Marin LEDUN : Leur âme au diable

0
120

Ambition, corruption, violence. Sur la route de la nicotine, la guerre sera totale.

Marin LEDUN : Leur âme au diable
-

Présentation Éditeur

L’histoire commence le 28 juillet 1986 par le braquage, au Havre, de deux camions-citernes remplis d’ammoniac liquide destiné à une usine de cigarettes. 24 000 litres envolés, sept cadavres, une jeune femme disparue.

Les OPJ Nora et Brun enquêtent. Vingt ans durant, des usines serbes aux travées de l’Assemblée nationale, des circuits mafieux italiens aux cabinets de consulting parisiens, ils vont traquer ceux dont le métier est de corrompre, manipuler, contourner les obstacles au fonctionnement de la machine à cash des cigarettiers. David Bartels, le lobbyiste mégalomane qui intrigue pour amener politiques et hauts fonctionnaires à servir les intérêts de European G. Tobacco.

Anton Muller, son homme de main, exécuteur des basses œuvres. Sophie Calder, proxénète à la tête d’une société d’évènementiel sportif.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Gallimard, Série Noire
Date 4 mars 2021
Pages 608
ISBN 9782072875816
Prix 20,00 €

L'avis de Yannick P.

Une fresque sur deux décennies sur l’industrie du tabac. Le tabac et ses additifs. Le sucre, le menthol, le miel, le cacao, les hydrocarbures, le benzène, l’oxyde d’azote, l’acide cyanhydrique, l’ammoniac, le mercure ajoutons à cela des métaux, dont le plomb, le mercure et le chrome et saupoudrons le tout d’engrais ou de pesticides. Et n’oublions pas la nicotine qui rend le fumeur addict. La clope, un marché mondial, sans foi où les lois sont contournées, où les sommes en jeu sont hallucinantes. Une seule règle, il n’y en a aucune.

Marin Ledun dessine une fiction trop riche pour être innocente.

Leur âme au diable démarre sur une enquête sur un braquage sanglant d’un convoi d’ammoniac. Mais à suivre la route de l’ammoniac, celle du tabac et de la nicotine, le lecteur que je suis remonte à l’essence même du marketing et de sa capacité de manipulation, aux faiblesses des hommes face au pouvoir et à l’argent.

A travers ses personnages, peu nombreux, mais diablement riches, car évoluant sur quasiment 20 ans, David Bartels, énarque sans scrupule et l’inspecteur Nora de la Brigade financière de Nanterre, il démonte tout le système mis en place par les lobbys. Quelques soient les lois, la machine à cash des cigarettiers ne doit pas cesser de tourner même si pour cela il faut avoir recours à des hommes de main comme Anton Muller ou à des femmes charmantes comme Valentina et Helene. Mantra unique ne pas hésiter à détourner les lois, corrompre les élus et manipuler tous ceux qui peuvent l’être.

Alors des circuits automobiles, aux usines du Montenegro, des couloirs de l’Assemblée nationale aux environs de Harfleur, des bureaux de tabac de quartier au Parlement européen, ce très documenté opus déballe le système mis en place par European G. Tobacco. J’imagine que la vérité n’est pas si loin. Changeons les noms et soyons surpris !

Dans une démocratie partie en fumée, il demeure un scandale sanitaire (il n’y a pas pire qu’un fumeur repenti pour être furieux) bâti sur des mensonges et des milliards. Leur âme au diable, met à jour les arcanes du lobbying et les méthodes de manipulation mis en place par ces industriels sans scrupule et leurs boites de consultant en market’ et comm’. Tout le monde touche et le système doit continuer quelles que soient les conséquences.

C’est un roman passionnant d’un écrivain passionné. Si je n’avais pas arrêté la cigarette, à mon avis, je l’aurais écrasé à la fin de ce bouquin !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Serial Lecteur à la quarantaine tassée addict au roman noir" pour le reste, père aimant de 2 ados, marketeur de profession et amateur de whiskys, vins et de cuisine conviviale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.