Maïa MAZAURETTE : Rien ne nous survivra – Le pire est avenir

0
233
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Maia MAZAURETTE - Rien ne nous survivra - Le pire est avenir

Parution aux éditions Mnémos dans la collection Dédales en août 2009

Parution aux éditions Folio en septembre 2011

Ce roman est une version entièrement remaniée et réécrite de Le Pire est avenir paru aux éditions Jacques-Marie Laffont en juin 2004

Illustration de couverture : Julien DELVAL

Les jeunes ont rasé Paris, ont renversé les fondamentaux de notre société ; les jeunes ont osé briser le plus délicieux des tabous : tuer les vieux.

Tous les vieux. A partir de vingt-cinq ans. Laissez les Théoriciens vous expliquer pourquoi. Dans cette atmosphère de guerre civile, de poudre et de béton calciné, deux snipers émergent.

Silence, l’idole que les jeunes suivraient en enfer, et l’Immortel, qui compte bien faire vivre l’enfer à Silence.

Quel meilleur terrain de chasse que les toits parisiens ? Avec un cynisme mordant, un humour corrosif, Rien ne nous survivra propose une variation sur notre société actuelle, tout en piétinant les présupposés de notre morale. Car au jeu de l’intolérance jeunes / vieux, qui a commencé ?

(Source : Mnémos – Pages : 269 – ISBN : 9782354080518 – Prix : 20,00 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Qui est porteur du gène du Mal, le jeune ou le vieux ?

Un grand bouleversement a touché la France. Les jeunes agacés par le dictat des adultes et leurs pensées erronées ont décidé de les éliminer. Le parricide est libérateur et un monde nouveau s’ouvre au moins de vingt-cinq ans.

Silence et l’Immortel, deux des snipers de ce nouvel univers nous offre leur vision et leur combat. Le décompte est inéluctable. Il flotte des odeurs nauséabondes, est-ce celles des vieux qui vivent encore de l’autre côté…

Un texte d’anticipation stupéfiant. Le décalage des générations, le fossé qui peut s’accroître, est traité avec brio. Un roman qui se dévore et des passages qui peuvent s’étudier dans des cours de philosophie. J’ai vraiment apprécié l’évocation de ce thème troublant « le vieux est un ennemi ». J’avais également aimé une approche similaire par Dino BUZZATI dans sa nouvelle « Chasseur de vieux » dans son recueil le « K ».

« Les vieux, si sûres de leur enseignement, ne sont-ils pas les  créateurs de cette fissure ? » , « Peut-on construire une société sans règles, ne reproduit-on pas toujours le même shéma ? »…

A lire d’urgence pour méditer, échange entre amis, discuter entre élèves… ou se faire plaisir tout simplement.

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.