Karin SLAUGHTER : Genesis

0
184
Flag-ETATS-UNIS

INFOS ÉDITEUR

Genesis - Karin SLAUGHTER

Parution aux éditions Grasset en février 2012

Parution auc éditions Livre de Poche en avril 2013

Traduit par François Rosso

Quelqu’un l’a torturée… Torturée longuement…

L’ancien médecin légiste de Grand County, Sara Linton, travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, et essaie de reconstruire sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur.

L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, dépêché sur les lieux, va découvrir que la patiente de Sara est la première victime d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé.

Retirant l’affaire à la police locale, Will et sa co-équipière Faith Mitchell vont traquer le tueur. Sara, Will et Faith — avec leurs propres blessures et leurs secrets — sont les seuls à pouvoir analyser le cerveau d’un tel détraqué et l’empêcher de perpétrer ses abominables meurtres.

Karin Slaughter nous offre une fois de plus une intrigue impeccablement tissée, à la fois roman à suspense, polar psychologique et portrait cru de la vie de flic…

(Source : Grasset – Pages : 512 – ISBN : 9782246776116 – Prix : 21,50 €)

L’AVIS DE JEREMY BOUQUIN

Écorchés vifs

Les quatre filles du docteur Linton.

Encore un tueur en série, encore un thriller, encore du sadisme, des actes d’une cruauté proche de la barbarie, encore… et pourtant. Trois personnages principaux qui déroule une même enquête. Amochés par la vie, saqué par le destin.

Un flic Will, à bout, enfant maltraité, illettré. Sa co-équipière Faith en cloque, diabétique , malheureuse. Sara, femme médecin, une lettre scellée dans sa poche comme une sentence éternelle, qui fuit son passé….

Les descriptions, les personnages sont ancrés dans un forte réalité. On côtoie ignominie, la médiocrité humaine, administrative, des services de polices dépassés.

Un bouquin au rythme lent, à l’intrigue prenante. Une enquête pas banale qui se transforme rapidement en chasse au prédateur. Les enlèvements se succèdent, la tension monte.

L’auteur installe consciencieusement ces portraits fracassés, les héros comme les victimes sont analysés avec minutie, des détails troublants….

Un drame à l’américaine.

On est à la fois dans Seven et Fargo. La cruauté ordinaire à encore de beau jour devant elle.

Advertisement
Un auteur nous fait partager l'un de ses coups de coeur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.