Marc ELSBERG : Cupide

0
141
Marc ELSBERG - Cupide
-

Présentation Éditeur

« Non à la cupidité! » « Plus de justice! » Partout, sur tous les continents et dans toutes les grandes villes, les citoyens se rassemblent pour dénoncer les programmes d’austérité, le chômage de masse et la famine qui menace la population – conséquences d’une énième crise financière qui a mené banques, entreprises et États à la faillite. Les conflits nationaux et internationaux s’enveniment. Et seuls quelques riches sont les gagnants de cette situation.

Au cours d’une rencontre au sommet à Berlin, les dirigeants du monde entier espèrent trouver une solution. Le prix Nobel d’économie Herbert Thompson doit faire un discours qui pourrait changer le cours du monde, car il prétend avoir trouvé la formule grâce à laquelle la prospérité pour tous est possible.

Il n’arrive cependant jamais à la conférence. Victime d’un accident de la route, il meurt sur le coup.

Jan Wutte a tout vu – et s’il veut survivre, il va devoir découvrir la vérité et démasquer les commanditaires de ce meurtre, car ils sont sur ses traces et comptent bien le faire taire.

De son silence dépend leur prospérité. Jusqu’où iront-ils pour satisfaire leur cupidité ? Qui peut les arrêter ?

Origine Allemagne
Éditions Fayard
Date 10 novembre 2021
Traduction Pierre MALHERBET
Pages 400
ISBN 9782213717821
Prix 22,90 €

L'avis de Yannick P.

A chaque roman, Marc Elsberg nous plonge dans son gout avéré pour la technologie et son impact sur la société. Avec CUPIDE, il passe la seconde et bascule dans le thriller économico-policier.


Quand je lis économie, je me dis que c’est casse-gueule. J’ai les warnings qui clignotent en me disant que l’on peut rapidement tomber dans du chiant. Il y a un vrai risque que la thématique dépasse le coeur du roman.


Pour ce qui est de l’intrigue, Elsberg met en scène ses héros durant un sommet mondial à Berlin, où un prix Nobel de la paix d’économie est assassiné. Un pauvre gars est le témoin malheureux. Pas de bol pour lui. Altermondialistes, grandes manoeuvres souterraines des ultra-riches, ce nouveau roman prend les allures d’une course poursuite avec ce qu’il faut de suspens.


Toutefois, je suis passé à côté de ses héros, Jan Wutte et Fitzroy avec qui je n’ai ressenti aucune empathie. Par ailleurs, je dois être honnête, CUPIDE n’est pas à la hauteur de son roman BLACKOUT.


C’est parfois un peu brouillon avec quelques longueurs et les personnages sont à mon gout, un poil de caricatures. En revanche, le fait d’avoir teinté ce roman d’un prisme économique est à mon sens une bonne idée. Cela apporte, une certaine fraicheur dans le monde du roman noir.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Jeune quinqua fringuant, serial Lecteur addict au roman noir" pour le reste, père aimant de 2 ados, marketeur de profession et amateur de whiskys, vins et de cuisine conviviale et auteur de TU JOUES TU MEURS !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.