a presque un an, on faisait connaissance avec une jeune et jolie personne prénommée Barbie. Cette jeune femme a eu, à cause d’une expérience scientifique, le sang contaminé et désormais le fluide rouge qui coule dans ses veines est un vrai poison.

Et un an plus tard, on retrouve cette jeune Barbie et son copain Faruk et autres personnages, déjà rencontrés dans les précédents romans de la jeune écrivain, qui elle aussi, a les dents longues, ayant écrit pendant ce petit intermède vampirique, deux chroniques punk et techno : deux ambiances différentes de ces écrits sanglants habituels, mais deux univers que Morgane Caussarieu. Si j’ai pu apprécier « Chéloïdes », j’ai eu une petite réserve sur « Techno Freaks »… Toutefois, j’ai grandement aimé lire ces deux « pas de côté » de la part de l’écrivaine. Elle prouve qu’elle peut écrire autre chose qu’un roman de saigneurs aux dents longues.

Alors évidemment, on ne va pas bouder son plaisir quand Morgane Caussarieu renoue avec ce genre littéraire et ces personnages de cauchemar qu’elle connaît sur le bout des doigts et des dents : retrouver cette ambiance sanglante et poisseuse, d’horreur et surtout retrouver les différents personnages (même avec des petits nouveaux qui pointent leurs canines bien pointues) de ces précédents bouquins de sang, fait diablement plaisir ! Comme je l’avais dit dans mon avis de lecture sur « Rouge Toxic » (premier tome de cette saga de la jeune Barbie et que vous pouvez retrouver en ligne), c’est une joie semblable que l’on retrouvait dans les chroniques des vampires de la grande Anne Rice dont Morgane Caussarieu est une digne héritière, le romantisme en moins.

Pourtant, cette nouvelle lecture laisse un petit goût d’inachevé : la faute à une intrigue qui fait un peu du surplace. Si on aime lire les différentes pérégrinations des personnages qui côtoient la jeune Barbie, il est dommage que cela stagne un peu trop… On ne s’ennuie pas certes, mais un peu d’action (comme elle sait si bien les écrire) aurait bienvenue un peu plus souvent dans le récit. Qu’à cela ne tienne, fort heureusement, la dernière partie du livre se montre à la hauteur de la réputation de l’écrivaine qui manie le sang et la tuerie comme personne.

Malgré ce petit bémol, j’ai très envie de retrouver Barbie et ses congénères dans un prochain volume, qui je l’espère, sera un peu plus trépidant. Chère Morgane, affutez votre crayon (et aussi vos canines) et à très bientôt pour une prochaine escapade rouge sang, rouge toxic, rouge venom !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

  1. […] Pourtant, cette nouvelle lecture laisse un petit goût d’inachevé : la faute à une intrigue qui fait un peu du surplace. Si on aime lire les différentes pérégrinations des personnages qui côtoient la jeune Barbie, il est dommage que cela stagne un peu trop… On ne s’ennuie pas certes, mais un peu d’action (comme elle sait si bien les écrire) aurait bienvenue un peu plus souvent dans le récit. Qu’à cela ne tienne, fort heureusement, la dernière partie du livre se montre à la hauteur de la réputation de l’écrivaine qui manie le sang et la tuerie comme personne. Jean Marc Volant https://polar.zonelivre.fr/morgane-caussarieu-rouge-venom/?fbclid=IwAR3gDKHV_OggbLMEqBHIM2iUSE_pNDQ6… […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.