Michael FENRIS : Le fétichiste

0
48
Michael FENRIS : Le fétichiste
-

Présentation Éditeur

Marion Dell, auteure de thriller adulée, accepte de revenir sur le devant de la scène à l’occasion de la sortie de son dernier roman.

Alors qu’elle revient d’une séance de dédicace à la librairie de sa ville, elle et sa secrétaire sont attaquées en pleine nuit dans leur maison. Marion réussit miraculeusement à échapper à son agresseur. Pour l’inspecteur Jack Whitlow, tout accuse un individu que l’on surnomme le fétichiste, qui s’introduit chez ses victimes pour les droguer et se livrer à des attouchements.

Personne n’a jamais pu le décrire, Marion Dell est la seule à pouvoir l’identifier. Seul problème : elle est aveugle !

Origine Flag-FRANCE
Éditions Evidence
Date 20 mars 2020
Pages 408
ISBN 9791034814817
Prix 18,99 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Fenris, en plus d’être un écrivain, est toubib…

Ben il aurait pu être ordonnateur des pompes funèbres, maitre de cérémonie. Ne crois pas que je me foute de lui, bien loin de moi cette idée, c’est simplement que je connais le boulot, et qu’il est très difficile de rendre un hommage à quelqu’un sans sombrer dans la caricature, la répétition lors d’une cérémonie.

En littérature, c’est encore pire, parfois quand un auteur tente de rendre hommage à l’un de ses « maîtres », il tombe vite dans le parodique, ou la copie conforme. Fenris, lui, il sait faire. Il m’avait déjà prouvé ce talent dans la série des Ferguson.

Dans le Fétichiste, c’est pareil, tu sens que Michael a lu King, Harris et tant d’autre, qu’il s’en est nourri pour forger sa propre œuvre.

Dans ce thriller, une auteure à succès se retrouve face à un collectionneur de vêtements sales (on va dire ça comme ça) qui l’agresse. Il y a pas mal de temps que le type est recherché par les condés, et pour une fois il y a un témoin !

— Ah chouette, les flics vont pas mette longtemps à le serrer si la fille l’a vue !
— Ben non, elle est aveugle…
— Ah merde…

C’est vrai que ce n’est pas de bol pour les forces de l’ordre, la seule personne capable d’identifier le pervers est aveugle.

Comment un non voyante va pouvoir les guider ?

C’est la question clé, puisque Fenris prend l’option que le lecteur sait qui est le sadique. On suit la victime et le coupable au fil des chapitres

Et si le handicap de Marion ne suffit pas, la météo vient aussi se mêler à l’ambiance de ce thriller réussi…

Un bon moment de lecture que je t’invite à déguster…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.