Lalie WALKER : Portées disparues

0
123
France

INFOS ÉDITEUR

Portees disparues - lalie walker

Parution aux éditions Hors Commerce en avril 2002

Parution aux éditions Folio en juin 2006

2° enquête du commissaire Jeanne DEBORDS

Elle avait peur. Terriblement peur. Elle n’était pas la seule. Mais elle l’ignorait. Elles étaient cinq à trembler. A renifler l’odeur fétide de la terre, gorgée d’eau croupie. Cinq, à se croire seules. Chaque femme était enfermée dans une cage, isolée des autres par des kilomètres de galeries souterraines.

La distance aurait suffi à les maintenir dans l’illusion de la solitude. Mais leur kidnappeur en avait jugé autrement. A toutes fins utiles, il leur avait tranché la langue.  » Une cinquantaine d’enlèvements répertoriés de femmes, volatilisées du jour au lendemain, ne laisse aucun doute quant à l’existence d’un psychotique particulièrement dangereux.

Jeanne Debords est sur la brèche. Nouvellement nommée à la tête du Bureau spécial des disparitions, elle doit à nouveau, dans le cadre très inquiétant d’un zoo laissé à l’abandon, mettre un nom et un visage sur celui, insaisissable, qu’elle sent, chaque jour, plus cruel, plus démoniaque, plus proche…

Lalie Walker, passionnée pluridisciplinaire, traductrice trilingue et psychothérapeute de formation, aura eu autant de métiers qu’elle aura connu de vies différentes. Portées disparues est la deuxième enquête de Jeanne Debords publiée en folio Policier.

(Source : Folio – Pages : 304 – ISBN : 9782070306909 – Prix : 6,80 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un thriller psychologique captivant !

Plongée presque angoissante dans une famille où les tensions entre une mère et ses quatre filles sont palpables. Sylvia semble ne plus supporter sa progéniture et être hanter par de très sombres pensées.

Des femmes disparaissent de manière inquiétante, sans laisser aucune trace. Jeanne Debors doit retrouver au plus vite cet étrange prédateur qui a du faire plus d’une cinquantaine de victimes.

Dans les galeries souterraines situées sous un zoo laissé à l’abandon, des femmes se réveillent dans un cage, seule et la langue tranchée….

J’ai aimé ce roman psychologique très intéressant. Les tensions entre les différentes générations de femmes dans le noyau familial sont habilement retranscrites.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.