MAXBARTEAM : Biographie et Bibliographie

1
448
France

BIOGRAPHIE

Maxbarteam est le pseudonyme de Pierre BOURGUIGNON. Il est né le 04 septembre 1952 à Vielle-Saint-Girons dans les Landes (40).

Pierre BOURGUIGNON est officier gendarmerie retraité. Il est marié et adeux filles 38 et 40 ans.

Il passe son enfance à Vielle-Saint-Girons puis à Bordeaux pour ses études secondaires.

Il commence sa carrière de gendarme à la brigade Sigoulés (24), puis Eymet (24), commandant brigade Geaune (40), Chef adjoint Saint-Pierre et Miquelon, Commandant brigade Miquelon, Commandant brigade Saint-Florent le Vieil 49 (Maire – Hervé de Charette, ministre des Affaires Étrangères) et Formateur relais anti drogues pour le département. Il sera ensuite commandant compagnie Castres (81), Capitaine, adjoint au colonel commandant le département de Haute-Garonne à Toulouse, puis arrive enfin la retraite, on peu dire que Pierre BOURGUIGNON à voyagé !

C’est donc à ce moment que Pierre BOURGUIGNON écrit son premier ouvrage « La vie, les femmes, les hommes et le vélo », chez Gascogne éditions en 2014.

De 2015 à ce jour (2018), quatre romans chez Cairn : « Balles perdues à Moliets », « Palombes, Tursan et Sale Ami », « Ca flingue sur la grande boucle » et « Le cocu sort du nid ».

Tous ces romans relatent des enquêtes judiciaires menées par des militaires, des gendarmes de base, brigadiers prénommés Morgan et Marcel, atypiques et truculents. Elles sont très réalistes mais avec une absence totale de gravité (Cent pour cent sans sang). L’humour prime, « Sérieux sans se prendre au sérieux » étant ma devise.

Tous ses romans se déroulent dans le département des Landes.

BIBLIOGRAPHIE

  • Ma petite reine dans tous ses états (Lulu.com 2011) Première version de « La vie, les femmes, les hommes et le vélo »
  • Service compris (Lulu.com 2012) Première version de Palombes, Tursan et Sale Ami (Cairn 2016)
  • La vie, les femmes, les hommes et le vélo (Gascogne 2014)

Enquêtes des brigadiers landais

Sponsor

1 COMMENTAIRE

  1. l
    Les quatre romans policier sont très intéressants le suspense est maintenu jusqu’à la fin. Les passages descriptifs tout en restant succins, sont de véritables photographies vivantes des personnages, des paysages, des caractères, etc; c’est pour moi comme une vidéo retranscrite sur papier. J’ai tendance à lire en diagonale, je n’ai pas su le faire avec ses quatre romans où je n’ai jamais trouvé le moindre ennui, bien m’en a pris car chaque fois, le dénouement est la synthèse du livre. Je ne conseillerais pas ces romans comme des livres de chevet pour insomniaques, car je les ai lu d’une traite sans trouver le sommeil. J’ai retrouvé en vous lisant le même plaisir que celui que je prend avec les romans de Jean Contrucci. Merci Monsieur Bourguignon en espérant lire très bientôt « Clémentine et la petite dame à capuche »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.