Loana HOARAU : Buczko

0
312
France

INFOS ÉDITEUR

Loana HOARAU - Buczko
Buczko

Parution aux éditions ELP le 22 aout 2017

Ah Eli…C’est toi que je veux. Je sais que je vais te faire du mal. Tu vas sans doute me haïr, me maudire, te détériorer volontairement pour être moins attirante à mes yeux. Peut-être même que tu finiras par accepter mon amour néfaste, mes désirs interdits, mes pulsions destructives. Ton destin est tout tracé, ma belle. Je vais tout mettre en place pour t’entraîner dans mes filets. Je te veux, Eli. Je te veux et je t’aurai. »

Dans ce roman cruel, l’auteur passe le prédateur au peigne fin, et elle le fait avec une maîtrise perturbante, dérangeante. Son sociopathe profond se déploie pour nous, sans malice ni artifice. À chaque page, on voudrait le quitter, ce roman, mais on n’y arrive tout simplement pas, envoûté par ce monstre dépeint avec une précision déroutante.

(Source : ELP – Pages : 260 – ISBN : 9781975722883 – Prix : 15,80 €)

L’AVIS DE YANNICK S.

Du sang. Des larmes. Du sang.

L’horreur décrite ici par Loana Hoarau dans un univers sombre et dérangeant est d’une cruauté inouïe.
 Immersion dans la tête d’un dangereux prédateur d’enfants et de la monstruosité de ses actes. 
Véritable « manifeste » contre le monde des adultes : « Grandir c’est pourrir » : 
ADULTOPHOBIE.

« Au détour d’un parc, la révélation du Mal« … 
Quand ses pulsions destructrices et meurtrières émergent, que ses désirs virtuels et néfastes sur internet deviennent de plus en plus forts, les images ne suffisent plus, il lui faut passer à l’acte : BUCZKO.
CONVERSER, 
AMADOUER, 
APPRIVOISER, 
RASSURER, 
DOMINER
Voici les 5 pilliers essentiels utilisés contre les victimes par notre sociopathe, maniaco-narcomane tinté d’une moitié psychotique.
La traque d’une petite proie innocente comme un chat qui chasse une souris est décortiquée jusqu’à sa comptine de mise à mort :
 »J’ai trouvé dans mes cheveux une souris bleue.
 Dans mes cheveux une souris bleue ?
 Encore bien heureux qu’il n’y en ait pas deux… « 
DÉGÉNÉRESCENCE : « Mon cadeau
censuré, mon bonheur égoïste »

Jusqu’où irez-vous dans l’Horreur ?

Lui, il se scarifie pour laver ses péchés comme il nettoie le sol de façon maniaque afin d’effacer les maux de son esprit torturé : 
 »La douleur c’est devoir me purger par de nombreuses entailles… »

Oui mais il est une ouverture dure à refermer, celle du coeur… 
Syndrome de Lima ?

La mise en garde de vos enfants « Ne parlez pas aux inconnus« , « Ne partez pas avec des inconnus » prend tout son sens ici !
Entrez dans les ultimes mois de la dégénérescence infernale et de la dépersonnalisation de l’enfance : ELI

Tel un sablier destructeur qui s’écoule à travers une petite fille qui saigne de toute son âme, saurez-vous les amis sortir indemne de ce cauchemar pour ne pas laisser BUCZKO hanter la vôtre ?

Réservé à un public averti

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.