Zonelivre.fr vous propose de découvrir ou redécouvrir le dossier sur les romans policiers, polar dans le milieu sportif.

Et pour vous immerger dans l’univers du sport, vous allez pouvoir découvrir des romans qui se sont déroulés pendant les différents Jeux Olympiques, de l’antiquité à nos jours.

Vous êtes fans de football, cyclisme, équitation ou vous voulez faire un cadeau à quelqu’un qui est fan d’un de ces univers, ce dossier pourra vous aider, mais dans un premier temps découvrez la préface de Michaël MENTION.

Michael mentionPréface de Michaël MENTION

Lorsque Zonelivre m’a sollicité pour une préface sur le polar et le sport, j’ai hésité, le premier m’étant plus familier que le second. J’ai beau avoir écrit Jeudi Noir, mon roman le plus intime à ce jour, je n’ai rien d’un sportif ni d’un habitué de Stade 2. Le sport, je l’ai pratiqué de l’enfance à l’adolescence (handball, rugby, athlétisme) jusqu’à ce que je découvre la musique et la clope… maintenant que j’y pense, j’ai même fait un peu de foot, le temps de casser mes lunettes en ratant une « tête ».

Mais pas besoin d’être fan de sport pour ressentir sa densité : comme l’art, le sexe et la drogue, il stimule nos sens, nous conduisant parfois à des états de transcendance. Et dans notre époque crispée, frileuse, les émotions procurées par le sport m’apparaissent salutaires. Ado, je me souviens d’avoir vu Bubka franchir les fameux 6m14 au saut à la perche. Un enjeu inouï, une grâce hypnotique et – le record validé – l’envie de serrer dans mes bras ce mec dont j’ignorais l’existence dix minutes auparavant. Le sport permet ça, à l’image de la littérature et de la musique.

  • Tu finis Des souris et des hommes et Lenny te manque comme un frère.
  • Tu vois Joe Cocker à Woodstock et tu lévites avec lui.
  • Tu regardes Ali danser sur le ring et tu bouges à son rythme.

Le sport, c’est l’« orgueil noble » qui t’élève sans soumettre l’autre, c’est le bras d’honneur adressé au libéralisme qui nivelle tout par le bas, de la culture aux salaires. Et si le sport est universel, c’est qu’il est un formidable mélange des genres, une table où discuteraient Platini, Noureev, Kubrick, Zarathoustra … et même si, en 98, cette « France unie » n’a été qu’une invention des médias, c’était bon de vibrer ensemble ! Dans la plus intense des compétitions, on se sent vivant, que l’on soit acteur ou spectateur. Et puis, il y a ce suspense incroyable, dernier mur avant l’exaltation.

Alors, louons la démarche de Zonelivre qui abat les clivages à travers ce dossier « polar et sport » : tous deux s’emparent de la réalité sociale pour la sublimer, et nous en avons bien besoin. Prêt pour le coup d’envoi ?

Michaël Mention

SOMMAIRE

  • I. Classement par Sport

  • II. Classement par Thème

    • 1 – Jeux Olympique
    • 2 – BD

I - CLASSEMENT PAR SPORT

A

Athletisme
  • Emilie POUCAN et Philippe CARLIN : Je hais les athlètes (Ecailler du Sud) Drame dans les starting-blocks : le mage Surgat, qui veillait sur la « préparation mentale » de la perchiste Oyunchimeg Koutchoun, ex-Mongole naturalisée française et meilleur espoir de médaille de la France aux championnats du monde, est assassiné
Aviron
  • Deborah CROMBIE : Mort sur la Tamise (Livre de Poche) Inspecteur en chef de la brigade criminelle de West London, Rebecca Meredith est aussi championne d’aviron. Pour être sélectionnée aux jeux Olympiques, elle s’entraîne souvent seule sur la Tamise, parfois la nuit. Quand on découvre son cadavre flottant à la dérive

B

baseball
  • Jérôme CHARYN : Citizen Sidel (Rivages) Dixième opus des aventures d’Isaac Sidel, héros fétiche de Jerome Charyn qui entama la saga avec Marilyn la Dingue et Zyeux bleus. Isaac n’est plus flic mais colistier démocrate de J. Michael Storm, star du base-ball et candidat à la présidence.
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 6 – Mauvaise base (Fleuve Noir) 6° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade.
  • James PATTERSON : Œil pour Œil (Livre de poche) Un avocat est sauvagement assassiné en plein jour dans un restaurant huppé de Manhattan. À quelques tables de là, le grand reporter Nick Daniels interviewe une gloire déchue du base-ball. Témoin du meurtre, il est le seul à avoir remarqué le détail qui, pense-t-il, le mènera à son commanditaire. 
  • Jason STARR : Frères de Brooklyn (Rivages) Jake Thomas, star de base-ball, revient dans son Brooklyn natal annoncer son mariage avec Christina. Un mariage longtemps différé, qui doit maintenant  permettre à Jake de se tirer d’un très mauvais pas. Mais Ryan Rossetti, camarade d’enfance de Jake, n’a pas le coeur à la fête : lui qui était son égal au base-ball est devenu, à la suite d’une blessure, peintre en bâtiment, et doit se contenter de regarder Jake vivre l’existence dont il rêvait. Il n’a pas du tout l’intention de perdre Christina, devenue sa maîtresse.
Basketball
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 3 – Faux rebond (Fleuve Noir, Pocket) 3° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade.
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 5 – Temps Mort (Fleuve Noir) 5° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade.
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 1 – Rupture de contrat (Fleuve Noir, Pocket) 1° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade.
  • Marc VILARD : In the basket (Futuropolis 1983)
  • James ELLROY : Le dahlia noir (Rivages) Premier opus du « Quatuor de Los Angeles », « Le Dahlia noir » met en scène l’un des crimes les plus terrifiants et les plus médiatisés de l’histoire des États-Unis : l’assassinat d’Elisabeth Short dont le cadavre a été découvert dans un terrain vague, nu, lacéré et mutilé, vidé de ses organes internes et sectionné au niveau de l’ombilic.
  • Nick TOSCHES : Night train (Rivages) Devenu champion du monde des poids lourds en 1962, Charles  » Sonny  » Liston semblait avoir exorcisé son passé de fils d’esclave, d’homme de main de la pègre, de forçat condamné pour vol à main armée.

C

course auto
  • Thierry LE BRAS : Circuit mortel à Lohéac (Astoure) Cette année-là, la grande épreuve automobile de la saison, qui se dispute la troisième semaine d’août sur le célèbre circuit de Lohéac, tourne au cauchemar pour les membres de l’écurie Vivia. Un serial-killer sévirait-il en Ille-et-Vilaine ? Circuit mortel à Lohéac, un polar mené à 300 à l’heure…
  • Viviane MOORE : Le Passager Silencieux (Elytis) ls sont trente. Ils ont en commun la fortune, l ennui et la recherche de l extrême. Leur terrain de jeu : l Europe. Réunis en quinze équipages, à bord des plus puissantes voitures, ils participent à une course clandestine dans laquelle tout est permis. Pas de règles, sinon celle du plus rapide, du plus fort, du plus fou. Parmi ces hommes et ces femmes richissimes se trouve Thomas Brown, écrivain que le succès phénoménal de son premier roman a plongé brusquement dans la jet-set. D étape en étape, il pénètre les arcanes de ce monde décadent auquel la mort vient mystérieusement se mêler. Vitesses extrêmes, fortunes inestimables, perversions ultimes, morts énigmatiques… Et si Thomas trouvait dans cette course folle le sujet de ce deuxième roman qu il désespérait de parvenir à écrire ?
cyclisme
  • Max BARTEAM : Ça flingue sur la Grand Boucle (Cairn) Lors de l’étape du Tour de France conduisant les coureurs de Bergerac à Dax, alors que la fête bat son plein, un drame se produit sur la ligne d’arrivée. Accident, meurtre, assassinat, la fine équipe composée du chef Morgan et du gendarme Marcel s’empare de l’affaire et compte bien éclaircir cette énigme.
  • Jean-Noël BLANC : Le tour de France n’aura pas lieu (Points) Saisie de produits interdits dans la voiture de deux coureurs, mort liée au dopage d’un des cyclistes, les scandales s’accumulent à la veille du départ du Tour. Le commandant Tavernier, qui avait mis au jour lors d’une enquête précédente des trafics dans le milieu du foot, est chargé de l’affaire. Très vite, il découvre un faux médecin qui fournit le peloton en substances interdites. Tout semble donc réglé. Sauf que Tavernier est persuadé qu’il y a d’autres coupables et qu’il existe une vraie culture du dopage dans le milieu cycliste. Il décide donc de se joindre à la caravane.
  • Anne CUENO : Hôtel des coeurs brisés (Campiche Bernard) Enquête de Marie Machivelli. Ce roman, sous forme d’enquête, nous emmène au coeur du cyclisme et donc au coeur du dopage. À travers le parcours de Damien Savary, jeune cycliste prometteur de l’équipe Stylo, le héros de ce suspense, l’auteur nous fait découvrir le monde impitoyable des sportifs de haut niveau. Il y est question de dopage, d’anabolisants, d’EPO, d’amphétamines et de corticoïdes. Et au final, de mort.
  • Michel DALLONI : Dernier tour (Adcan coll. Sportpolar. Préface de Guy ROUX) Les héros du Footpolar veulent changer un peu d’air et viennent visiter pour la première fois de leurs existences le royaume de la petite reine. Ainsi, ils vont couvrir le Tour de France. Après toutes les affaires de ces derniers temps, il est difficile pour un journaliste d’approcher en profondeur les acteurs du Tour. Quoi de mieux qu’un vieil ami de Boildieu pour servir de passeport ? Seul problème, c’est qu’on le retrouve mort dans d’étranges circonstances…
  • Sylvie LAUDUIQUE-HAMEZ : Les incroyables du cyclisme (Calmnann-Lévy coll. Romans Noirs)
  • Jean-Bernard POUY : 54×13 (Atalante) À quoi pense un homme seul dans l’effort et la douleur qui monte ? C’est la question que pose Jean-Bernard Pouy dans ce roman : quatre heures de l’histoire d’un coureur cycliste. Quatre heures : une vie ; un suspense. Un roman noir aussi.
  • Rémi TALBI : Un tour en Corse (Coëtquen 2013)
  • François THOMAZEAU : Le Maillot jaune s’est échappé (Comedia – un livre à personnaliser) Une enquête d’Eric Monroman. Première étape des Alpes du Tour de France. Vous êtes invité(e) par le leader à suivre l’étape. Votre moto chute dans le Col du Galibier, au moment où le coureur français se lance à la poursuite de deux échappés. Lorsque vous revenez à vous, c’est la stupeur sur le Tour : le maillot jaune s’est volatilisé !

DE

echecs
  • Arnaldur INDRIDASON : Le Jeu (Métailié Noir). Un jeune garçon est assassiné dans un cinéma à Reykjavik en Islande alors le championnat du monde qui oppose l’américain Fischer et le russe Spassky va commencé. Nous sommes en été 1972 (cet affrontement a vraiment eu lieu).
equitation
  • Nadine MOUSSELET : Chantage meurtrier à Avranches (Charles Corlet) Une antiquaire « bottée », un ex-jockey enragé, un homme d’affaire sidéen… La liste des malheurs des participants à l’Inter-Clubs n’en finit plus de s’allonger. Trop de coïncidences pour le commissaire Dambert, conforté dans ses doutes par la conviction profonde d’une jeune cavalière. Arriveront-ils à stopper la spirale infernale orchestrée dans l’ombre par un être sans scrupule ?
  • Voir également « hippisme »

F

  • Lilian BATHELOT : Y a plus de sushis pour les bleus (Adcan – Footpolar) L’équipe de France prépare la Coupe du Monde Japon-Corée du Sud. Un homme, qui est surnommé par les médias « Le Mage », commence à prendre l’habitude d’avoir des visions. Ses « flashes » semblent s’être spécialisés dans les prédictions footballistiques, et deviennent de plus en plus inquiétants pour l’équipe de France. Il apparaît de plus en plus évident que quelqu’un souhaite nuire aux champions du monde. Et lorsque les faits se réalisent, la prédiction devient limpide. L’enquête avance et l’ombre des nationalistes fanatiques se fait de plus en plus précise…
  • Eric BECQUET : Mauvaise passe pour le 10 (Cairn) Éric Becquet est de retour pour un nouveau polar dans les coulisses parfois troubles du monde du football.
  • Jean-Philippe BOUCHARD : Du sang dans les Chablis (Adcan – Footpolar) Le journaliste n’avait pas la réponse. Mais à Auxerre, deux morts en deux jours, ça n’était jamais arrivé. Il savait que le foot pouvait rendre fou. Mais à ce point, il ne l’avait pas imaginé. Avant même de s’octroyer ses soudaines  » vacances « , Boildieu avait entamé une enquête qu’il avait intitulé :  » Y a-t-il une vie après le foot ? « . Il avait été effaré par l’état dans lequel, ces hommes, encore jeunes pour certains, végétaient, sevrés de leur passion.
  • Stéphane DANIEL : Carton noir (Magnard Jeunesse) Ce roman policier nous plonge d’entrée dans un monde que semble-t-il nous connaissons bien : celui du football. Mais ce sport connaît également une face cachée : celle des hooligans dans tous les stades d’Europe. Roman jeunesse.
  • Frédéric DARD : San-Antonio renvoie la balle (Fleuve Noir, format poche) Paré qu’il était pour assister à la grande rencontre de football France-Exéma ! Il est balèze, le Béru, seulement de là à affronter les onze joueurs de l’équipe de France.
  • Jean-Paul DELFINO : Embrouilles au Vélodrome (Métailié) C’est magnifique un gamin africain ou latino-américain qui dribble pieds nus et rêve qu’il est un grand footballeur international. C’est formidable l’ambiance du stade vélodrome au moment où le public se dresse d’un bloc pour ovationner un joueur inspiré. Ça, c’est le football qu’aime Vieux Switch. Aussi lorsqu’on lui amène un jeune joueur brésilien, sans passeport, tabassé et terrorisé par les mafieux qui lui avaient promis une carrière sur les pelouses européennes, il n’hésite pas à plonger dans les eaux troubles du recrutement des jeunes talents. Flanqué du Marseillais au verbe inventif et à la soif toujours renouvelée et de Bernie le colosse silencieux, il poursuit les dirigeants véreux, met au jour des pratiques malpropres qui ne sont pas de la fiction et mobilise des supporters de l’OM prêts à tout pour l’amour du jeu. Sur la toile de fond des scandales révélés par des enquêtes récentes, un livre à lire entre deux matchs de Coupe du Monde.
  • Jean-Paul DELFINO : Droit aux brutes (Adcan – Footpolar) Ça, oui ! Marseille faisait vendre. Il n’y avait pas plus de gens biens que de salauds dans ce club. Il était à l’image de toutes les autres équipes de la Ligue 1. Mais il était fantasmatique. Il irritait ou passionnait avec la même violence. On lui prêtait tous les vices, toutes les bassesses. Pour un peu, on aurait presque laissé dire que ses dirigeants ne se rendaient au Vélodrome qu’avec les chaussures bicolores, les guêtres, le feutre mou, et lestés de pistolets dans chaque poche. Chaque victoire semblait louche et sentait la poudre, le match truqué, l’arbitre acheté. Et Le Che et Boildieu allaient devoir participer à cette curée, s’ils voulaient toucher leurs salaires en fin de mois.
  • Alfred DRAPER : A mort l’arbitre (Gallimard – série noire) C’est la traque d’un arbitre de football par une bande de jeunes hooligans coupable à leurs yeux d’avoir provoqué la défaite de leur équipe en sifflant à tort un pénalty.
  • Caryl FEREY : Raclée de vert (La branche, Pocket) Le héros est fana de football, et plus spécialement des Verts, les Stéphanois. Nostalgique de leur grande époque, il suit pourtant leurs matchs aujourd’hui encore, mais uniquement à la télé car il est interdit de stade. Tout pour lui est référence au foot, une femme, un visage, un vieux ou une vieille qu’il va braquer pour le plaisir de s’occuper avant le match…
  • Marc FERNANDEZ et Jean-Christophe RAMPAL : Narco Football Club (Moisson Rouge) Mexique, jour de finale de la Copa Libertadores qui couronne le club de foot champion d’Amérique Latine. Un match à haut risque, qui oppose pour la première fois à ce niveau de la compétition les équipes rivales de la frontière, les Chacals et les Coyotes, toutes deux aux mains des cartels de la drogue. Quelques heures avant le coup d’envoi, le cadavre de l’entraîneur des Chacals est retrouvé dans un terrain vague, enroulé dans un tapis.
  • Leighton GAGE : Le sang de la coupe (Telemaque) La coupe du monde de football s’apprête à démarrer au Brésil. Le monde entier va admirer les exploits de Tico Santos, dit «L’artiste», un enfant du pays que son génie du jeu a rendu mondialement célèbre. La mère de Tico disparaît brusquement, ses domestiques sauvagement abattus.
  • Eric GIACOMETTI et Karim NEDJARI : Tu ne marcheras jamais seul (Michel Lafon) Paris, 2009 : un fonds d’investissement international s’apprête à racheter le Stade de France pour lancer un nouveau club parisien. Lors de la conférence de presse annonçant l’événement, Pierre Santangeli, jeune journaliste sportif, remarque des agents de joueurs à la réputation douteuse…
  • Maurice GOUIRAN : Train bleu, train noir (Jigal) 1943… 1993 À cinquante ans d’intervalle, deux trains quittent Marseille et font route vers le nord. 1993. Un train bleu, bouillonnant de cris, de rires et de chants, emmène un millier de supporters marseillais vers Munich où leur club sera sacré champion d’Europe. 1943. Un long train noir, pétrifié par la torpeur et l’angoisse, achemine plus de mille six cents habitants des vieux quartiers de Marseille au camp de Compiègne. Puis pour la plupart, ce sera ensuite Drancy et le camp d’extermination de Sobibor. 1943 Bert, Miche et Jo font partie du sinistre convoi et l’ombre du long train noir va les hanter toute leur vie. 1993 Bert, Miche et Jo sont à nouveau du voyage, mais le foot semble aujourd’hui assez loin de leurs préoccupations…
  • Ray GRASSI : Pastis à l’OM (Payot) Dans cette affaire stupéfiante, Sargue sillonne Marseille et s’infiltre dans les coulisses du club avec, dans les rôles principaux : René Legrand-Blanc dit RLB, milliardaire désabusé et souvent lointain, Tyler Boni, sa maîtresse infidèle, Silure, manager un peu trop proche du milieu, Hammerhead-Shark, agent redoutable, Pierre Rouget-Barbet, avocat plus que véreux, et Danielle Casanova, attachée de presse très attachée aux joueurs. En dénouant les fils d’une intrigue sulfureuse, Sargue va croiser sur sa route des personnalités, bien plus réelles celles-là : Jean-Claude Gaudin, le maire de la ville, les anciens et nouveaux dirigeants du club, Bernard Tapie, Christophe Bouchet, Louis Acariès, Pape Diouf et les autres.
  • H.J. HAMPSON : Vanity game (Liana Levi) Faire la une des tabloïds peut, à la longue, devenir lassant. Des paparazzis, «ces tordus», à tous les coins de rue. Des journalistes, «ces serpents visqueux», prompts à annoncer la séparation d’avec votre copine à tout moment. Des filles prêtes à vous sauter dessus… Malheureusement, «la célébrité crée une dépendance plus forte que le crack». C’est du moins ce que pense Beaumont Alexander, star internationale du foot. Pour tenir, alcool et coke ne suffisent pas, il faut même avoir recours aux anxiolytiques.
  • Frederick HOUDAER : Comme un Lyon en cage (adcan – Footpolar) Ce fut pourtant au milieu des jardins, à la hauteur d’une statue du Christ grandeur nature, que Ramano entendit le bruit d’une mécanique… Une tondeuse à gazon ? Non, le bruit se rapprochait à grande vitesse, et le Brésilien sut qu’il s’agissait d’une moto cross avant de la voir surgir d’un bosquet. Elle en décolla presque… pour atterrir à un mètre de Ramano, opérer un virage à 180 degrés… Le footballeur s’était déjà mis à courir avant que l’engin ne se soit replacé de façon à l’avoir dans l’axe de sa roue avant.
  • Nathalie IANNETTA-SABATTIER : Un Bordeaux qui tache (Adcan – Footpolar) Après la déconvenue de l’Equipe de France l’été dernier au Japon, le nouveau sélectionneur doit reconstruire une équipe qui gagne. La logique veut que les meilleurs soient retenus. Or, cette fois, il y a un hic ! Deux jeunes joueurs bordelais sortis de nulle part sont intronisés tricolores. Peut-être cela a -t-il un rapport avec leur sulfureux agent que tous appellent l’Alsacien ? En tous cas, Le Che et Boildieu ne vont pas hésiter à visiter les prestigieux vignobles pour trouver la clé de cette nouvelle énigme qui se présente à eux.
  • Corinne JACQUET : Maudit Foot ! (Slatkine) Le foot est en danger. L’Euro 2008 commence dans quelques semaines quand on découvre les restes d’un cadavre dans un mur du Stade de Genève. Peu après, un spectateur est empoisonné en se ravitaillant dans une buvette du même stade. On en vient à penser que le lieu est maudit. La psychose s’installe. Les instances supérieures de l’Euro hésitent à maintenir les matches prévus dans la Cité de Calvin. Il ne faudrait pas que le mal mystérieux atteigne des joueurs illustres attendus sur la pelouse genevoise. Après le fric et la politique, qu’est-ce qui pourrait encore intoxiquer le foot et, partant, l’Euro 2008 ?
  • Dan KAVANAGH : Arret de jeu (Actes Sud 1991) Œuvre d’un écrivain rompu à l’art de l’équivoque, Arrêt de jeu conjugue les péripéties footballistiques et l’humour du « polar » à l’anglaise. Avec le personnage de Duffy, savoureux « privé » bisexuel, détective tourmenté dont la maladresse confine au génie, Dan Kavanagh est entré sans coup férir dans le cercle des meilleurs auteurs de romans noirs.
  • Philipp KERR : Le mercato d’hiver (Le Masque) Scott Manson est l’entraîneur du club de football de London City. Les joueurs l’adorent ; ses patrons lui font confiance. Mais le jour où un homme est retrouvé mort dans les tribunes pendant un match à domicile, Manson va devoir agir. 
  • Philipp KERR : La main de Dieu (Le Masque) Scott Manson, l’entraîneur du club de football de London City, se rend à Athènes avec son équipe pour disputer leur premier match de la Ligue des Champions. Alors qu’ils se préparent à affronter l’Olympiakos, la Grèce fait face à de violentes émeutes. La température monte en ville comme dans le stade, et le coach surveille de près ses joueurs. 
  • John KING : Football factory (Point) La bière est fameuse, mais pas question de se torcher pour ensuite se faire piquer par les flics dans Tottenham High Road. Il faut garder la tête froide quand on cherche la baston. Sinon, on est bon pour une dérouillée. (…) Dans tous les clubs les meilleurs connaissent le truc, ils laissent les petits cons gueuler et s’agiter et sauter dans tous les sens sous les caméras de télé. C’est une couillonnade.  » D’une force et d’une efficacité extrêmes, ce premier roman met en scène Tom Johnson, un supporter hooligan de Chelsea. Réaliste, cru et dérangeant, parfois drôle, Football factory est une vertigineuse poussée d’adrénaline. C’est à ce jour le livre le plus authentique jamais écrit sur la classe ouvrière anglaise.
  • Valérie LYS : Les rouges et noirs (Palémon) Confrontation entre le monde à la fois cruel et féminin de la beauté et celui viril et souvent dévoyé du football dont Guingamp est une ville symbole.
  • Jean-Christophe MACQUET : Le vampire du stade Bollaert (Ravet Anceau) Trois supporters ont été sauvagemment assassinés au Stade Bollaert, à l’occasion du match Lens-Bordeaux. Le gendarme Plantier va se retrouver au coeur d’une enquête périlleuse aux limites des portes de l’enfer…
  • Dominique MANOTTI : KOP (Rivages) L’inspecteur Roméro avait rendez-vous avec une certaine Nadine Speck, droguée et dealeuse. Ils sont abattus en pleine rue à Levallois par des tueurs à moto. Apparemment, c’est la jeune fille qui était visée. Y a-t-il un lien avec son frère, le régisseur du stade de football de Lisle-sur-Seine ?
  • Sandra MARTINEAU : Dernière escale (Lajouanie) Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino pour une croisière d’une semaine. C’est le voyage de la dernière chance pour renouer avec son épouse de plus en plus distante, renouer avec son fils, un ado grincheux et profiter enfin de la petite dernière, seul membre de la famille bien disposée à son égard.
  • Luca MASALI : Kadhafi, le foot et moi (Métailié) Roman d’une époque qui brasse aussi bien l’histoire des luttes sociales que celle de la mondialisation industrielle, la géopolitique de la Méditerranée et la catastrophe du stade Heysel, ce livre est habité d’une allégresse désespérée. Il nous fait vivre au rythme fou d’un petit délinquant qui se heurte à bien plus gros que lui.
  • Michaël MENTION : Jeudi noir (Ombres Noir 2014) 8 juillet 1982, Séville. Coupe du monde de football, demi-finale France-R.F.A. Face aux puissants Allemands, Platini, Rocheteau, Giresse… une équipe de France redoutable. mais le pire s’invite : les coups pleuvent, le sport devient guerre, et la mort arbitre.
  • Luce MICHEL : Crampons aiguilles (Adcan – Footpolar) Sans même s’en rendre compte, Francis s’est redressé et éloigné de la belle limousine blanche contre-laquelle il s’appuyait. Il doit mettre la main sur le Che. Peut-être que son imagination lui joue des tours, et que le bon gros rire du photographe lui remettra les idées en place, peut-être qu’il a abusé du coca, peut-être qu’il ne s’agit que d’un malaise léger, ce qui expliquerait tout aussi bien le manque d’empressement des médecins, mais si…
  • Bruno PAQUELIER : Des bleus sur liste noire (Milan Jeunesse) Une enquête policière autour du monde du football où l’on découvre qu’une organisation clandestine s’oppose par le crime à la présence de joueurs noirs dans l’équipe de France. Les valeurs du sport menacées par la haine raciale ? Un polar mené tambour battant selon toutes les lois du genre : faux suicides, fausses pistes, mais vrais cadavres et vrais coupables. Roman jeunesse.
  • James PATTERSON : Menace sur Rio (Archipel) Rio, 2014. Jack Morgan – le patron de la plus puissante agence de détectives au monde, Private – et son équipe locale assurent la sécurité de la Coupe du monde de football. Pourtant, ils ne peuvent empêcher le décès d’un haut dirigeant de la Fifa, à qui on a inoculé le virus Hydra – une mort dont les causes ont été passées sous silence.
  • David PEACE : 44 jours (Rivages) Saga palpitante, riche en rebondissements, qui retrace l’ascension et la chute d’un homme hors du commun, tourmenté, complexe, parfois odieux, toujours sincère et attachant. Plus brillant et inspiré que jamais, David Peace nous convie à la rencontre explosive de l’épopée, de la tragédie et du mélo, à travers l’une des icônes les plus flamboyantes du football anglais, qui se révèle un formidable personnage romanesque.
  • David PEACE : Rouge et mort (Rivages) L’épopée sportive du Liverpool Football Club à partir de l’époque où Bill Shankly en prend les rênes, et l’histoire personnelle de l’un des plus grand coach britannique de tous les temps. 
  • Yves PINGUILLY : Penalty à Ouagadougou (Magnard Jeunesse) Un célèbre gardien de but est accusé de vol et emprisonné à la veille d’un match important. Deux enfants supporters vont rechercher le vrai coupable dans les rues de Ouagadougou. Roman Jeunesse.
  • Jean-Bernard POUY : À sec ! (Spinoza encule Hegel. Le retour) (Folio) Enfin le foot… Ce que tricotent les vingt-deux débiles sur le gazon n’intéresse que peu de monde. Et toujours les mêmes. Ceux qui délèguent, parabolisent. Qui gagnent, perdent, ou statuquotent par crétins emmaillotés interposés. Les Kops sont dehors. Partout. À tout moment. Sur la route. Autour des stades. L’extérieur devient problématique. Ce ne sont que défis, bastons et cadavres. Il n’y a plus de drapeaux, mais des écharpes. Il n’y a plus de manifs, mais des matches, il n’y a plus de votes mais des résultats sportifs.- Et Hegel là-dedans ?
  • Serge QUADRIPPANI : Carton noir au Parc (Adcan – Footpolar) Un jeune joueur d’Afrique du Sud débarque à Paris, mais ce n’est pas pour le PSG qu’il va jouer. Le problème, c’est que trois mystérieux malfrats ont décidé de l’entreprendre afin qu’il perde son football face aux Parisiens. Récupérer in extremis par une belle inconnue, il se laisse séduire pour oublier sa mésaventure. Mais ceux qui semblent appartenir à la mafia russe ne sont prêts à laisser retomber la pression. A nouveau, il y a un problème : c’est le meilleur ami de Boildieu et du Che qui va en faire les frais.
  • Pierre SERISIER : Vert comme l’enfer (Adcan – Footpolar) Souvenez-vous, 1976, la finale perdue et ses désormais légendaires poteaux carrés… 25 ans déjà et pourtant, c’est un anniversaire que l’on fête chez les Verts ! Toutes les anciennes gloires sont réunies pour se taper un bon gueuleton et se rappeler la belle époque. Mais cette célébration semble maudite. D’abord l’assassinat de l’un d’eux, puis des disparitions. Enfin, une ambiance glauque dans un jardin où se mêlent vidéos, drogues et somnifères, et des actions de jeu intrigantes.
  • Ludo STERMAN : Dernier shoot pour l’enfer (Fayard) Médecins, politiques, institutions, journalistes, sponsors, tous sont complices d’une industrie morbide, le « sport business ». Les joueurs sont prêts à tout pour la victoire, la fortune et la gloire. Prêts à se détruire physiquement et psychologiquement en se soumettant au dopage, pratique généralisée, ou en vendant leur image. Au nom du grand public, immense marché planétaire, qui a besoin d’y croire.
  • François THOMAZEAU : Sang et Mort (Adcan) Un polar à deux vitesses qui se partage entre l’Olympique de Marseille de 1937 sur fond de fascisme, et celui d’aujourd’hui sur fond de business et de secrets bien gardés, le tout auréolé d’une histoire d’amour qui n’en finit pas. Quartiers hauts en couleur de Marseille, personnages aux caractères bien trempés, joies et tristesses et surtout une grande émotion rendent cette enquête de Boildieu et du Che palpitante jusqu’à la dernière page.
  • Marc VILLARD : Ballon mort (Castor Astral) Stéphane Miller travaille comme enquêteur pour une compagnie d’assurances. Un jour, on l’envoie flairer sur la disparition de François Bertolini, célèbre footballeur sur le déclin (34 ans) qui fait encore les beaux jours du club local.
football americain
  • Daniele PICOULY : Les larmes du chef (Gallimard – série noire) Quand on s’appelle les «Chief Tears» et qu’on pratique le football américain en plein dix-neuvième arrondissement, on manque un peu d’adversaires pour se juger à sa juste valeur.Heureusement que le sort, toujours complice des audacieux, fait atterrir l’avion des Dallas Cowboys à Orly… Il suffit d’amener les Texans au bord du canal Saint-Martin et de ne pas semer trop de cadavres en chemin.
  • Alain WATT : Carmen (Nevada) (Le Masque) Neil Garwin a dix-sept ans. Il vit à Carmen, petite ville près de Las Vegas. Abandonné par sa mère à l’âge de trois ans, il tient son père, le shérif local, pour responsable. Neil est beau, il est quarterback dans l’équipe de football américain de son lycée. Il est aussi cruel envers les garçons de son âge que son père est violent avec lui. Un soir, après une fête trop arrosée, Neil, au volant de la voiture de son père, fauche et tue un jeune garçon. Paniqué, il cache le corps dans le coffre et rentre chez lui dans tous ses états.

G

golf
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 4 – Du sang sur le green (Fleuve Noir, Pocket) 4° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Le destin d’un golfeur professionnel tient à peu de chose. Une victoire dans un tournoi majeur et il entre dans la légende. Une seconde place, et il tombe dans l’oubli. Jack Coldren ne le sait que trop bien : depuis 23 ans, il ne pense qu’à cet US Open qu’il a laissé filer alors qu’il menait confortablement à l’attaque des trois derniers trous. Un mauvais coup et sa vie a basculé. Le doute, la dépression. Une carrière brisée. Mais cette semaine-là, tandis que la compétition se tient sur le parcours qui l’a vu sombrer, il semble enfin en passe de vaincre ses démons. Seulement, tout dérape à nouveau. Son fils est kidnappé dans des circonstances mystérieuses.
  • Jean FAILLER : Une Une enquête de Mary Lester – L’homme aux doigts bleus (Palémon) Mary Lester est en vacances à La Baule… Quoi de plus normal au mois d’août ? Seulement, ce sont des vacances un peu particulières : un patron de la police nantaise a demandé « quelqu’un qui ne fasse pas trop flic » pour s’infiltrer dans le monde particulier d’un golf privé dans lequel se passeraient des trafics peu catholiques.
  • Gérard MULLER : De la cervelle sur le fer 7 (Presses Littéraires) Quel club de golf utiliseriez-vous pour assassiner votre ennemi favori ? La plupart des joueurs interrogés ont répondu très vite : un fer 7. L’instrument est très maniable, et, dans les mains d’un bon golfeur, il peut s’avérer extrêmement dangereux. C’est l’arme qu’a donc choisi le coupable des nombreux crimes commis tant à Paris que dans les environs de Toulouse.
  • John-Erich NIELSEN : Meurtre au dix-huitième trou (Head over Hills) Amanda Nelson est morte… L’Américaine était la maîtresse de Will Tyron Jr, le n°1 mondial de golf. Elle était aussi la fille du général Boyle, le conseiller militaire du dernier Président des Etats-Unis. Beaucoup de passions autour de cette jeune femme. Trop sans doute : on lui a fracassé le crâne, avant de l’enterrer sous un bunker du parcours de St. Andrews…
  • G.L. SAULNIER : Le cadavre du 9ème trou (Astoure) Le capitaine Vidal souleva la bâche et découvrit le corps d’un homme couché sur le côté dans l’herbe humide et la tête tournée vers le ciel, comme s’il implorait quelqu’un de le sortir de là. Un sac de golf gisait à ses pieds.

H

hippisme
  • Dick FRANCIS : Gare aux tocards (10/18 Grands Détectives). l’auteur est un ancien jockey renommé
  • Sophie REDOULY : Meurtre à l’hippodrome (Redouly)
  • Sophie REDOULY : Les dessous de Deauville (Redouly) Deauville,week-end du 15 août, la saison bat son plein. Les célèbres planches sont prises d’assaut par les touristes tandis que le champ de course vit au rythme des prestigieuses ventes de yearlings. En ce dimanche matin, les découvertes d’un noyé sur la plage et d’un cadavre non loin de l’hippodrome ne vont guère réjouir la jeune flic Florence Mordoc.
  • Voir également « équitation »

IJ

  • A venir…

KL

  • A venir…

M

majorette
  • Paul-François HUSSON : Crystale (Albin Michel) Qui peut bien s’acharner avec une telle barbarie sur de jeunes majorettes ? Jour après jour, un mystérieux tueur décime avec une sophistication diabolique les participantes d’une compétition internationale, signant le carnage d’un inexplicable papillon d’or. Sur sa piste, le commissaire Bjorn, flic revenu de tout et poivrot sentimental, Angèle, une jeune photographe française allergique au froid, et Ymir, un géant viking, drapé dans un manteau de peaux de bêtes.

N

natation
  • Jean-Léo GROS : Le tibétain (JC Lattès) Pekin, été 2008. La Chine accueille avec fierté les J.O, autoproclamés les plus beaux Jeux de tous les temps. Mais juste avant la cérémonie d’ouverture, la sélection olympique chinoise est convaincue de dopage et la quasi-totalité des athlètes présentés par la Chine, éliminés. » L’Empire du milieu perd la face. Le peuple est hors de lui. Les dirigeants chinois, désespérés, n’ont qu’un recours : Mykio Dara, jeune nageur tibétain surdoué, véritable homme poisson.Un roman haletant, qui plonge le lecteur dans les eaux froides des lacs tibétains, en passant par les coulisses du pouvoir chinois, et de l’olympisme jusque dans les lignes d’eau de l’Aquatic Center où paradoxalement le jeune Dara joue son destin et celui de la Chine.
nautisme
  • Thierry LE BRAS : Gare à la main du diable – Malfaiteurs et maléfices sur la transat Saint-Mâlo – Newport (Publibook) Terreur sur la nouvelle course transatlantique en solitaire Saint-Malo-Newport qui s’élance la Cité corsaire au début de l’été.
  • Viveca STEN : Enquêtes de Thomas Andreasson et Nora Linde – Tome 2 – Du sang sur la Baltique (Albin Michel) Alors que les plus beaux voiliers sont rassemblés à Sandhamn pour le départ de la très populaire régate estivale, le coup de feu de départ retentit. Au même instant, le brillant avocat Oscar Juliander s’effondre, abattu d’une balle en plein poitrine.

O

  • A venir…

PQ

patinage
  • Philippe CANDELORO et Serge FILIPPINI : Le pic à glace (L’Archipel) L’Eispickel, un hôtel isolé au milieu des montagnes suisses, non loin de Davos. Dehors, une violente tempête. Ici, on a l’habitude des intempéries. Ce qui est plus rare, c’est de découvrir un corps dans la neige, au pied des télécabines, le crâne défoncé par un piolet. À plus forte raison si ce crâne est celui de Gustave Leroy, le patron du patinage français.
petanque
  • Serge MARTINA : Plein Fer (Hachette)

R

rugby
  • Julien CAPRON : Match aller (J’ai Lu 2011) Au sein d’une République imaginaire, la ville de Volmeneur ne vibre que pour son équipe de rugby. Mais voilà qu’on trouve un cadavre carbonisé dans les vestiaires. Puis un autre. C’est le début d’une série de meurtres qui rejouent les scènes sanglantes de la mythologie grecque. Dans cet univers flamboyant l’Enquêteur Fénimore Garamande devra se mesurer aux dieux, aux héros et à des créatures aussi dangereuses que séduisantes…
  • Julien CAPRON : Match retour (J’ai Lu 2012) L’enquêteur Fénimore Garamande a de nouveau rendez-vous avec le mal. Le mystère semblait éclairci, mais il aura suffi de deux semaines pour qu’un cadavre relance la série des meurtres de l’Olympe. Mêlée malgré elle aux crimes, l’équipe de rugby de Volmeneur entame les matchs retour du championnat de la République. Pour les joueurs et la police, la partie s’annonce difficile…
  • Pascal DESSAINT : Du bruit sous le silence (rivages) “Parmi toutes les façons qui permettent d’aboutir dans une enquête, il en est une qui consiste à ne pas aboutir dans une enquête, il suffit pour cela d’appeler son supérieur hiérarchique et de lui annoncer : “Je jette l’éponge”, et puis de raccrocher.” En poste à Toulouse depuis trois ans, le commissaire Elie Verlande est originaire du nord de la France. Que connaît-il au rugby ? Rien. En somme, quand le demi de mêlée du Racing est assassiné, le divisionnaire l’envoie au casse-pipe, car il est le seul qui peut le protéger des éclaboussures. L’enquête, que Verlande va malgré tout mener avec le capitaine de police Benoît Terrancle, un ancien rugbyman qui a joué par le passé contre la victime, s’annonce particulièrement délicate… Avec une narration à plusieurs voix et un ton insolite, Du bruit sous le silence, premier polar à se situer dans le monde du rugby, ne manque pas de subtilité.
  • Jacques GARAY : Coup tordu à Sokoburu (Cairn 2013) Rugby, Biarritz, Bayonne. Saison catastrophique. Ça ne peut plus durer. L’’Union Sacrée est décrétée de l’Adour à la Bidasoa. Une nouvelle entité doit voir le jour
  • Jean-Max TIXIER : Meurtre à l’essai (Adcan collection Sportpolar) Au début du siècle dernier, deux jeunes hommes du Sud-Ouest ont décidé d’aller faire fortune au Mexique. Mais l’argent fait tourner la tête de l’un qui finit par assassiner l’autre, récupérant ainsi sa part du gâteau. De retour au pays, l’explication d’une tragique disparition semble satisfaire tout le monde. Seulement la donne a changé : une famille est riche, l’autre est pauvre. Et deux générations plus tard, les deux petits-fils sont rivaux à la vie, en amour et surtout sur le terrain de rugby.

STU

tennis
  • Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 2 – Balle de Match (Fleuve Noir, Pocket) 2° enquête de l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est désormais agent sportif et défend les intérêts des jeunes espoirs du stade.

VWXYZ

  • A venir…

II - PAR THEME

1 – JEUX OLYMPIQUES

  • Patrice DARD : Le silence des anneaux, les nouvelles aventures de San Antonio (Fayard) Le commissaire s’était royalement planté avec le Charcutier, celui qui violait et dépeçait les filles en série avant de les transformer en pâté, rillettes, jambon et mortadelle.Et voilà que le fabricant de chair à saucisse remet ça, lui ou un imitateur surdoué, ayant un compte à régler, de surcroît, avec les Jeux olympiques d’Athènes !
  • Dominique KIM (pseudonyme de la journaliste Dominique BAROUCH) : Meurtres aux jeux olympiques (Calmann Levy)
  • Andreas KUPPLER : La désobéissance (Héloïse d’Ormesson)
  • Jean-Léo GROS : Le tibétain (Livre de Poche) Pékin, été 2008. La Chine accueille avec fierté les J.O., autoproclamés les plus beaux Jeux de tous les temps. Mais avant la cérémonie d’ouverture, la sélection chinoise est accusée de dopage.
  • Peter MAY : Jeux mortels à Pékin (Babel Noir) Dans l’effervescence générale d’un Pékin métamorphosé par l’approche des Jeux olympiques, six athlètes chinois de haut niveau meurent dans des conditions mystérieuses à quelques semaines d’intervalles
  • Géronimo STILTON : Enigmes aux Jeux Olympiques (Albin Michel Jeunesse) Le détective privé Farfouin Scouit entraîne Geronimo dans une drôle d’aventure… au cœur des jeux Olympiques ! En faisant le commentaire des compétitions pour la télévision, les deux héros s’aperçoivent qu’une seule équipe remporte toutes les médailles d’or.
  • François THOMAZEAU : Les anneaux de la honte (L’Archipel) Été 1936. Albert Grosjean est reporter à Sport, l’hebdomadaire proche du Parti communiste, qui mène une campagne farouche contre l’organisation des Jeux olympiques à Berlin. Après l’annulation de contre-jeux censés se dérouler en Espagne. Albert est envoyé à Berlin avec une délégation française afin de soutenir discrètement les républicains espagnols et arrêter les exportations d’armes allemandes
  • Violaine VANOYEKE : Meurtre aux jeux olympiques, les enquêtes d’Alexandros l’Egyptien (Le Masque coll. Labyrinthe) Une plongée au cœur de la Grèce olympique et de l’Egypte participant au IIIe siècle avant J C aux Jeux olympiques, où l’on voit apparaître le professionnalisme’; sportif, les régimes dangereux pour les athlètes, les tricheries, l’influence des politiques et des cités puissantes, et même le dopage mais aussi l’aura des Jeux et les avantages des vainqueurs

2 – BD

  • Rattus HOLMES : Qui veut gâcher les la fête du sport (BD éducative lancée par l’UNESCO disponible en téléchargement gratuit). Cette BD est inspirée des célèbres romans policiers de Sir Arthur Conan Doyle sur le thème du dopage.

N’hésitez pas à nous communiquer des titres qui n’apparaissent pas dans ce dossier, à la suite de l’article dans les commentaire ou via la page Contact

Mise a jour : novembre 2017

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici