Marc VILLARD et Jean-Bernard POUY : Ping Pong

0
155
France

INFOS ÉDITEUR

ping pong - villard pouy -Parution aux éditions Rivages en septembre 2005

Existe-t-il un lien entre un Tampax qui attend son heure funeste au fond d’une boîte, un névrosé en proie à des convulsions meurtrières lorsque sa voisine se méprend sur la paternité du célébrissime Kind of Blue de Miles, ou encore un sans-papiers congolais qui fonce vers la mort, des diams plein les poches ? A priori, non.

Mais ce serait sans compter avec l’imagination de Marc Villard et de Jean-Bernard Pouy, qui conjuguent leur verve et leur talent dans ce recueil où les textes s’enchaînent selon le principe du « cadavre exquis ».

Réuni pour la première fois dans un livre, le duo nous conte la violence et le tragique de ce monde à coups d’ironie grinçante et d’humour décapant.

(Source : Rivages – Pages : 192 – ISBN : 9782743614409 – Prix : 6,60 €)

L’AVIS DE JEREMY BOUQUIN

Il y en a qui ont de drôle de jeux ! C’est deux là : Pouy et Villard font partie du fleuron du polar Français. Des habitués de la nouvelles, du Oulipoupo, du contes noirs et court.

Un jour, ils se lancent un défi :

Marc Villard a d’abord écrit treize nouvelles. Puis il les a disposées selon un certain ordre. Il les a alors confiées à Jean-Bernard Pouy. A charge pour lui de les lier par douze nouveaux textes.

En avant…

D’autres auraient dit qu’ils jouaient du Cadavre exquis ! Eux font juste un ping pong. Les nouvelles s’enchainent vite. On ne lâche pas les détails, les personnages. Tout est bon pour faire du lien : un CD, un nom, une ville, un instrument de musique…. Les récits ne sont pas tous extraordinaires, mais l’énergie est là. Les nouvelles, comme le recueils est  trop court. Ils récidiveront. Il y en a un autre.Bref, un polar qui ressemble à une expérience, maîtrisé par deux doux dingues du polar. De l’humour, du style, du rock, « bouillonesque ! »

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.