Linwood BARCLAY : Série Promise Falls – 1 – Fausses promesses

0
224
-

Présentation Éditeur

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un  » ange « , une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ?
C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?

La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

Plume ciselée, personnages inquiétants et humour jubilatoire : Linwood Barclay, créateur de frissons, revient avec un roman noir grinçant pour conter les petits secrets et les troublants mystères d’une ville de province américaine.

OrigineEtats-unis
ÉditionsBelfond
Date11 janvier 2018
ÉditionsJ’ai Lu
Date3 avril 2019
TraductionRenaud MORIN
Pages608
ISBN9782290173008
Prix8,50 €

L'avis de Cathie L.

Linwood Barclay est un éditorialiste et écrivain canadien né en 1955 aux USA, dans l’état du Connecticut. Il est âgé de quatre ans lorsque ses parents s’installent au Canada. Désormais, il vit à Oakville avec sa femme et ses deux enfants. Il est l’auteur de nombreux romans policiers et thrillers, notamment la série consacrée aux enquêtes de Zack Walker publiée entre 2004 et 2007, ainsi qu’une série intitulée Promise Falls, publiée entre 2008 et 2016, dont Fausses Promesses est le second opus.

Fausses Promesses, Broken Promise dans la version originale parue en 2015, a été publié en 2018 par les éditions Belfond, et réédité en 2019 par les éditions J’ai Lu en version poche. Écrite à la première personne, l’histoire est racontée au passé par David Harwood, cinq ans après les événements narrés dans Ne la quitte pas des yeux. Le cours de la narration se déroule lentement, au fil des investigation de la police, de David, de Marshall et d’Agnès, selon la façon dont chacun d’entre eux tente de gérer la crise.

Les actions détaillées impriment un rythme lent : « En remontant l’allée, je remarquai les mauvaises herbes qui poussaient dans les fissures du pavage en pierre. Je gravis les trois marches du porche, transférai tous les sacs dans ma main gauche et, alors que je frappais à la porte, je remarquai une tache sur l’encadrement. » (Page 30)…tandis que les nombreux dialogues rendent le roman vivant.

Cinq années après le décès de son épouse, David revient s’installer à Promise Falls avec son fils de neuf ans. Il se fait engager comme journaliste au Standard, journal local. Mais à peine quelques jours après son arrivée, le journal ferme ses portes et David se retrouve au chômage.

Malgré sa situation peu reluisante, il ne tarde pas à constater qu’il se passe des choses bizarres à Promise Falls: à qui est le bébé qu’il entend chez sa cousine Marla, alors que le sien est mort-né dix plus tôt ? Comment expliquer les traces de sang sur sa porte d’entrée? Et comment Marla est-elle entrée en possession d’un bébé dont la mère a été sauvagement assassinée dans sa cuisine sans que la police ne sache par qui et pou quel motif? Existerait-il un lien entre Marla et les Gaynor ?

Et qui a pendu vingt-trois écureuils sur la clôture de Clampett Park ? Dans quel but ? Serait-ce le prélude à des événements plus graves ? Comme les tentatives de viol sur le campus de Thackeray College par exemple ? David, désireux d’aider sa cousine à prouver son innocence, décide d’aider l’inspecteur Barry Durckworth à résoudre cette déroutante enquête, tellement peu dans les habitudes de Promise Falls.

Promise Falls: petite ville de 36 000 habitants située à trois cents kilomètres de Boston, dans l’état de New-York, Promise Falls est une ville sinistrée: depuis que le parc d’attractions Five Mountains avait fait faillite, tout est allé de mal en pis; le journal local a fermé ses portes, licenciant ses cinquante employés; le Thackeray College est touché par une chute des inscriptions; quant au Drive-In, après des années de résistance héroïque, lui aussi ferma ses portes. => Résultat: dès leur diplôme en poche, les jeunes de la ville partent chercher du travail ailleurs: « Cette ville est cassée. Les boîtes ferment, les gens s’en vont. Le journal a coulé, La prison privée, qui aurait créé un paquet d’emplois, n’a pas été construite ici. Une usine qui fabriquait des pièces détachées pour GM et Ford a perdu son contrat au profit du Mexique. Et comme si cela ne suffisait pas, le parc à thèmes du coin a plié ses gaules. » (Page 178).

Le + : l’humour de l’auteur allège l’atmosphère du roman qui, sans cela, sombrerait dans une mélancolie délétère, notamment en se riant des efforts de l’inspecteur pour retrouver un tour de taille plus acceptable : « D’après le site internet du magasin, sa pâtisserie préférée renfermait près de trois cents calories. Mazette. En supprimant ce beignet, au bout de cinq jours vous aviez éliminé mille cinq cents calories de votre régime. Sur un an, cela représentait soixante-douze mille calories. Ce la revenait à se passer de nourriture pendant quelque chose comme trois semaines. » (Page 36)… Ou raillé par l’ancien maire : « -Randy, vraiment, il faut que j’y aille. -Ouais, ouais, je sais. Vous êtes sur la piste d’un tueur d’écureuils en série. » (Page 55)… « C’est bien les hommes, ça. Chaque fois qu’ils font quelque chose d’intelligent, ça devrait s’afficher sur le bandeau qui défile en bas de l’écran sur CNN. » (Page 458).

Fausses Promesses, dont l’intrigue est construite autour du thème de la crise économique qui frappe les Etats-Unis de plein fouet depuis quelques années, est un polar intéressant de ce point de vue, mais également de par sa construction originale, articulant les chapitres selon les points de vue des personnages principaux, dirigeant l’attention du  lecteur dans diverses directions. A lui de trouver la bonne…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.