Michel VIGNERON : L’Embaumeur – Harpicide

0
544
France

INFOS ÉDITEUR

harcipide-michel vigneron

Parution aux éditions Atelier Mosesu en novembre 2012

Un polar « aventurier » dont l’action se déroule Guyane.

Un légionnaire s’est fait Tuer lors d’une mission Harpie. Le chef de corps du 3ème REI fait appel à Luc, ancien de ce régiment, afin de s’occuper du défunt, et surtout de faire la lumière sur cette affaire. Et pour cela Luc à carte blanche, ce qui n’est pas pour lui déplaire.

Nous voici plongé dans l’univers de l’orpaillage clandestin, de sa violence, des garimpeiros et de la prostitution. Un roman sans concession, violent et réaliste.

Michel Vigneron à mis toute la verve qui le caractérise dans l’écriture de cet opus de l’Embaumeur.

(Source : Atelier Mosesu – Pages : 246 – ISBN : 9791092100006 – Prix : 9,45 €)

L’AVIS DE CÉLINE MARION

Convaincue par Sébastien Mousse sur un salon du livre, je décide donc de prendre le premier opus de cette nouvelle série : l’embaumeur.

Luc Mandoline, thanatopracteur, ancien légionnaire part en Guyane pour préparer le corps d’un « camarade » avec son confrère Sullivan. Mais la mort suspecte de leur camarade, du genre exécution, les entraine dans l’antre de l’Orpaillage dans une forêt quelque peu hostile.

Pour le fun, Elisa, amie journaliste de Luc, fait partie du voyage… La pauvre !!! Elle l’a voulu, elle l’a eu… Elle découvre donc son ami sous de nouveaux horizons, qu’elle n’osera sûrement pas approfondir. Il vaut mieux ne pas tout savoir…

Les dialogues sont parfois drôles, piquants, les scènes cocasses, sanglantes, très sanglantes mais c’est ainsi et on le sait, un légionnaire n’est pas un enfant de chœur non plus…

Le format est court donc tout est concis mais tout se tient…

Ce premier opus pose donc les jalons du personnage. Sera-t-il toujours aussi cinglant… Mystère… En tous cas, moi je suis curieuse de savoir ce que les autres auteurs ont fait de ce trio.


L’AVIS DE LAETITIA

Après avoir rencontré Luc Mandoline à Anvers, y a eu comme un truc entre nous, ça a collé, il m’a comme qui dirait emballée. Je l’ai donc suivi. Discrètement. Jusqu’en Guyane cette fois. Il s’emmerde pas quand même ! Il l’a belle à être un Embaumeur itinérant.

Evidemment la Guyane, c’est pas la Belgique, y a beaucoup moins d’asphalte et beaucoup plus de latérite. Mais en ancien légionnaire qu’il est, je savais qu’il y serait comme un piranha dans le fleuve (à l’aise donc). Et puis, c’est pas vraiment pour le plaisir qu’il va crapahuter dans l’enfer vert, dans cette forêt, « cette entité oppressante qui régnait en maître sur la région, qui les encerclait et les observait silencieusement. » Ils ont été appelés, lui et son ami Sullivan, son double, pour enterrer un camarade tombé sous les balles en mission. Et comme rien n’est jamais lisse avec nos deux esthéticiens de macchabées, et bien on les retrouve en expédition commando vers une des plus grosses plaies purulentes de la Guyane : les sites d’orpaillage. Une opération Harpie* à leur sauce.

J’peux te dire qu’ils n’ont pas tout perdu de leur savoir faire de brutes épaisses nos deux baroudeurs. Tu veux de l’action, tu vas avoir de l’action !

« Elle les avait idéalisés pendant des années, avait donné à leurs exploits passés une dimension héroïque sans jamais se rendre compte que leurs mains étaient poisseuses du sang de leurs victimes. »

Mais entre deux séances de torture, une beuverie au rhum arrangé noyée dans du vomi et un garimpeiro bouffé par un caïman, n’hésite pas à apprécier tous ces contrastes étonnants qu’offre la merveilleuse Guyane parce que Michel Vigneron, auteur de ce premier opus de l’Embaumeur, il la connait bien la Guyane. C’est comme si j’y étais pour te dire. J’ai chaud d’ailleurs. Et je me ferais bien un poulet boucané en sirotant un planteur de maracujas (soupir).

Allez viens que je te présente Luc Mandoline…

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.